Histoire : … d’un mari convalescent

    0

    … M.D., greffier de son état est domicilié à Daoudabougou.

    Marié et père de deux enfants, il a 39 ans.

    Mais, depuis bientôt un an, notre juriste était au lit, après un accident vasculaire cérébral (AVC).

    Grâce à d’intenses soins, M.D. s’en est sorti, mais avec une paralysie de son ‘’côté’’ gauche.

    Bonne nouvelle : grâce à un suivi correct de sa maladie et d’intenses exercices que lui faisait subir son Kinésithérapeute, il a retrouvé en décembre dernier l’usage de tous ses membres.

    A l’occasion, un mouton avait été abattu et la pauvre épouse qui avait beaucoup maigri à cause du chagrin que lui causait l’état de son époux, est redevenue souriante et étincelante de bonheur.

    Un bonheur qui ne durera pas.

    Le 2 Janvier dernier, M.D. qui venait de reprendre son travail, a décidé de chasser madame du domicile conjugal. Et la pauvre dame a été obligée de plier bagages, ce même jour. Pourquoi ?

    M.D. ne s’est pas gêné pour donner des explications aux voisins. Notre greffier s’étonne en effet, que son épouse soit en état de grossesse de près de 8 mois car soutient-il, sa maladie a duré près d’une année. “Ce n’est donc pas mon enfant”.

    De l’avis cependant des voisins, la pauvre épouse est connue dans le quartier pour sa bonne conduite.

    Madame soutient pour sa part que même malade, son époux  n’a jamais été ‘’sage’’ et s’est toujours débrouillé à faire ce  qu’il voulait faire….

    Mieux encore, elle est allée jusqu’à jurer à la mosquée  du coin qu’elle n’avait jamais trompé son mari.

    Peine perdue, M.D. semble résolu à se séparer de sa femme, convaincu de son infidélité.

    Un cas intéressant pour le tribunal qui serait saisi.

     Boubacar Sankaré

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here