L’espace vert «le plein air» sis à l’ACI 2000 vendu à l’opérateur économique Sadio Bathily

4

L’espace vert «le plein air» en face du service du contrôle des services publics sis à l’ACI 2000 a été bradé sans être déclassé par la direction générale de l’ACI, au profit de Sadio Bathily, un opérateur économique, qui s’apprête à y construire des bâtiments. Il a pour cela informé le gestionnaire de l’’espace, Barthélemy Traoré, de quitter les lieux.

L’espace vert (parcelle n°2911) «le plein air» situé à côté de l’immeuble du Cinquantenaire sis Hamdallaye ACI 2000, en allant vers le monument de l’obélisque, avec ses bosquets bien aménagés et son parking, est menacé aujourd’hui de disparition puisqu’il a été vendu par la direction générale de l’ACI à l’opérateur économique Sadio Bathily, qui s’apprête à construire des bâtiments.

Cela, au mépris de toutes les règles et procédures en la matière. Ce d’autant qu’un contrat d’exploitation et de gestion de l’espace vert en question lie depuis le 28 juillet 2005 la direction régionale des Eaux et Forêts (ex-conservation de la nature) à Barthélemy Traoré, dans lequel celui-ci s’engage à aménager l’espace.

En 2007, la direction de l’ACI 2000, à travers son directeur général de l’époque, Yacouba Diallo, a sollicité auprès de Barthélemy Traoré la réalisation d’un parking sur le lieu afin de faciliter le stationnement des véhicules. Ce que celui-ci a accepté. Un acte notarié a été signé entre les deux parties.

Tout roulait à merveille jusqu’au 7 juillet dernier où un huissier est venu signifier à Barthélemy Traoré qu’un opérateur économique, du nom de Sadio Bathily, a acheté le lieu. Pis, celui-ci l’assigne devant le Tribunal de grande instance de la Commune IV. L’opérateur économique a gagné en première instance et le gestionnaire dit avoir fait appel et l’audience est prévue pour le 12 octobre.

Surpris, Barthélemy affirme avoir contacté la direction régionale des Eaux et Forêts de Bamako qui dit n’avoir pas vendu l’espace. Comment alors un espace vert sans être déclassé peut être vendu, s’interroge-t-il.

Pour s’assurer de la véracité des choses, Barthélemy Traoré a pris contact avec le directeur général de l’ACI, Mamadou Tiény Konaté. Celui-ci, à la grande déception du gestionnaire, a confirmé la vente de l’espace à l’opérateur économique. Selon Barthélemy Traoré, Mamadou Tiény Konaté a indiqué qu’il appartenait à la direction de l’ACI de l’en informer.

Toutefois, il lui a demandé de faire l’inventaire de ses biens et l’ACI se chargera de le dédommager. Barthélemy Traoré dit l’avoir fait depuis et la direction de l’ACI n’a pas encore réagi.

Abdrahamane SISSOKO

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Ce Mamadou Tiény doit être pris et condamné à 50ans d’emprisonnement ferme.
    Il doit payer l’argent de Sadio qui doit être condamné à 20ans pour convoitise d’espaces verts et de places publiques

  2. C’est de la magouille tout ça. Les dirigeants de l’ACI doivent être tous relevés et remplacés par des gestionnaires intègres. Ce Sadio Bathily est trempé dans pas mal de problèmes d’espaces ou de terrains à Bamako. Il a fait un bras de fer avec des jeunes de Sogoniko.
    Ces gens de l’ACI sont sans vergognes. Ils ont essayé de détourner mon terrain que j’ai acheté par l’intermédiaire d’un cousin. Ils ont gardé mon titre foncier à retirer à mains propres. Ils pensaient avoir à faire à un sans-papier qui ne pourra pas retourner au Mali de si tôt. Un an après l’achat, je me suis pointé à l’ACI, ces cond avaient détourné mon terrain. Du coup, je suis allé voir le procureur, et au bout de 3 jours, ils m’ont remis les papiers mais d’un autre terrain. Des fils de p…

    • Ces gens de l’ACI sont sans vergognes. Ils ont essayé de détourner mon terrain que j’ai acheté par l’intermédiaire d’un cousin. Ils ont gardé mon titre foncier à retirer à mains propres. Ils pensaient avoir à faire à un sans-papier qui ne pourra pas retourner au Mali de si tôt. Un an après l’achat, je me suis pointé à l’ACI, ces cond avaient détourné mon terrain. Du coup, je suis allé voir le procureur, et au bout de 3 jours, ils m’ont remis les papiers mais d’un autre terrain.

      Témoignage très poignant, merci Monsieur JoeCool. C’est absolument révoltant de constater que des délinquants au col blanc sont légion dans l’administration de notre pays. Il urge vraiment de mettre un terme à ces pratiques honteuses.

      Pensées rebelles.

  3. Commet peut on vendre les poumons (espaces verts )de la ville
    c“est chose courante malheureusement meme dans les quartiers on voi des espaces verts morceles et vendu par les maires .seigneur……….

    LA TRANSITION DOIT PRENDRE DES DECISIONS COURAGEUSES SINON LE MALI SERAIT TOUJOURS DANS LE STATUS-QUO…….SEIGNEUR

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here