Mali : malgré la répression de leur marche, les enseignants plus que jamais déterminés à se faire entendre

4

Les forces de l’ordre ont à coup de gaz lacrymogène dispersées, le mercredi 11 mars,  une marche pacifique de la synergie des syndicats des enseignants en grève depuis  des mois. Ce qui n’entamera en rien la détermination des enseignants selon Adama Fomba, porte-parole de la synergie des syndicats des enseignants.

-Maliweb.net- La manifestation s’est dégénérée. La marche pacifique des enseignants qui partait de la place de la liberté au monument de la paix,  n’a pas pu arriver à son terme. Les forces de l’ordre sont intervenues à coup de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, qui ont dû rebrousser chemin. Le calme était revenu sur le terrain.

Une répression qui selon Adama Fomba, porte-parole de la synergie des syndicats des enseignants signataire du 15 octobre  2016,  ne fait  que renforcer la mobilisation des enseignants, qui sont plus que jamais unis. Elle n’entamera rien à la détermination des syndicats, qui dit-il,  sont mobilisés à entreprendre d’autres actions, jusqu’à la satisfaction de leur doléance.

Pour mémoire,  la synergie des syndicats des enseignants signataires du 15 octobre 2016 réclame l’application de l’article 39 de Loi portant statut des enseignants, qui stipule que «toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général des fonctionnaires s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignement fondamental, secondaire, de l’éducation préscolaire et spéciale».

Les différents rounds de négociation se sont pour le moment soldés par un échec. Le dernier  en date s’est déroulé le lundi 9 mars. C’est dire que malin celui qui pourra déterminer la couleur de l’année scolaire 2019-2020 au Mali.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. la violence engendre la violence. Des manifestants à main nue qui trouvent des forces de sécurité armées en face. Quelle honte.. IBK a vertement oublié à combien à coûter la démocratie malienne. Ne pouvant pas le savoir parce que n’étant un acteur de 1991.

  2. Gouzno
    “Ça se voit que c’est la génération AEEM qui dirige actuellement le syndicalisme au Mali : grève, grève, grève”

    Et ça se voit aussi que c’est un vieux bon à rien qui dirige actuellement le Mali : grèves, grèves, grèves…😎

  3. Les enseignants espèrent- ils gagner dans la rue ce qu’ils n’ont pas obtenu par la négociation ? Ça se voit que c’est la génération AEEM qui dirige actuellement le syndicalisme au Mali : grève, grève, grève

  4. Quand un état en guerre n’a même pas les C… de combattre ses prores ennemis armés et sanguinaires sur le terrain, il faut bien qu’il “MONTRE SES MUSCLES” sur de simples mifestants sans armes, s’il veut tenter de faire croire QU’IL EXISTE ENCORE !😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here