Transparence et crédibilité des élections : Des acteurs de la société civile d’Afrique outillés à la Situation Room Electorale

0

Le lundi 22 mai 2017, s’est ouvert à l’hôtel Salam de Bamako, un atelier sous régional de formation professionnelle sur la situation Room Electorale (ESR). Organisé par la fondation Tuwindi, en collaboration avec Open Society Foundation Africa et Open Society Foundation for West Africa. L’atelier a pour objectif la formation d‘une vingtaine de spécialistes de l’ESR en Afrique de l’Ouest Francophone et la construction d’une Communauté d’utilisateur du Toolkit et faire des participants les ambassadeurs naturels de l’ESR dans leurs pays.

La ESR, il faut le rappeler est une plate forme de collecte et de partage d’information entre les groupes de la société civile, afin d’amener les autorités en charge du processus électoral à fournir des réponses rapides pour corriger les insuffisances.

Justifiant la tenue de l’atelier, Tidiane Togola, directeur exécutif de la fondation Tuwindi, dira que l’observation des élections par les organisations locales de la société civile peut constituer un élément important de l’intégrité électorale. Pour monsieur Togola, le suivi des élections à l’aide du modèle de la salle de situation électorale (ESR) fournit une plate-forme robuste à un éventail d’acteurs pour coordonner leurs activités de surveillance et répondre, en temps opportun, aux défis électoraux.

Il a souhaité qu’à l’issu de l’atelier, les participants seront suffisamment outillés pour promouvoir et mettre en œuvre le Toolkit dans leurs pays.

Quant à Bréhima Coulibaly, représentant le ministre de l’administration territoriale, les citoyens désignent librement leurs responsables à travers les élections, d’où la nécessité de garantir leur transparence et leur crédibilité.

Il faut noter que cet atelier prend fin le vendredi 26 mai.

KENE Ablo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER