Assassinat lâche et barbare de l’Adjudant chef major Ibrahima Diabaté à Sikasso : Le soutien apprécié du MEADD

    2

    Pour matérialiser la compassion de lEtat envers la famille de lAdjudant chef major Ibrahima Diabaté qui a versé son sang pour la patrie, le ministre de lEnvironnement, de lAssainissement et du Développement durable (MEADD) a dépêché une forte délégation à Sikasso. Conduite par le général Mamadou Gakou, Directeur national des Eaux et forêts, la délégation porteuse dun soutien multiforme du département na pas manqué de rappeler en plus des condoléances, la ferme volonté des plus hautes autorités de traquer les auteurs de cet acte ignoble et inacceptable.

     

    Conformément aux instructions du ministre Housseini Amion Guindo dont l’agenda n’a pas permis d’effectuer le déplacement à Sikasso, rien n’a été laissé au hasard. Le gouverneur, le maire et la direction régionale des Eaux et Forêts à travers l’ensemble des compagnons d’armes du défunt ont été mobilisés pour la circonstance. Du côté de la grande famille Diabaté à Wayerma I, le chef de quartier, l’imam et les parents et amis étaient également au rendez-vous pour être témoins de la solidarité de l’Etat si chère au ministre Guindo.

    De la Direction régionale des Eaux et Forêts de Sikasso, la délégation s’est rendue au domicile du défunt Adjudant chef major Ibrahima Diabaté. Sur place, après la revue des troupes, le Général Gakou représentant le ministre et le préfet qui représentait le gouverneur ont pris place. Au nom de la famille, le RECOTRADE a salué cette démarche du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable. Tout en se remettant à la volonté de Dieu, la famille de feu Fatogoma Diabaté, ex président de la délégation spéciale de la commune de Sikasso et non moins illustre père du défunt s’est réjoui de la promptitude du département dans la prise en charge morale et matérielle de la situation.

    De son côté, le général Mamadou Gakou, au nom du ministre, a présenté les condoléances de la Nation à la famille et à l’ensemble de ses compagnons des Eaux et Forêts de notre pays. Il a également salué le gouverneur, le préfet et les autorités communales pour leur mobilisation, depuis l’annonce du drame. Le général Gakou a rappelé à la famille et à l’ensemble de ses compagnons d’armes, la détermination du département à traquer les auteurs de cet acte ignoble.

    Au non du ministre Housseini Amion Guindo, il a remis des vivres composés d’une tonne de riz, une tonne de mil, quatre bidons d’huile 20 litres, 4 cartons de lait et 5 sacs de sucre. En plus une enveloppe de 500 000 F CFA a été remise à la famille. Très touchée par cette générosité hors du commun dans le milieu forestier, la famille Diabaté, à travers le chef de quartier de Wayerma I Dramane Keita et l’imam Barry a tenu à remercier le ministre Guindo pour ce geste qui signifie la reconnaissance de la patrie. C’est dans cette communion totale entre la famille, le service forestier et le département que la cérémonie a pris fin avec des bénédictions pour le repos du défunt et la stabilité du pays.

    De retour à la Direction régionale des Eaux et Forêts, conformément aux vœux du ministre, le Directeur Mamadou Gakou a rappelé les consignes de sécurité nécessaires pour éviter toutes situations déplorables. Il s’agit notamment de la désignation de 4 agents au minimum pour chaque sortie sur le terrain, de l’interdiction pour les stagiaires de porter des tenues et la manière de la tenue des armes. Aux dires du général Gakou, le respect strict de ces règles élémentaires permettra d’éviter des drames comme celui qui a coûté la vie à l’Adjudant chef major Ibrahima Diabaté.

     

    La Cellule de Communication MEADD    

    Commentaires via Facebook :

    2 COMMENTAIRES

    1. Je regrette de lire ces genres d’articles qui expliquent tout, sauf l’essentiel. Il manque d’introduction des circonstances de l’assassinat, comme s’il était uniquement destiné à un lectorat vivant à Sikasso.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here