Accès aux services d’Eau potable et d’assainissement de qualité : le gouvernement s’engage à relever les défis

0

Le président du Haut Conseil des Collectivités, Oumarou Ag Ibrahim a présidé, hier, le forum de l’assainissement et de l’eau au Centre international de conférence de Bamako, en présence du ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement. Ce forum est initié par le gouvernement afin d’apporter des solutions appropriées et durables aux problèmes liés à l’eau et à l’assainissement au Mali.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, le ministre de tutelle a rappelé les objectifs du Forum. Il s’agit, dit-il, de sensibiliser, trois jours durant, les populations sur les problématiques  de l’eau et de l’assainissement. Mais aussi d’harmoniser et de mettre en synergie les actions mises en œuvre par différents acteurs du secteur.

Selon le ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement, ces dernières années, l’accès à des services d’assainissement et d’eau potable de qualité sont des préoccupations majeures pour la communauté internationale et le gouvernement malien. Les défis en la matière sont grands et les contraintes majeures.

Toutes les études récentes révèlent que l’amélioration des conditions de vie des populations passe, inévitablement, par un meilleur accès à l’eau potable et à un assainissement adéquat. Une réalité qui a incité le gouvernement malien à se doter d’une politique nationale de l’eau et de l’assainissement de qualité.

Il faut noter que l’accès à l’eau potable et à un assainissement de qualité constitue des axes prioritaires du cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté (CSCRP 2012 2017) qui fédère l’ensemble des politiques et stratégies de développement du Mali.  L’organisation du forum contribuera à la mise en œuvre de cette politique nationale.

Gestion des déchets solides et liquides de la ville de Sikasso et de Bamako ; transfert des compétences et rôle et responsabilités des acteurs dans le secteur de l’eau et l’assainissement ; les questions institutionnelles liées au secteur de l’eau et de l’assainissement ; le Mali et les OMD du secteur sont des thèmes qui seront débattus au cours de ce Forum des experts nationaux et internationaux. Plus de 200 participants prennent part  à ce forum.

Des statistiques évocatrices

Selon le ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement, le taux d’accès à l’Eau au Mali est de 61, 3% en milieu rural, 69,2% en milieu semi-urbain et 63% au niveau national. Environ 30% du parc hydraulique est non fonctionnel.

La proportion d’individus possédant un système d’assainissement adéquat est de 11%  à l’échelle nationale. Ils ne représentent que 27%  en milieu urbain et 6,4% en milieu rural. Des études ont démontré que plus de 50% des affections recensées dans les centres de santé sont dues aux maladies engendrées par le manque d’accès à un assainissement adéquat.

Cette situation fait dire au président du Haut Conseil des Collectivités que le forum de l’assainissement et de l’eau vient à son heure. Il se tient, ajoute- t-il, au moment où le Mali traverse des problèmes cruciaux liés aux fluctuations climatiques avec leur corollaire de sécheresses cycliques.

«Il urge pour nous,  d’œuvrer à réduire au plan national la fracture en ce qui concerne l’accès au système d’assainissement de qualité» a affirmé Oumarou Ag Ibrahim. En tout cas, le Haut Conseil des Collectivités, a en croire son président, entend faire  des résultats de ce forum une pédagogie pour contribuer pleinement aux mieux- être des populations. Il rassure que son institution jouera sa partition dans cette croisade.

Ce forum est marqué par des expositions pour offrir au public une meilleure visibilité des acteurs intervenants dans les domaines de l’eau et de l’assainissement.

Abou Berthé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER