Place Thiaroye au grand Marché de Bamako : Pour une cliente, deux vendeurs ambulants de bazin s’affrontent à mort

    0

    Au grand marché, une banale bagarre a fini au drame. Un jeune homme a été poignardé à mort par un autre. Les faits se sont produits le lundi 13 novembre 2017, aux environs de 12 heures.

    Les deux jeunes hommes au cœur de cette affaire se nomment  Ibrahim Tambadou et Youssouf Koné dit Bob. Leur violente prise de bec a surgi suite à la convoitise sur un client. Les deux hommes voulaient chacun la cliente et finalement, de l’accrochage qui en a résulté, Ibrahim Tambadou a planté un couteau dans le cœur de Bob, qui  s’est écroulé pour ne plus jamais se relever.

    Selon les informations recueillies sur place, la bagarre entre les deux gars a eu lieu aux environs de midi, niveau de la place Thiaroye, située en plein cœur de Bamako, à quelques encablures du tribunal de la commune 3.

    Les faits se sont produits en présence d’une foule de vendeurs et d’acheteurs.

    L’origine du différend est confuse car manifestement un mort ne se défend pas donc nous avons interrogé le présumé auteur du crime.

    Voilà ce qu’il dit : « depuis le  samedi, dans la cour de l’ancien ciné VOX, j’ai eu à me disputer avec autre commerçant ambulant au sujet d’un client qui venait en voiture. J’ai été le premier à l’aborder ce qui n’était pas du goût de l’autre vendeur ambulant. Mais notre dispute n’a pas duré, c’est ainsi que Bob de son vrai nom, Youssouf Koné, à intervenu à me disant que si je ne change pas de comportement qu’il me tuerait un jour.

    Au lendemain, dimanche, je suis venu au marché. Comme d’habitude, je me suis assis prés d’une amie commerçante. Le nommé Bob est venu encore m’adresser des injures graves et menaces de mort.

    Donc le lundi 13 novembre 2017, aux environs de 10h, je suis revenu au marché pour mes activités. J’ai salué les autres camarades. Là, Bob est encore sorti je ne sais où en m’adressant les même propos que ceux de la veille. Il ajoute que si je ne change pas de comportement, qu’il à va me tuer. Il a accompagné ces propos avec des injures graves, destinées à une mère.

    Aussitôt, il s’est mis à me frapper sur la poitrine et à me poussant. C’est alors j’ai réagi en le poussant aussi sur sa poitrine ; chose qu’il n’a pas accepté. Il a engagé un corps à corps avec moi qui n’a pas duré car des témoins nous ont séparés. J’ai ainsi continué mon travail en pendant que tout est fini entre nous.

    A ma grande surprise, Youssouf Koné dit Bob m’a poursuivi à me faisant signe de revenir en découdre avec moi. Comme ça ne finissait pas, j’ai accepté et il m’a ordonné de le suivre. J’ai remarqué dans sa poche qu’il avait un couteau caché, moi aussi j’ai pris un couteau. Et on n’est partis de la cour du CINE VOX, vers le monument Thiaroye.

    Sur place, il m’a frappé le premier avec toutes ses forces, alors nous avons engagé une bagarre. Lors de la bagarre, Bob a sorti un couteau et m’a blessé à la main. Donc, j’ai aussi sorti la mienne pour lui assener un coup, je ne sais où. C’est par la suite que j’ai appris qu’il a été poignardé à mort ».

    Le corps sans vie de Youssouf Koné dit Bob a été transporté à l’hôpital Gabriel par les éléments de la protection civile. A l’hôpital, le médecin légiste a  effectivement constaté le décès de Youssouf Koné dit bob. Il avait 22.

    La police du 1er arrondissement a interpellé et placé en garde à vue Tamabadou. Il va certainement très prochainement répondre de son acte devant un juge.

    Contribution de Bamanan den

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER