Assassinat du jeune Ibrahima Diawara dit Ibou : Signé Chapé, multirécidiviste notoire !

    1

    A peine 18 ans, Chaka Diakité dit Chapé, n’en est pas moins un grand criminel qui doit bien avoir de très puissants soutiens au niveau de la police et de la justice pour se retrouver toujours en liberté. Son dernier forfait est l’assassinat du jeune Ibrahima Diawara dit Ibou.

    Alors qu’il avait été condamné pour un an de prison ferme à la Maison centrale d’arrêt de Bolé, Chaka Diakité dit Chapé, a été libéré après seulement trois mois de détention. Le tueur relâché dans la nature a de nouveau fait parler de lui en tuant cruellement le jeune Ibou. Il est arrêté deux jours après son forfait par la brigade de recherche du 7ème arrondissement de police.

    Les faits. Dans la nuit du 10 au 11 mars 2019, Ibrahima Diawara dit Ibou, en compagnie de sa copine, rentrait à la maison à bord d’un véhicule RAV4 appartenant à un de ses amis. Malheureusement, le véhicule est tombé en panne en face du Chicha Club au tournant de Magnambougou.

    Le couple descend de la voiture pour rallier à pied le domicile du propriétaire du véhicule afin de lui rendre les clés. C’est ainsi qu’il a été suivi par deux malfrats. Au moment où Ibou, sans se douter de quoi que ce soit, s’est mis à l’écart pour aller uriner, le bandit Chapé et son complice ont abordé la demoiselle en lui demandant 1000 FCFA pour, disent-ils, aller manger.

    Ibou de retour leur aurait dit d’aller voir ailleurs. Pendant qu’il s’apprêtait à téléphoner, un des bandits lui retira son appareil et prit la fuite. Ibou tenant à le récupérer se lança aussitôt à sa poursuite. C’est le moment qu’a choisi Chapé pour tirer sur lui à l’aide d’une arme de fabrication artisanale. Mortellement touché, Ibou a été transporté d’urgence à l’hôpital par une équipe de sapeurs-pompiers alertée. Malheureusement il  succomba à ses blessures.

    Deux jours après le drame, des éléments du commissariat du 7ème arrondissement conduits par le capitaine Ibrahima Diallo ont arrêté Chaka, auteur principal du crime.  Interrogé par la police, il a reconnu les faits et a dénoncé dans la foulée son complice du nom de Boubacar Coulibaly dit Danger.

    Aux dernières nouvelles, Chapé et ses acolytes étaient toujours en garde à vue dans ledit commissariat..

    Bintou Diarra

    Commentaires via Facebook :

    1 commentaire

    1. QUEL PAYS ET QUELLE JUSTICE ,LES LARMES DES VICTIMES CONTINUENET DE COULER DANS CE PAYS………….IL EST EST CLAIR QUE NOS TRIBUNAUX ONT PLEINS DE SANG SUR LES MAINS………

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here