Concours de recrutement direct dans la fonction publique : Plus de 1500 diplômés sont concernés

22

Apres la lourde sanction salutaire infligée par le ministre de la Fonction publique et de la reforme administrative, Mamadou Namory Traoré aux personnes illégalement entrées dans la fonction publique, un concours direct de recrutement de 1512 agents dans toutes les catégories vient d’être lancé  par les arrêtés interministériels signés entre le ministre de la Fonction publique et celui de l’économie, des finances et du Budget. Le dépôt des dossiers a débuté, hier lundi et prendra fin le 29 novembre prochain. Cette fois-ci, le principe de l’égalité des chances pour tous à l’emploi sera garanti.

Mamadou Namory Traoré, ministre de la Fonction publique

Le Ministre, Namory Traoré, dès sa nomination à la tête du département de la Fonction publique, après avoir constaté des irrégularités de recrutement  des fonctionnaires, a décidé d’appliquer strictement les textes y afférents afin de permettre l’égalité des chances pour tous les citoyens à l’emploi.

Ainsi,  pour joindre  l’acte à la parole Mamadou N Traoré a pris  une première  décision qui a permis de rétrograder  148 agents sur plus de 2000 en liste pour faux et usage de faux.

Après cette opération, Mr le ministre, a, encore pris, le 2 octobre dernier une autre décision qui a permis  de radier 263 personnes de la Fonction publique pour non conformité aux règlements du concours d’entrée.

Ces mesures prises permettront de faire renaître l’espoir chez les enfants des pauvres qui ne croyaient plus au concours de recrutement des agents au sein des structures étatiques.

Car, les jeunes diplômés considèrent que pour être fonctionnaire au Mali, il faut être le fils d’un haut cadre ou gêner le pouvoir en place pour se faire entendre.

C’est ce qui vient d’être constaté à l’issue de la radiation de 263 personnes dont lesfils et filles des gros poissons. Ainsi, pour une administration performante avec des agents compétents, un concours de recrutement direct de 1512 agents dans la Fonction publique de l’Etat au titre de l’exercice budgétaire 2012 toutes catégories confondues (A, B1, B2, et C) vient de s’ouvrir dont le dépôt des dossiers coure du 29 octobre au 29 novembre, au Centre national des examens et concours sis au Dibida, à l’ex-siège de la COCAN. Les épreuves se dérouleront dans les centres d’examen de Bamako, Kayes, Sikasso et Mopti du samedi 22 décembre au  lundi 31 décembre 2012 selon les cadres et corps prévus.

Il s’agit des secteurs de l’agriculture et génie rural, l’industrie et mines, les finances, les constructions civiles, statistiques, les eaux et forêts, informatique, élevage, santé, arts et culture, jeunesse et sports, impôts, administration générale, action sociale, trésor, douane, travail et sécurité sociale.

En plus, il y a aussi, le recrutement pour le compte du ministère de la santé, des ministères en charge de l’Education et du ministère de la justice.

Ceux qui ont été sanctionnés par la décision du ministre pourront de façon régulière tenter leur chance cette fois-ci pour accéder à la fonction publique par la grande porte.

Falé COULIBALY

Commentaires via Facebook :

22 COMMENTAIRES

  1. Pas de liberation, pas d’election pourquoi etes-vous agiter pour les elections?

  2. pourquoi nous les gestionnaires d’entreprise e d’administration n’ont pas la possibilité de postulé au poste d’attaché administratif.

  3. Si à un moiment de crise on arrive à faire des concours d’entrées à la fonction publique pourquoi pas des élections.
    que veulent ils prouver.

  4. Allez plutôt voir sur Youtube les images honteuses de l’assassinat des neuf civiles touaregs par votre armée criminelle, raciste et haineuse

    👿 👿 👿

  5. Est ce qu’il y a urgence d’organiser un concours pendant que le Pays est divise?est ce que ce gouvernement de transition est habilite a organiser un concours?pourquoi une telle prcipitation?est ce que ce gouvernement se souvient de ses taches principales?

  6. Vous êtes vraiment naïfs ceux qui croient que ce ministre va organiser un vrai concours. vous parlez d’équité à ce que je sache ceux qui vivent au nord ne sont pas des sous hommes et comment organiser un concours sans des centres dans les différentes villes du nord et parler de justice . La seule et véritable motivation de ceux qui organisent ce concours c’est de vite placer leurs proches alors qu’ils ont la main à la pâte . De quelle légitimité dispose un gouvernement venu à la faveur d’un coup d’état pour prendre de telles décisions je vous signale que c’est un gouvernement de transition et comme beaucoup de ceux qui participent à ce forum sont très limités en français. Transition veut tout simplement dire gérer les affaires courantes c’est à dire prendre que des décisions à court terme et en aucun cas des décisions à moyen terme à plus plus forte raison procéder à un concours qui va engager l’état à long terme car l’état devra s’occuper de ceux là jusqu’à la retraite. Je pense tout simplement qu’ils sont entrain de miner le terrain pour leurs successeurs. Je préviens tous ceux qui vont faire ce concours d’avoir un plan “B” car le gouvernement qui organise le concours n’a aucune légitimité pour le faire et que eux aussi peuvent faire l’objet de radiation si un gouvernement démocratique arrive…Je suis mort de rire de voir à quel point les maliens sont naïfs croire à ce qu’un gouvernement illégal rétablisse l’ordre et la justice. D’ailleurs si les gens se battent pour être fonctionnaire ce n’est certainement pas pour servir le pays mais se servir soit même .Regardez la grille des salaires et le train de vie des fonctionnaires .Le jour où la corruption s’arrêtera 90% des fonctionnaires vont quitter le navire parce que beaucoup de fonctionnaires savent même plus ce qui figure sur leur fiche de paie tellement le salaire est marginal dans leur revenus.

    • E ni alatie le concour est il possible dans les regions du nord actuellement parlons honnetement et serieusement

  7. Poulani sache que le mali ne s’arrête pas parce que ça va pas au nord.Le Mali ce n’est pas le nord seulement c’est aussi le sud.La machine continuera a tourner pour le reste du pays.
    En plus le problème du nord a été engendré par les nordistes traites qui ont vendu ce pays depuis longtemps.

  8. Bravo Namory.

    Et surtout, n’oublie pas de te présenter aux prochaines élections présidentielles. Si les autres le font, pourquoi pas toi.

    Bravo. 😀 😀 😀 😀 😀

  9. mon cher djedjediall si tu as un faux diplôme retourne au ban mdrrrrrrrrrr moi je dit Bravo à Mr le Ministre. Il y a eu trop d’injustice dans ce pays les vrais dilpôme son dans les poubel et ls faux sont admis à la fonction n’import koi!!! 😆 😀 :mrgreen: 😆 😆 😆 😆

    • Latourette pour ton infos je travail ok im becile c’est ton père qui a un faux diplôme

  10. Donc nous devrons tout arretE parce que le nord est occupE? Ne voyez vous pas que ce gouvernement est entrain de gerer le probleme du nord mais du Sud aussi. Arretez d’etre bete vous qui accuseR ce gouvernement a tord et a travers. Ne soyez pas bete slvp.

  11. Honte au PM et à cet im becile de namory ce que je conseil aux jeunes ne faites jamais ce concour qui faux Quelqu’un qui as toute sa tête saura que ce concour ne va pas se faire dans la norme en tout cas on Vera la suite au tour de namory qui veut intégré tout ses proches est obligé de programmer un concour pour triché comme les jeunes maliens aussi sont aigris vous allez voir après le concour mais Allah va vous payez PM et namory

  12. Ah les maliens vous aussi réfléchissez un peu pourquoi précipitez un concour en temps de guerre le PM et le ministre veulent mettre les jeunes de leurs partis politique et leurs proches sinon le concour c’est pour tromper les gens sinon les admis sont dejà connus et j’ai mes preuves an bé n’a fo gnongon yé yan

  13. Recrutement au sein de la fonction publique, il y a un problème vraiment un problème et les diplômés du nord?
    Ou bien le Mali s’arrête au sud, je trouve que ce n’est pas le moment, il y a des priorités que ce gouvernement oublie. Ce gouvernement de transition en place pour deux choses: 1er libération du nord, et second l’organisation des élections.
    Des nominations par ci des décisions par-là, et quand en-t-on de leurs missions, quedal.
    Il reste combien de l’année prévue pour la transition, le temps passe rien ne bouge que des futilités.
    Le Mali, notre Maliba, que faire de ce gouvernement qui ne pense qu’aux choses inutiles et insignifiantes et qu’ils ont oublié que chaque chose son temps.
    Bon entendeur Salut.

Comments are closed.