Elections communales du 20 novembre : Ras Bath alerte sur le nouveau système du vol des grandes formations politiques

Les élections communales se tiendront le dimanche prochain.

2

Les élections communales se tiendront le dimanche prochain.  Les campagnes bouclent ce vendredi à 00 h 00. Le fait marquant,  fut le silence des 3 grands partis politiques, l’ADEMA, le RPM et  l’URD, durant les 10 premiers jours sur les 15 jours impartis pour les campagnes. D’aucuns se demandaient si les élections allaient vraiment avoir lieu tellement l’atmosphère était morose. c’est avec Ras Bath, que des millions de maliens ont compris les raisons du silence des trois grandes formations politiques, à travers ses discours prononcés lors du meeting tenu sur le terrain de Chaba à Lafiabougou et lors de la finale de la coupe de football organisée le dimanche dernier à Hamdallaye sur invitation de l’alliance CAV -Kaoural, qu’on retrouve sur les réseaux sociaux. Selon Ras Bath, les raisons principales du silence de ces  3 grands partis politiques qu’il qualifie de ‘’Machines de production de politiques du sous-développement et de Cadre Voleurs’’ sont épatantes. Selon Ras Bath, ces partis politiques, dont les cadres se partagent depuis 20 ans les postes de responsabilité de toutes les institutions et les pistes juteuses de l’Etat et de l’administration malienne, ont changé de timing de campagne cette année pensant ainsi s’adapter à la nouvelle mentalité des populations. Se référant à la nouvelle loi, qui fut mise en veilleuse avant hier, au profit de l’ancienne, ils n’ont pas produit en masse de tee-shirts. Ils ont choisi d’utiliser au minima les affiches, les banderoles bien que non interdites. En lieu et place de ces traditionnels moyens de communication, ces partis ont opté pour deux stratégies en deux temps. D’abord la sensibilisation au corps à l’américaine par la mobilisation des troupes ou équipes qui vont au contact des électeurs dans leur domicile ; de porte en porte. A la différence des équipes de Hillary ou de Trump, les équipes des candidats de l’ADEMA, RPM et URD,

n’exposent pas leurs programmes aux électeurs pour les convaincre mais offrent du cash aux chefs de quartiers,  familles, des groupements de femmes, de jeunes, aux imams, etc. En plus, une seule chose au bout des lèvres : des promesses de goudrons, de forages, des marchés modernes, des éclairages publics, des emplois… Bref, de la lune et du soleil. Ensuite, et c’est le plus insultant et répugnant,  ils attendent le jour du vote pour poster des agents d’achat de conscience et de vote aux portes des centres de vote à coup de 2000 à 5000 selon les résistances des potentiels électeurs psychologiquement  vulnérables,  économiquement et socialement   en difficulté.

Ce coup de la dernière minute répond à leur conviction profonde que les maliens sont comme des tares, des êtres sans conscience et sans dignité.  Que nos cris de changements ne sont que des cris d’un chien affamé à qui il suffit juste de tendre un os ( billet de cfa) pour qu’il cesse son cri, ravale ses mots, remplace sa haine en amour et suit le maitre bienfaiteur du jour.

Pour ces 3 partis ou ‘’Machines de fabrication de voleurs’’,  cette stratégie en deux temps est le fruit des années de pratiques et d’observations du comportement de l’électorat malien. Ils ne sont pas dans la logique d’un mea-culpa ou d’une dynamique de changement de comportement et de mentalité positif conformément aux idéaux du 26 Mars dont ils sont les acteurs et en même temps les traîtres. Parce qu’ils sont congénitalement des pseudos intellectuels, dépourvus de vertu politique et animés par l’esprit d’asservissement du peuple,  de détournement des deniers publics, de spéculation foncière,  d’enrichissement personnel et outrancier.

C’est pourquoi,  Ras Bath dit avoir compris dans l’esprit des mesures à lui imposées par le Ministre ” par défaut ” de la justice, qui est aussi de la même famille des sangsues du peuple et des hommes sans vergognes, un système de musellement et a décidé  de saisir les événements et circonstances qui ne sont pas des moyens de presse tels que stipulent le juge d’instruction et le procureur général ” par défaut ” pour alerter ses concitoyens sur le système minutieusement préparé par les trois grandes formations politiques (ADEMA, RPM, URD) pour le jour du vote. Comme décrit dans le livre de Naomy Klein ‘’La stratégie du choc’’, ces trois grands partis veulent rendre le peuple ignorant afin de lui ôter toute capacité de critique.

Ras Bath les appelle à s’acquitter de leur devoir utilement vis-à-vis de la nation en faisant le bon choix.

Kèlètigui Danioko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Je trouve le comportement de la classe politique insultant et revoltant.Nous ne sommes pas des pseudos intellectuels.Nous avons une conscience,un intellect bien fait et des valeurs morales.C’est sur ce socle moral et intellectuel que le systeme politique et l’action doivent s’incrire.Notre systeme politique,nos institutions et nos partis doivent puisser dans ce puits moral.Nous sommes assis sur ocean moral qui ne tarit jamais.Alors de grace que les partis arretent l’achat de conscience,la manipulation et la depravation de nos moeurs et coutumes.IL faut presenter au peuple un projet politique.Donald Trump a gagne parce que il a presente au peuple americain en general et aux afro-americains en particuliers des politiques concretes:L’education,l’emploi et la securite,la construction et la re-industrialisation de l’Amerique.

  2. Ces trois partis auraient donc décider de s’éclipser tout en mettant l’accent sur le contact avec la population? LOL
    À la différence des candidats Hillary ou Trump, ces trois partis proposeraient de l’argent à tout le monde?
    Et dire que j’ai lu ce texte jusqu’à la fin, pensant y trouver une information que j’ignorerais.

Comments are closed.