Semaine nationale des jeux universitaires du Mali (SNJU) : L’édition 2018, placée sous le signe de la paix et de la cohésion sociale

0

Sous l’égide du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Centre national des œuvres universitaires (CENOU) vient de lancer la 1ère édition de la Semaine nationale des jeux universitaires du Mali dénommée (SNJU). Cette édition sportive est placée sous le signe de la paix de la cohésion sociale qui est sans doute un facteur de développement d’un pays. La grande finale de ces compétitions sportives, artistiques et culturelles inter-universitaires se jouera ce dimanche 22 juillet dans le pavillon du stade du 26 mars et opposera les deux équipes finalistes qui vont se distinguer durant la semaine.

La cérémonie d’ouverture de cette première édition de la Semaine nationale des jeux universitaires du Mali (SNJU) a eu lieu, le samedi 14 juillet 2018, dans le Pavillon des sports du stade du 26 mars, sous la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr. Assétou Founè Samaké Migan, accompagnée par ses collègues du Gouvernement. C’était également en présence du Directeur général du Centre national des œuvres universitaires (CENOU), le Colonel Ousmane Dembélé ; de la délégation du pays invité, le Burkina Faso sous la conduite de M. Issa Ouédrago, Directeur des études et de la planification du Centre des œuvres universitaires (CENOU) du Burkina Faso ; du Secrétaire général du bureau de coordination de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), Moussa Niangaly ; des étudiants ainsi que des étudiants compétiteurs.

L’organisation de l’édition 2018 était un défi majeur à relever

Dans son allocution, le Directeur général du Cenou, Colonel Ousmane Dembélé souligne que cette semaine est d’une importance capitale pour les étudiants. A l’en croire, l’organisation de l’édition 2018 était un défi majeur qui a été relevé grâce à l’accompagnement de Mme le ministre et l’ensemble des départements du Cenou et des partenaires. « Nous comptons sur votre implication et accompagnement pour instaurer définitivement l’organisation annuelle de la semaine des jeux universitaires », sollicite le DG au ministre et d’estimer que cette semaine constitue d’une part  une base et un moyen essentiel d’épanouissement des étudiants et d’autre part un facteur clé de la cohésion sociale dans l’espace universitaire. Il indique que dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des étudiants, le Cenou a inscrit l’organisation de cette compétition comme une activité majeure dans son plan d’actions 2018. « Il s’agit là d’une occasion idéale pour passer des messages, de communiquer avec les jeunes afin de susciter l’adoption de comportements très responsables, en harmonie avec les réalités socio-culturelles », soutient-il.

Pour le secrétaire général du Bureau de coordination de l’Aeem, Moussa Niangaly la SNJU est une occasion offerte aux étudiants de se retrouver autour des activités artistiques, culturelles et sportives. Il se dit persuadé que le sport et l’école sont indissociables et cela par leur histoire commune et de par leurs valeurs communes qu’ils véhiculent. Selon lui, ces jeux permettront aux étudiants d’être occupés utilement et il encourage les autorités pour la pérennisation de cette semaine.

Cette semaine est un moment de communion et d’interaction entre les jeunes

En ce qui le concerne, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr. Assétou Founè Samaké Migan s’est dit comblée de voir les étudiants ensemble pour la Semaine nationale des jeux universitaires du Mali dénommée (SNJU). L’organisation de cette compétition, signale-t-elle, va nous permettre d’apprendre plus et de savoir plus. Selon elle, l’Etat du Mali veut les étudiants sereins, les étudiants qui vont vers l’excellence recommandée. Elle a profité de l’occasion pour saluer cette belle initiative du Directeur du Cenou avant de l’exhorter à élargir cette semaine dans les établissements d’enseignement privé. « Cette semaine est un moment de communion et d’interaction entre les jeunes et c’est une véritable opportunité pour tous les partenaires », soutient-elle.

Retenons que cette semaine est constituée de compétitions sportives, artistiques et culturelles interuniversitaires ouvertes aux étudiants des institutions d’enseignement supérieur publics et privés sur les disciplines comme le football, le basketball (hommes et dames), l’athlétisme (100, 200, 400, 1500 mètres, le relais, le saut en longueur et le lancer de poids), les arts martiaux (judo et taekwondo) ainsi que l’art et la culture (sketch, chorégraphie et montage poétique).

Par ailleurs, il est à noter que la Semaine Nationale des Jeux Universitaire du Mali dénommée SNJU a été initiée en 2013 par le Centre National des Œuvres Universitaire CENOU, sous l’égide du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Plus de 1200 étudiants venus d’environ 14 établissements

Les étudiants compétiteurs sont venus de l’Université des Sciences techniques et de technologie de Bamako (USTTB), l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB), l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako (USSGB), l’Université des lettres et des sciences du langage de Bamako (ULSHB), l’Université de Ségou, l’Ecole nationale d’ingénieur Abderhamane Baba TOURE (ENI/ABT), l’Ecole normale supérieur(ENSup), l’Ecole normale d’enseignement technique et professionnel(ENETP), le Centre de recherche et de formation pour l’industrie textile (CERFITEX), l’Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée de Katibougou (IPR/IFRA), l’Institut national de formation des travailleurs sociaux (INFTS), l’Institut national de formation en sciences de la santé (INFSS), l’Institut national de jeunesse et des sports (INJS), l’Association des établissements privés d’enseignement supérieur (AEPES).

B. KONE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here