Lors d’un mariage Sabalibougou : Le maire se trompe et crée le scandale

    0

    N’Faly Camara et Aiché Ouédraogo croyaient vivre le plus beau jour de leur vie. Malheureusement, l’imprudent conseiller de la Mairie de Sabalibougou Bamoussa Togola est venu tout gâcher avec comme argument qu’Aiché serait liée par un autre mariage avant celui de N’faly.

    La scène s’est déroulée le dimanche 03 janvier dernier à l’hôtel de ville de Sabalibougou où parents et amis du couple N’Faly Camara et Aiché Ouédraogo s’étaient rassemblés pour célébrer le mariage du jeune couple. Soudain une voix surgit au fonds de la salle pour s’opposer au mariage qui allait être scellé. Cette voix était celle d’un conseiller à la mairie du nom de M. Bamoussa Togola.

     

    Mensonge grotesque d’un agent sous serment

    Connaissant tout le processus de célébration d’un mariage, le conseiller municipal Togola n’étant pas de service ce dimanche 3 janvier, est arrivé avant tout le monde. Néanmoins, il a choisi le fonds de la  salle pour s’installer en attendant que son collègue qui était de service débute la cérémonie de célébration des mariages.  Après avoir lu la formule sacrée à savoir : « celui qui  s’oppose à ce mariage  qu’il le déclare tout de suite, ou qu’il se taise à jamais », c’est en ce moment que la voix de Togola retentit du fonds de la salle  pour dire qu’il s’oppose avec comme  argument que la mariée était déjà sous  le contrat d’un autre mariage d’un malien vivant en Espagne, silence de mort dans la salle et la mariée s’évanouit.

     

    Le complice d’un bandit de grand chemin

    Les arguments avancés par M. Togola n’étaient pas tout à fait faux, mais seulement il n’est pas allé au fonds de ses recherches pour se rendre compte que Aiché n’était plus  mariée à ce dernier, car le divorce a été déclaré par le tribunal.

    En effet, il y a de cela quatre ans, un malien vivant en Espagne s’était marié avec Aiché Ouédrago comme l’a affirmé le conseiller Togola, mais cette histoire s’était achevée d’une manière douloureuse pour la jeune fille.

    Ce jeune malien vivant en Espagne était plutôt un arnaqueur qui s’était  marié avec la jeune dame pour mieux tromper l’entourage. Un mois après ce mariage, il avait pris de l’argent avec beaucoup de jeunes du quartier tout  en  les promettant de les faire rentrer en Espagne. Mais, dès son retour à son pays d’adoption,  il n’a pas hésité d’envoyer une lettre à Aiché et sa famille pour les dire  qu’il  renonce à ce mariage. Il faut préciser qu’il avait utilisé une fausse identité. Après cette histoire douloureuse, les uns et les autres ont pu être remboursés de manière très difficile surtout avec l’aide des bonnes volontés. Ceux qui ont compris le fonds de l’affaire, ont été indulgents avec la famille Ouédraogo et les deux ont fait le nécessaire pour annuler le mariage accombrant depuis 2014, ensuite ils ont décidé de se marier.

    C’est dans cette atmosphère que l’imprudent conseiller Togola est venu réveiller les vieux démons, sans vérification en amont pour se rendre compte que le divorce a été consommé. D’aucuns  se demandent même, s’il n’était pas en mission commandée du mari escroc d’Aiché.

    Car M. Togola, tellement sûr de son argument avait même fait appel à la gendarmerie pour arrêter Aiché, heureusement que l’un des témoins du mariage avait les papiers du divorce sur lui.

    En attendant une décision finale sur le sort du conseiller imprudent Togola, Aiché et son nouveau mari N’faly profitent de leur noce. La famille attend avec impatience la décision de la mairie de porter plainte au tribunal contre l’insolite conseiller Bamoussa Togola.

    La morale dans de cette histoire consiste simplement à remuer sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler.

    Issa KABA

     

    PARTAGER