Prochaines échéances électorales : La crise sécuritaire source de fraudes et de contestations ?

7

Pour nombre d’observateurs, les zones fortement insécurisées constituent des terreaux de potentiels hold-up électoraux qui préjudicient la sérénité des scrutins.

maliweb.net – Comment assurer la transparence des élections dans un pays dont plusieurs zones sont inaccessibles ? C’est la principale préoccupation des forces politiques qui estiment que les autorités peuvent utiliser cette crise sécuritaire pour favoriser tel ou tel candidat.

En effet, si l’administration ne peut pas accéder à certaines parties du territoire, ce ne sont pas les partis politiques et/les candidats qui pourront y envoyer leurs représentants ou délégués. Du coup, la structure organisatrice des élections sortira de ces zones ou des nombreux cercles et arrondissements concernés, les résultats concoctés par l’on ne sait quelle officine…

Si aujourd’hui, la menace terroriste s’est généralisée à l’ensemble du territoire national, avec la présence signalées des forces obscurantistes jusque près de Sikasso, Kayes, Kita, Koulikoro, il y a de quoi s’interroger sur l’intégrité du processus électoral à venir.

Avec le récent drame de Tessit ayant fait plus de 33 morts suite à l’attaque terroriste qui a endeuillé, pour une énième fois, les FAMA, avec les accords provisoires obligeant l’armée à se retirer temporairement de certaines parties du territoire national (Farabougou, Dogofry dans le cercle de Niono et ailleurs dans le centre et le Nord du pays) des questions se posent. Pourquoi la situation sécuritaire semble se détériorer et comment pourront-nous tenir des élections justes et équitables dans ce climat de non-droit qui s’étend?

Déjà, une centaine de morts (civils et militaires) en ce premier trimestre de cette année 2021. Et, parmi nos forces armées et de sécurité, le décompte macabre dépasse la cinquantaine de martyrs tombés pour la patrie sous les balles assassines des terroristes embusqués sur le territoire national et qui ne cessent d’endeuiller nos populations. Cette comptabilité macabre se poursuit donc, inexorablement, avec des attaques de plus en plus meurtrières, malgré les efforts de soutien et d’appui des troupes menés par le Vice-président de la Transition, Colonel Assimi Goïta. Qu’est-ce qui a changé entre la période actuelle et celle du régime IBK entre 2018 et 2020, où chaque mois avait son lot de tragédie : Diabali, Nampala, Boni, Ogossagou, Sobane-Da, Indélimane, Tabankort, etc ?

Des efforts sont menés, depuis plusieurs années, par les plus hautes autorités pour sécuriser davantage les populations, mais les défis demeurent importants. Comment on peut se rassurer sur des élections sans black-out source de contestations dans diverses zones du territoire ?

Certes, les opérations comme « Maliko » et autres ont permis d’administrer des défaites aux terroristes dans certaines contrées en particulier du centre du pays, mais il y a encore fort à faire pour sécuriser les prochaines élections. Si ce n’est pas le cas, ces élections risquent de dégénérer en de graves contestations. Comment sécuriser davantage le pays quand l’on ne cesse de nommer des officiers aguerris à des postes administratifs ? Comment justifier que la CANAM, les Aéroports du Mali, le FAFPA, l’OPAM, des postes de conseillers techniques et chargés de missions des départements ministériels et d’autres services stratégiques de l’Etat soient remplis de hauts gradés et d’hommes en treillis dans un pays en guerre contre le terrorisme ? C’est cela aussi qui perturbent le Malien lambda !

Boubou SIDIBE/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Ce qui reste certain, il est difficile que l’hyène et le ch i e n cessent de s’asseoir comme à d’habitude, en bamanankan (Dossocoro t’a sonsoro djogo bla), il est difficile qu’un l’homme atteint au niveau de son psy, cesse son comportement de tricherie et de vol en matière électorale. Ce qui est certain nous sommes fasse à une nouvelle contestation électorale en 2022, cela est sans aucune équivoque.Aujourd’hui le commun du mortel sait qu’au terme de cette élection, trop de crises se présenterons et nous sommes certains que c’est là le point de décrépitude totale de notre pays dont les leaders jouent le cinéma en croyant pouvoir bâtir un pays juste et sincère dans la fourberie, le mensonge et le vol en bandes organisées, nous sommes dans l’oeil du cyclone et ce jour là nous n’aurons que nos yeux pour pleurer. Comment peut-on guérir une plaie envahie par du pu, impossible, personne ne peut croire à cette assertion.

  2. Le cancer métastasé de l’Afrique française c est le choix de celui qui n’est pas élus.

    Alors arrêtons de prendre les populations pour des sans cerveaux.

    Utilisons l’argent de cette mensonge d élections après le casting et le choix du maître

    a l’éducation, voir le nombres d écoles sans clôture ni robinets, manque de toilettes publiques pour les scolaires

    santé voir la reconstruction de l’hôpital Gabriel toure.

    Des forages pour des familles en difficultés, aux projets de soutien

    professionnels à notre jeunesse.

  3. Mes amis, prennez votre temps pour faire les choses correctement! Les elections credibles et transparentes ne peuvent pas etre organise’es dans le temps qui reste pour la transition! RESTONS PRUDENTS, SAGES ET SEREINS!!!!!!!!!!!!!

