Eau potable et assainissement au Mali : Que deviennent les engagements SWA ?

0

La deuxième génération des engagements SWA pour le Mali est entamée depuis le dernier sommet de Djakarta en cette année 2022, dans ce document stratégique l’état du Mali s’engage à améliorer les conditions d’accès à l’eau potable et à l’assainissement avec les dix engagements à des échéances prévues. C’est dans un contexte de crise multiforme que l’état du Mali continue à se battre pour honorer ces engagements et apporter des réponses appropriées aux préoccupations de ses concitoyens. De l’autre coté la société civile et les autres acteurs gardent la vigilance pour accompagner l’état à honorer ses engagements. C’est pour en savoir d’avantage sur les niveaux de mise en œuvre des engagements SWA que l’OMAES (l’Œuvre Malienne d’Aide à l’Enfance du Sahel ) à travers le programme Right2Grow en partenariat avec le Réseau des Journalistes pour l’Eau Potable et l’Assainissement le RJEPA-Mali a initié cette activité, intitulée « une semaine pour le SWA sur les médias » . Pendant une semaine une action de plaidoyer lobbying sur les médias nationaux ( télé, radios, journaux, médias en ligne…) pour interpeller les décideurs sur les engagements que notre pays a pris en matière d’accès à l’eau potable ,l’hygiène et l’assainissement à travers l’initiative internationale dénommée SWA en anglais pour (Sanitation and Water for All) ( Eau et Assainissement pour tous). La période du 01 au 15 Août sera mise à profit pour largement informée l’opinion de l’existence de ces engagements et ce que l’état déploie de nos jours comme effort pour honorer les différents engagements. Il est important de rappeler qu’une bonne tenue des engagements est une aubaine certaine pour faire avancer le secteur de l’eau potable et l’assainissement pour qu’il puisse continuer à contribuer à la politique de nutrition du pays.

Pendant toute la période de la tenue de cette activité les différents responsables de l’état de la société civile vont être sollicités par les médias pour largement informé les populations de cette initiative mondiale qui va drastiquement changer les conditions de vie des populations surtout les plus vulnérables.

Les engagements SWA du Mali suite au sommet de Djakarta en Mai 2022 sont entre autres de poursuivre le dialogue sur le financement du secteur EAH à travers l’organisation d’une Table ronde des bailleurs de fonds pour la mobilisation de financements nécessaires pour la mise en œuvre des programmes nationaux de l’eau et l’assainissement et en intégrant les besoins de financement d’hygiène et la Nutrition, d’ici fin 2023 ;

Accroitre le taux national d’accès au service d’eau potable de base, de 2 points en pourcentage par an, soit passé de 70,9% en 2021, à 85% à l’horizon 2026 ;

Assurer l’accès à l’eau potable pour 90% des écoles et centres de santé publics, à l’horizon 2026 ;

Approuver les textes juridiques instituant la régulation du service public de l’eau potable en milieu rural, à fin 2024 ;

Mettre en place des Agences de gestion de l’eau par sous bassin et la Contribution financière Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) à fin 2024 ;

Faire progresser la fin de la défécation à l’air libre au Mali, de 4% d’ici 2026 ;

Rendre fonctionnel le nouveau système de collecte de données Assainissement pour une gestion efficace de l’information dans la planification et le financement du sous-secteur, d’ici 2025 ;

Plaider pour que les fonds destinés aux changements climatiques contribuent à l’atteinte de l’ODD6 au Mali ;

Elaborer un document stratégique de financement durable du secteur EAH, à fin 2024.

Il est aussi important de rappeler que les engagements de Djakarta remplacent ceux du COSTA RICA de 2018 dont les volets politiques et de reformes ont été exécuté ou sont en cours d’exécution, ce qui a valu à notre pays d’être élus parmi les pays pionniers qui ce sont le plus engagés dans la tenue des engagements de 2018.

Youba KONATE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here