Fuite au Def : Salikou Sanoko doit se démettre

0

Le ministre de l’Education, de l’Alphabétisation et des Langues nationales, Salikou Sanogo, à défaut de démissionner, doit faire très vite la lumière sur la fuite massive au diplôme d’études fondamentales (Def) ou faire partir l’ensemble de son cabinet.

La faute est lourde ! Toutes les manières dans lesquelles les candidats composent ont fait fuite. Des sujets corrigés et vendus à la criée par de vulgaires vendeuses de sandwichs devant certains centres d’examen. Ce n’est qu’à la dernière minute que certains sujets ont été changés face à l’évidence. Or, au jour d’aujourd’hui, personne n’est inquiété et le ministre n’a pipé mot par rapport à ce scandale de l’année. On s’est contenté de dire que  des enquêtes sont en cours. Combien d’enquêtes sont en cours au Mali et qui sont sans issue ? Dans un Etat sérieux, Salikou Sanogo devrait rendre le tablier et même être traduit en justice. Car c’est lui le premier responsable. Mais apparemment l’Etat qui s’est abonné à l’omerta ne compte punir personne. Rien d’étonnant quand on sait que nous sommes dans le pays champion en impunité. Un pays dans lequel, le président de la République même plaide pour l’impunité en lançant cette phrase : " je n’humilie pas un chef de famille… ".

En definitive, si Salikou Sanogo est un enseignant ou un cadre (tout court) consciencieux et probe, il doit s’interdire de rester les bras croisés dans cette affaire qui risque fort de ternir son image.

A.H.Maïga

Commentaires via Facebook :

PARTAGER