La société de Gestion Forestière Abdoulaye A. Cissé dénonce « une cabale médiatique »

0

Le jeudi 23 décembre 2021, les responsables de la Société de Gestion Forestière Abdoulaye A. Cissé (SGF-AHC) se sont entretenus avec les journalistes afin de dénoncer « la cabale médiatique en cours contre la société dirigée par Aboubacrine Cissé. » Selon Youssouf K. Sacko, le chargé de communication du Président Directeur Général de la SGF-AHC, deux de leurs concurrents sont aux manœuvres pour ternir leur image.

Des informations distillées ces derniers temps dans la presse, au sujet des activités de la Société de Gestion Forestière Abdoulaye A. Cissé (SGF-AHC), tentent vainement de ternir l’image de la société, selon les responsables de la SGF-AHC.

Pour Youssouf K. Sacko, des concurrents du PDG Aboubacrine Cissé sont dans une vaste opération de tapage médiatique afin de porter préjudice à la Société de Gestion Forestière Abdoulaye A. Cissé (SGF-AHC). « Ces concurrents sont des anciens employés de la société. Il s’agit d’Ibrahim Sidi Yara dit Baya, qui est actuellement à la tête de la SOMAGEFORT, et de Mohamed Cissé, lequel dirige la société ALBARKA », a, en appuyant avec des preuves, indiqué Youssouf K. Sacko. Il ajoutera que ces concurrents ont d’ailleurs été déboutés par la justice malienne : « Lisez vous-mêmes le contenu de la grosse qui a débouté Ibrahim Sidi Yara dit Baya et Mohamed Cissé ! Aussi, je vous fais savoir qu’Ibrahim Sidi Yara dit Baya a été condamné à 24 mois de prison avec sursis dans cette affaire. »

Pour Youssouf K. Sacko, les accusations à l’endroit de la Société de Gestion Forestière Abdoulaye A. Cissé (SGF-AHC) « sont des mensonges distillés par deux anciens employés qui ont été licenciés pour faux et usage de faux ainsi que pour détournements de fonds, et qui ont été condamnés par la justice .». « Ces employés ont cherché à nous discréditer en faisant croire que nous délivrions des permis de coupe de bois en lieu et place des Eaux et forêts. Or, cela s’est révélé faux. Nous, ce que nous délivrons, ce sont des bons de circulation qui facilitent le déplacement des gros porteurs chargés de bois. Et cela est parfaitement conforme à la loi », a expliqué le chargé de communication de la Société de Gestion Forestière Abdoulaye A. Cissé (SGF-AHC).

De l’avis de Youssouf K. Sacko, la Société de Gestion Forestière Abdoulaye A. Cissé (SGF-AHC) est une entreprise citoyenne qui participe au développement économique et social du Mali. « Nous possédons des massifs à Kayes, Kéniéba, Yanfolila, Kadiolo, Kita. En plus de créer des centaines d’emplois directs et indirects, nous nous sommes fait le devoir d’aider les populations locales. Nous procédons à des reboisements permanents pour régénérer la flore, c’est ce que la loi nous demande. Mais nous allons au-delà de ce que la loi ne nous demande pas, car nous construisons des centres de santé, nous faisons des forages, nous aménageons des espaces maraîchers pour les communautés locales, nous faisons des dons de vivres et de kits par centaine etc. », a argumenté le chargé de communication de la Société de Gestion Forestière Abdoulaye A. Cissé (SGF-AHC).

En tant qu’entreprise citoyenne, selon Youssouf K. Sacko , la Société de Gestion Forestière Abdoulaye A. Cissé (SGF-AHC) reste aujourd’hui concentrée sur le développement de ses activités pour le bénéfice de tous ses employés, des communautés, de l’État et de ses partenaires.

M.K. Diakité

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here