Commune rurale de Dogofry : Des djihadistes mettent, à nouveau, le feu à des champs de riz

4

Les forces du mal ont incendié, le lundi 18 janvier 2021, le restant des champs de riz de Dogofry Ba, KO 2, KO 3, KO 7, tous dans la commune rurale de Dogofry, cercle de Niono dans la 4e région administrative du Mali. L’information a été donnée par Ali Keita, un ressortissant de la localité, lors de l’émission « Les Grands dossiers » du mercredi dernier.

Créer des conditions de famine. Tel semble être le projet malsain des forces obscurantistes contre les populations de la commune rurale de Dogofry. Après avoir incendié des champs de riz en début du mois de janvier dans certains villages de la commune, ils sont revenus à la charge le 18 janvier dernier pour mettre le feu aux champs de riz restants de Dogofry Ba, KO 2, KO 3, KO 7, selon Ali Keita, un ressortissant de la localité.

En effet, selon Ali Keita qui a intervenu dans l’émission « Les Grands Dossiers » sur Renouveau FM, les populations de la commune de Dogofry ne dorment que d’un seul œil depuis le 16 janvier dernier. A ses dires, un affrontement entre djihadistes et villageois a même fait une trentaine de morts le samedi dernier. « Les attaques ont commencé depuis le samedi 16 janvier quand les djihadistes ont décidé d’emporter le riz déjà récolté par les populations. Ce jour-là, il y a eu un affrontement qui a fait 3 morts du côté des populations et 28 du côté des djihadistes. Il y a également eu plusieurs blessés », a révélé Ali Keita.

Le lundi 18 janvier, indique le ressortissant de Dogofry, les djihadistes étaient revenus vers 20 heures pour mettre le feu aux champs de riz de Dogofry Ba, KO 2, KO 3, KO 7. « Ils ont incendié tout le riz qui se trouvait dans ces localités précitées. Il n’y a plus de riz ici. Tout a été incendié », a-t-il déploré. En plus de ces champs incendiés, les populations de ces localités ont perdu tous leurs bovins. « Nous avons perdu tous nos bœufs. Plus de 40 000 bœufs des habitants de la commune de Dogofry ont été emportés par ces forces du mal », a déclaré M. Keita qui déplore l’absence des FAMa à Dogofry.  « Nous sommes là. Nous nous en remettons à Dieu. Nous serons ce qu’il veut que nous soyons », dit-il avec désespoir.

Ali Keita a profité de son intervention sur les antennes de Renouveau pour interpeller les autorités transitoires sur la situation de la commune de Dogofry. « Nous demandons aux autorités transitoires de redoubler d’efforts pour que les populations de la commune de Dogofry puissent sortir de cette situation », a plaidé Ali Keita. Pour ce dernier, les djihadistes, si les autorités se décident, ne pourront pas faire face à l’armée malienne. « Nous, nous ne pouvons pas que comprendre que le Mali ne puisse pas combattre ces djihadistes. Ils ne peuvent pas faire face à nos FAMa. Il faut que l’armée déloge ces djihadistes qui sont dans la localité », a sollicité l’invité des animateurs de l’émission « Les Grands Dossiers ».

Même si les populations de Dogofry sont reconnaissantes envers les autorités, elles préfèrent, selon Ali Keita, la liberté et travailler leurs champs que la distribution des aliments .

 

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. KAAFRIHW! YEREWOLO DENW! SO MAA SO DENW! SO MAAW! NE DEVENEZ PAS MUSULMANS C EST S AUTODETRUIRE!

    LES NOIRS AFRICAINS AURONT LE DERNIER MOT! LE COMBAT QUE VOUS MENEZ CONTRE LES HOMMES NOIRS, CONTRE LES AFRICAINS NOIRS, CONTRE L AFRIQUE , VOUS LE PERDREZ! NOUS LES KAAFRIHW, FILS ET FILLES DES PHARAONS (SEPULTRES DESQUELS VOUS VIOLEZ QUOTIDIENEMENT POUR EFFACER NOS TRACES ET NOTRE HISTOIRE) TIENDRONS BIEN ET VAINCRONS CES GUERRES, LA TERRE AFRICAINE RESTERA LA TERRE DES NOIRS AFRICAINS DE LA GRECE AU CAP, DU YEMEN A HAITI!

    REFUTEZ L ISLAM ET RETOURNEZ VERS NOS TRADITIONS HUMANISTES!

  2. C’est très triste d’entendre de telle nouvelle dans un pays déjà en proie avec la famine et la malnutrition chroniques depuis des années.
    Ces champs de riz nourrissent les populations locales, mais aussi les populations de Bamako, Ségou, Kayes,…
    Il faut être extrêmement cruel et maudis pour oser poser un tel acte au nom d’une religion, d’une ethnie ou d’une race.
    Pourquoi les autorités militaires les plus proches n’ont pas intervenu au côté des populations locales pour au moins éteindre les feux afin de limiter les dégâts ?

    • LES METISSES DES ARABES AVEC LES NEGRESSES, QUI SE PENSENT PLUS ARABES QUE NEGRES! KAAFRIHW!

      CHER MALI CHEZ NOUS!
      CELA DURE DEJA DES SIECLES OU AU MOINS UN MILLENAIRE!
      LES ARABES ET LEURS METISSES ONT TOUT FAIT AUX NOIRS! TOUT! LA RELIGION? IL N Y A PAS DE RELIGION SANS INTERETS, CES GENS ONT POUR BUT DE DETRUIRE L HOMME AFRICAIN ET S APPROPRIER LA TERRE DES FARAOUNAHW! ILS HAISSENT LE NOIR ET LE NOIR DOIT LES RECOMPENSER AVEC LA MEME HAINE SEULEMENT AINSI ILS RAISONERONT!

      NOUS DEVONS COMBATTRE L ISLAM SUR NOS TERRES ,COMME MINIMUM DE REPONSE!

  3. LES DJIHADISTES NE SONT PAS DES CULTIVATEURS MAIS DES BERGERS, VOILA LA RAISON DE LEURS ACTIONS! LE DJIHADISTE N EST PAS MANGEUR DE RIZ MAIS DE FARINE DE BLE! LE DJIHADISTE N EST PAS DE CETTE TERRE AFRICAINE MAIS D AILLEURS! AFFAMER LE NOIR, DEPRAVER LE NOIR, PRENDRE LA TERRE DES FAAROHW VOILA LE BUT DU DJIHADISTE!

    L AFRIQUE NOIRE C EST DE LA MEDITERRANEE AU CAP DE HAITIE AU YEMEN!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here