Noyade à la Berge de N’Golonina : Le corps d’un Talibé repêché par la gendarmerie de la Brigade Fluviale

    0

    Dans la soirée du mercredi 5 octobre, aux environs de 16 heures, le corps sans vie d’un adolescent d’une vingtaine d’annés, a été repêché par les gendarmes de la Brigade fluviale au niveau de la berge de NGolonina. Selon le constat des gendarmes, l’individu serait un talibé si l’on en juge d’après les objets censés lui appartenir.

    ans la soirée du mercredi dernier, aux environs de 17 heures, la gendarmerie de la Brigade fluviale a été informée par un habitant de NGolonina de la noyade d’un individu. Aussitôt, le Lieutenant, Oumar O. Dicko a dépêché une équipe de sauvetage sur les lieux, composée de sept éléments à bord d’une vedette de service.

     

    Au bout de 20 minutes de recherche, le corps d’un jeune homme aux pieds nus, de teint légèrement clair, âgé d’une vingtaine d’années, mesurant 1,70 de pied  en cap, habillé d’un tee-shirt et d’une culotte de couleur verte est sorti de l’eau. Il a été immédiatement transporté à la Brigade fluviale pour constat en présence du médecin chef du Centre de santé "Abozac Bozola". Il ne portait aucune pièce d’identification sur lui. Après, le corps a été remis au service de la voirie municipale pour dépôt au Centre hospitalier Universitaire Gabriel Touré.

    Selon les informations fournies par les gendarmes, la victime se baignait avec ses camarades dans le fleuve Niger. Subitement, le courant d’eau l’entraîna et il se mit à crier au secours

     

    Devant l’incapacité de ses compagnons à lui prêter main forte, il s’est noyé. Affolés, ses compagnons prirent la tangente. Toujours selon la même source, la victime  pourrait être un talibé à en juger d’après les objets dont on pense qu’ils lui, appartenaient. Il s’agit de  la boîte de tomates vide couramment utilisée par les talibés, le grand boubou qu’ils arborent et la paire de chaussures en plastique. Le seul ennui, c’est son âge.Se fondant sur son apparence physique, on lui donnerait bien les 20 ou 21 ans. A cet âge, les talibés ne se promènent plus avec une boîte de tomates vide pour quémander les restes de nourriture.

    L’enquête en cours devrait nous renseigner davantage.

    Falé COULIBALY

     

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER