Concours directs de recrutement dans la Fonction publique de l’Etat : Vingt cas de faux diplômes dans le viseur de la justice

0

Les résultats des concours directs de recrutement dans la Fonction publique de l’Etat au titre de l’exercice budgétaire 2021 ont révélé un fait qui alimente les débats ces derniers jours. En effet, la vérification des diplômes des candidats admissibles a révélé vingt (20) cas de faux diplômes. Le traditionnel Conseil des Ministres du mercredi 1er juin 2022 a entendu une communication sur le sujet et annoncé que lesdits cas seront transmis à la justice.

Sur le rapport du ministre du Travail, de la Fonction Publique et du Dialogue Social, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication relative à la délibération et de la proclamation des résultats des concours directs de recrutement dans la Fonction publique de l’Etat au titre de l’exercice budgétaire 2021.

Au total, 843 emplois repartis entre différents cadres étaient à pourvoir. Sur 63.677 inscrits, 58.461 candidats ont pris part aux concours.

A l’issue des dits concours : 807 candidats ont été déclarés définitivement admis ; 76 postes sont restés vacants pour non obtention de la moyenne requise par les candidats.

La vérification des diplômes des candidats admissibles a révélé vingt (20) cas de faux diplômes qui seront transmis à la justice.

Par ailleurs, le conseil a aussi pris acte d’une communication relative à la réception provisoire de la nouvelle Maison d’Arrêt de Bamako à Kéniéroba.

En vue de désengorger la Maison Central d’arrêt de Bamako, qui fait l’objet d’une forte surpopulation carcérale, le Gouvernement a entrepris la construction d’une nouvelle Maison d’Arrêt à Kéniéroba.

Elle est bâtie sur une superficie de cinq (05) hectares avec une capacité d’accueil de deux mille cinq cents (2500) places au niveau des cellules ordinaires et soixante-treize (73) places au niveau des cellules exceptionnelles. Ce coût de réalisation des travaux s’élève à 12 milliards 116 millions 453 mille 125 francs CFA entièrement financé par le Budget national.

Cette nouvelle Maison d’Arrêt, répondant aux standards internationaux, permettra d’améliorer les conditions carcérales des détenus.

Sur le rapport du ministre de l’Économie et des Finances, le conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant approbation du marché relatif à la mise en place du Projet d’Accès au service de télécommunication des collectivités territoriales : lot unique.

Le marché est attribué à la Société SIMO TELECOM pour un montant toutes taxes comprises de 9 milliards 407 millions 295 mille francs CFA et un délai d’exécution de douze (12) mois.

Le présent projet, entièrement financé par l’Agence de Gestion du Fond d’Accès Universel, vise la mise en place d’infrastructures de télécommunication au niveau des différentes Collectivités territoriales et permettra à l’Administration d’avoir son propre réseau de télécommunication ultra sécurisé et autonome.

Sur le rapport du ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant affectation au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de la parcelle de terrain, objet du Titre foncier n°10350 du Cercle de Sikasso.

La parcelle d’une superficie de 400 hectares, sise à Gongasso, est destinée à satisfaire les besoins de construction de l’Université de Sikasso.

Cette construction s’inscrit dans le cadre de la réforme de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Un autre projet a été adopté ; il s’agit d’un projet de décret portant approbation du Schéma Directeur d’Urbanisme (SDU) des Communes rurales de Dio-Gare, Diago et Kambila.

Le Schéma Directeur d’Urbanisme est un document de planification urbaine qui fixe, pour une localité donnée, la vocation première des sols ainsi que les perspectives d’évolution de ladite localité.

Le présent projet de décret a été adopté pour doter les Communes rurales de Dio-Gare, Diago et Kambila, dans le Cercle de Kati, d’instruments de planification et de gestion de leur développement spatial, économique, social et démographique sur les vingt (20) prochaines années.

Sidiki Dembélé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here