Préservation du fleuve Niger contre les dangers de la nature : L’Agence du Bassin du Fleuve Niger résolue à sauver le Niger

0

Afin de sauvegarder et réhabiliter le fleuve Niger ; de lui permettre de jouer pleinement son rôle de locomotive en le débarrassant des impuretés, tout en le protégeant contre l’ensablement et les autres phénomènes qui entravent sa survivance, l’Agence du Bassin du Fleuve Niger avec l’appui du ministère de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable et leurs partenaires sont à pied d’œuvre. Dans le cadre de la 21é édition de la quinzaine de l’environnement, le Directeur général adjoint de l’Agence du Bassin du Fleuve Niger (ABFN) Moussa Diamoye a lors d’un point de presse fait l’état du fleuve, dévoilé les différents projets mises en œuvre pour sa sauvegarde.

Le Directeur General Adjoint l’Agence du Bassin du Fleuve Niger Moussa Diamoye a entamé ses propos en décrivant le ténébreux tableau de l’état de dégradation du fleuve Niger. Les indicateurs sont inquiétants et se manifestent, notamment, à travers : la détérioration de la qualité de l’eau du fleuve; l’apparition de plantes aquatiques nuisibles et proliférantes; l’éboulement des berges; l’occupation et/ou l’exploitation des servitudes fluviales au mépris de la loi annonce-t-il.  IL a prévenu que le Programme National de Sauvegarde du Fleuve Niger qui visait à contribuer à la réalisation et à la capitalisation de toutes les actions concourant à maintenir le fleuve Niger dans ses fonctions économique, environnementale, sociale et de mobilité à travers : l’amélioration de sa navigabilité ; l’aménagement de ses bassins versants ; la protection de ses berges contre les dégradations ; la dépollution des lits de ses affluents et de son cours d’eau principal ; la récupération et l’aménagement de ses berges au niveau des grandes agglomérations a été fructueux. Le directeur général adjoint de l’agence du bassin du fleuve Niger a fait savoir que d’autres projets ambitieux sont en cours comme le Projet d’aménagement des berges du fleuve Niger et curage du Diaka Diafarabé ; programme de protection et d’aménagement des berges du fleuve Niger  5463,83 mètres linéaires de berges aménagées dans les régions de Koulikoro, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao ; le projet de réhabilitation économique et environnementale du fleuve Niger 2018-2023 (dragage du chenal nettoyer les fonds du fleuve pour permettre des activités de navigation sur le fleuve ; balisage du chenal navigable ; le projet de collecte et de partage continus des données sur la qualité de l’eau du fleuve Niger à Bamako et environs 59 points géo référencier etc qui selon lui ont été tous mis en œuvre pour sauver le fleuve Niger. Le Directeur général adjoint de l’Abfn a déploré installation des sites maraichers dans le lit du fleuve ; le lotissement des servitudes ; la présence des dragues artisanales tout en montrant qu’ils ont saisis 105 Dragues avec 340 moteurs de dragues artisanales détruits, et démontés des dragues à godets dans la zone de kangaba. Il a invité tous les maliens à prendre part à la sauvegarde du fleuve nourricier qu’est le Niger afin de le sauver.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here