Promouvoir l’assainissement des quartiers : A Niamana, des jeunes s’engagent à la transformation des déchets plastiques en pavé

0

Pour lutter contre les déchets plastiques dans les quartiers de notre capitale et ses environs, plusieurs jeunes se sont regroupés au quartier de Niamana Coro dans le but de les recycler. Ces déchets qui deviennent de plus en plus un souci pour les populations. C’est dans cette perspective qu’une équipe de Géographes, Agronomes, Juristes, Gestionnaires, Financiers, tous des Diplômés dans différents domaines, s’est constituée avec un seul objectif : La transformation des déchets plastiques en pavé !

Ils sont des dizaines de jeunes réunis dans une famille, à Niamana Coro, un quartier situé à la sortie de la capitale. Pour la transformation des déchets, ce groupe de jeunes s’est concentré sur un récipient posé sur le feu contenant de déchets plastiques fondus. Ils mélangent du sable fin à la matière fondue et remuent à l’aide d’une planche en bois taillée.

Une fois la matière concentrée, les dynamiques jeunes la placent dans un moule pendant une trentaine de minutes pour placer le pavé tout neuf et chaud.

C’est une impressionnante œuvre technique, disent-ils, apprise à partir des réseaux sociaux. Elle est accompagnée de différents exemples fournis par des jeunes camerounais. A en croire à nos ingénieurs, ‘’C’est plus endurant et moins coûteux que le pavé classique en ciment”.

Ainsi, après plusieurs tentatives vouées à l’échec et de difficultés qu’ils sont en train de surmonter, ils sont parvenus à réussir à matérialiser leur projet. Il faut souligner que c’est au troisième essai que Mamadou et ses amis sont parvenus à fabriquer le premier pavé et cela il y a environ un an. Depuis, le groupe se retrouve courant chaque week-end pour reproduire des échantillons espérant un jour bénéficier d’un soutien.

Etant le premier groupe de jeunes à se lancer dans ce type de projet de recyclage dans notre pays, ils ont déjà formé un Groupement d’intérêt économique (GIE) spécialisé dans la gestion et le recyclage des déchets solides.

Toutefois, pour l’instant, ces jeunes peinent à avoir de soutien financier pour mieux lancer leur projet au profit de tous.
«Nous avons demandé un partenariat avec la mairie afin d’avoir un dépôt de transit de déchets. Nous avons espéré, il y a un moment, obtenir l’aide d’une ONG pour fabriquer plus de pavés écologiques. Elle avait donné son accord de principe, mais nous n’avons plus eu de suite à notre demande. Nous ignorons les raisons », regrette Mamadou Wattara.

Cependant, il y a eu une bonne nouvelle pour nos braves jeunes ; car une nouvelle usine de transformation des déchets en Bio gaz, Bio charbon et d’énergie ouvrira ses portes à Niamana en mi-janvier prochain. Annonce faite lors d’une conférence de presse tenue, le jeudi 13 juin 2019, à l’Hôtel de l’Amitié de Bamako par Mme Konaté Soula Konaté.

Rappelons que lors de cette conférence, Mme Konaté a eu à souligner que cette nouvelle usine qui va ouvrir ses portes en 2020 offrira de bonnes perspectives pour les jeunes et bien de ménages en quête d’opportunités d’emplois. D’un coût total de 800.000 euros (soit 500 millions FCFA), cette usine donnera 80 postes d’emplois aux jeunes de la Commune VI, 100 emplois directs et des milliers d’emplois indirects pour tous.

Mahamadou Sarré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here