  4. For sake of just election those areas that are not secure voters votes should not be considered in presidential election however, their votes for local offices should be honored with intent of having whole of Mali secure for next presidential election.
    We all know to secure whole of Mali have not been easy task especially with ongoing foreign culture plus religion mindset of us being willing slaves prevailing. As we Negroids expedite our military buildup across Sahel it is best of time to rid ourselves of slave like obedience to Christianity, Islam plus Hinduism imposed on our ancestors under accept or die condition then generationally past down to us without us perceiving unto now we have been cleverly tricked into slavery to foreigners cultures plus religions.
    In steps plus stages we are Awakening to acknowledging necessary truth that will encourage us to be all we could plus should be as citizens on this planet. Nothing less is acceptable or/ plus worthy of life. This condition proof military buildup that will help facilitate winning No Stone Unturned military assault on terrorists will make possible for whole of Mali to be govern as one with central government that is reliable plus accountable to extent it may carry out nationwide election that is free of fraud plus have accurate vote count.
    There is much work to do. We must keep those who are sit on their ass do nothing politicians that practice corruption given traitorous immunity from being elected. We have only to timely reveal them to voters .
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  5. Les oiseaux de mauvaises augures ont encore pris du service pour semer le doute dans la tête des maliens .Vu la crise multidimensionnelle du mali ,il serai difficile d organisé correctement les élections a 100% avec tous les conditions. Seulement ,c est au citoyen de voter et d accepter les résultats .Certains sont de mauvais perdants

  6. La démocratie est entre parenthèses depuis le COUP D’ÉTAT du 22 MARS 2012 quand des MUTINS ont chassé ATT de la présidence.
    Elle ne pouvait être établie que si les forces politiques s’étaient rassemblées contre les mutins.
    Depuis que certains hommes politiques sont allés les courtiser,la mutinerie est devenue un COUP D’ÉTAT.
    Ses effets ne peuvent s’évanouir que si l’ONU décide de prendre à son compte le processus démocratique.
    Elle en a fait dans certaine partie du monde,pourquoi pas au Mali.
    Il s’agit de permettre l’EXPRESSION DE LA VOLONTÉ POPULAIRE.
    Le Mali est toujours INSECURISÉ du fait qu’au sommet de l’Etat L’EXPRESSION POPULAIRE n’est pas réalisée.
    Depuis 2012,les maliens constatent que ceux qui les gouvernent sont soumis aux préoccupations de la communauté internationale.
    ACCEPTER DE SIGNER L’INTERVENTION FRANÇAISE AU SOL SANS AUTORISATION DU PARLEMENT A ÉTÉ LE POINT DE DÉPART DE LA DÉPENDANCE DU MALI À L’AUTORITÉ POLITIQUE FRANÇAISE.
    Si FRANÇOIS HOLLANDE se permet d’exiger l’organisation rapide des élections,c’est le sentiment nourri qu’il a sauvé le Mali de la terreur des jihadistes.
    Si IBK agit contre la volonté de son peuple,c’est la conviction que son fauteuil ne peut être préservé que si la france est satisfaite.
    LE COUP D’ÉTAT DU 18 AOÛT 2020 LUI A DONNÉ RAISON.
    Il s’agit bel et bien d’une action de la france.
    SI CE GOUVERNEMENT DE LA TRANSITION ORGANISE LES ÉLECTIONS,C’EST UN AUTRE IBK QUI SERA INSTALLÉ C’EST À DIRE UN EXÉCUTANT DE LA VOLONTÉ DES AUTORITÉS POLITIQUES DE LA FRANCE.
    C’est ça qui est en cours car rien n’est fait pour corriger les insuffisances constatées depuis 1992.
    L’ONU est au Mali pour aider les maliens à avoir la stabilité nécessaire.
    Organiser les élections pour imposer un candidat,c’est perpétuer l’insécurité entamée en janvier 2012.
    L’ONU DOIT PRENDRE EN CHARGE LE PROCESSUS ÉLECTORAL.
    Ça veut dire accompagner la classe politique à réaliser les réformes qui vont éviter les contestations électorales.
    On dira confier les élections à l’ONU,c’est attenter à la souveraineté du pays.
    Mieux vaux confier le pays à l’ONU que laisser la france imposer ses éléments au sommet de l’Etat.
    On veut permettre l’impartialité que seule l’ONU peut réaliser.
    Des hommes politiques qui ont déjà accepté la soumission de la france vont l’aider à s’opposer à toute implication de l’ONU dans le processus d’organisation des élections dans le seul but de ne pas perdre le contrôle de l’Etat du Mali.
    Il en a été ainsi quand l’opposition conduite par SOUMAILA CISSÉ a demandé la validation des résultats par l’ONU en 2018 comme elle en a fait en côte d’Ivoire permettant l’élection D’ALASSANE OUATARA.
    On sait tous que l’Etat de côte d’Ivoire avait déjà validé les résultats en faveur du président sortant,qu’il avait même prêté serment.
    Comme c’est l’ONU qui a validé la victoire D’ALASSANE OUATARA,la force onusienne est venue l’installer.
    INSTALLER ALASSANE OUATARA,C’EST PERMETTRE LA RÉALISATION DE L’EXPRESSION DE LA VOLONTÉ DE LA MAJORITÉ DES IVOIRIENS.
    Ça a été possible du fait que le candidat élu était le candidat de la france de Sarkozy.
    Au Mali,la France sait que les candidats qui courent après elle ne peuvent être au sommet de l’Etat qu’imposer.
    Elle n’a pas intérêt à une organisation sincère et transparente des élections
    On n’est parti pour connaître encore une crise post électorale en 2022.
    Ce n’est pas le souci de la france.
    L’essentiel est que son candidat soit installé au sommet de l’Etat du Mali.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  7. En Afrique francophone, il n y’a pas de élections du peuple ils sont tous choisis par les mêmes, alors utilisons cet argent pour l’éducation, la santé, et la mal nutrition.

    La mascarade après le casting des 🤡🤡🤡🤡

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here