34ème session ordinaire de la session budgétaire de FARE : La création de 150 emploi en perspective pour 2016

0

Les locaux du fonds Auto renouvelable pour l’emploi (Fare) a  abrité son 34ème  Conseil d’administration. Cette session d’administration est consacrée à l’adoption du budget du FARE, support du programme d’activités y afférent au titre de l’exercice2016 de même que l’examen du point d’exécution du budget 2015.  Ladite session était présidée par le président du conseil d’administration M.Ibrahim Ag Nock qui était accompagné par le nouveau directeur exécutif Mamadou BATHIO Touré ainsi que des administrateurs.  C’était le jeudi 31 Décembre 2015.

Cette session est traditionnellement réservée à l’examen et à l’adoption du budget, support du programme d’activités, y afférent au titre de l’exercice 2016 de même que l’examen du point d’exécution du budget. De l’analyse du point d’exécution du budget 2015, on constate la réalisation d’un ratio de 67% de recettes sur les prévisionnels. Des efforts supplémentaires, à la conclusion des cadres du FARE, doivent être faits par la direction exécutive afin de redoubler d’effort dans la mobilisation des ressources pérennes. Aussi, le conseil d’administration a invité la direction à poursuivre ses efforts inlassables tant pour améliorer les recettes que pour maîtriser les charges.

Selon le président du conseil d’administration, le programme d’activités 2016 soumis à l’appréciation du personnel vise non seulement à consolider les acquis mais aussi et surtout à développer les actions de promotion de l’auto emploi à travers l’appui à la création des PME et le renforcement des entreprises existantes. L’assistance offerte par FARE a pour objectif de constituer une réponse face aux problèmes de financement que rencontrent les jeunes créateurs d’entreprises et de permettre leur insertion dans la vie active en créant leur propre affaire. A-t-il ajouté.

il ajoutera que  le programme d’activité 2016, FARE s’engage à mettre en œuvre une politique soutenue, d’encadrement et de promotion des PME qui est son essence et sa raison d’être étant entendu que l’économie nationale, au titre de la création d’emploi, est à forte influence PME/PMI/TPE. En 2016, il est attendu l’accompagnement de 150 commerçants détaillants  pour un coût total de 300.000 000 FCFA à travers la garantie des prêts qui leur seront accordés pour le développement de leur activité. Cette intervention permettra de pérenniser 150 emplois permanents. Le projet de budget 2016 soumis à votre appréciation est arrêté en recettes à la somme de 452 177 900 Francs CFA et en dépensées à la somme de 312 930 042 Francs CFA en dépenses dont un investissement de 30 000 000 Francs CFA au titre du fonctionnement et des investissements. A-t-il conclu.

Abdramane Samaké

 

PARTAGER