Fonction publique du Mali : Les femmes ne représentent que 31,16%

0

L’atelier de dissémination des conclusions de l’étude sur la sous-représentativité des femmes dans l’administration publique a pris fin hier dans les locaux du Commissariat au Développement Institutionnel (CDI).

Organisé par le CDI, l’atelier visait à donner la quintessence de l’étude sur la sous-représentativité des femmes dans l’administration publique. Les recommandations formulées devraient permettre aux participants de faire des propositions concrètes et pertinentes contribuant à l’élaboration d’une stratégie de mise en œuvre.

Selon la représentante du ministre des Réformes institutionnelles en relation avec la société civile, Mme Diarra Christine Bessi Keita, l’engagement du Mali à lutter contre toutes les formes  de discrimination  liées  au genre  s’est matérialisé par des mesures politiques, juridiques et institutionnelles, notamment la création d’un département en charge de la promotion de la femme, l’adoption de la Politique Nationale Genre en 2010 et la promulgation de la Loi n°2015-052 du 18 décembre 2015 instituant des mesures pour promouvoir le genre  dans l’accès aux fonctions nominatives et électives. Cependant, les constats révélés par les enquêtes, études et évaluations de ces dernières années ont montré que les faits discriminatoires à l’égard des femmes persistent encore dans l’occupation des emplois nominatifs et électifs. « Le corollaire est que la Fonction Publique est majoritairement constituée d’hommes, les femmes ne représentant que 31,16% des effectifs. Cet écart est encore plus accentué au niveau de la catégorie A où elles ne représentent que 16,54%. C’est seulement au niveau de la catégorie B1 que les femmes sont majoritaires avec (52,43%) », a précisé Mme Diarra.

Le document stratégique pour le renforcement de la gouvernance dénommé Programme de Développement Institutionnel 2ème génération (PDIb2 adopté par le Gouvernement du Mali en mai 2017) accorde une place importante et particulière à l’intégration de l’équité Genre dans les Fonctions publiques maliennes.

Le Commissariat au Développement Institutionnel avec l’assistance technique du Canada, a mené une étude sur la sous-représentativité des femmes dans l’Administration publique, dans les fonctions de responsabilité et dans les fonctions de contrôle. «Cette étude a formulé des recommandations et des mesures de soutien pertinentes à la promotion de l’équité en emploi dans l’administration publique malienne. Ainsi, des ateliers de dissémination des conclusions et recommandations sont organisés aux niveaux national et régional afin de faciliter son appropriation par les acteurs», a fait savoir Diarra Christine Keita.

Après deux jours de travaux, les participants ont formulé des recommandations sur les normes et mesures à envisager pour corriger la sous-représentativité des femmes dans les emplois et les postes de responsabilité dans l’administration publique.

B.Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here