Justice : Le Mali extrade deux terroristes vers les USA

9

A la demande du gouvernement américain, le Mali a donné son accord pour l’extradition de deux terroristes vers les USA.

Par deux mandats d’arrêt délivrés le 20 octobre 2020 par le Tribunal du District Est de New York, la justice américaine a demandé au gouvernement du Mali l’extradition vers les USA de Fawaz Ould Ahmed Ould Ahemeid alias Ibrahim Dix, de nationalité mauritanienne, et de Mimi Ould Baba dit Oumar Yanya de nationalité malienne. Les intéressés sont poursuivis pour avoir participé aux attentats au Mali, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire qui ont fait des victimes américaines.

Fawaz Ould Ahmed Ould Ahemeid, faut-il le rappeler, était recherché par les Américains pour sa participation aux deux attentats terroristes au profit d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) et d’Almourabitoun. Ces attentats ont eu lieu successivement le 7 août 2015 à l’hôtel Byblos de Sévaré entraînant la mort de treize personnes dont cinq employés des Nations unies et le 20 novembre 2015 à l’hôtel Radisson Blu de Bamako où 22 personnes ont perdu la vie, dont une ressortissante américaine.

Avant sa comparution le mardi 27 octobre 2020 devant la Cour d’assises de Bamako qui l’a condamné à mort, plusieurs sources avaient annoncé son élargissement avec la libération de 204 personnes arrêtées pour faits de terrorisme en échange de Soumaïla Cissé, Sophie Pétronin, Pier Luigi Maccalli et Nicolas Chiacchio.

Cet ancien lieutenant de Mokhtar Belmokhtar est une figure du jihadisme en Afrique. Il est soupçonné d’avoir kidnappé deux Canadiens dans le Centre de Niamey au Niger fin 2008.

Le surnommé “Colosse” en raison de sa construction physique a été arrêté par la Sécurité d’État du Mali en avril 2016 à Baco-Djicoroni en Commune V du district de Bamako après une chasse à l’homme effrénée dans l’ensemble du pays.

Quant à Mimi Ould Baba, sa demande d’extradition a été motivée pour sa participation à l’exécution de deux attentats terroristes le 15 janvier et le 13 mars 2016 successivement à Ouagadougou au Burkina Faso où un citoyen américain a perdu la vie et à Grand-Bassam Côte d’Ivoire au profit d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et d’Almourabitoun. Ces attentats ont fait 49 morts au total.

Originaire de Tarkint dans la région de Gao, Mimi Ould Baba est décrit par la justice américaine comme un support logistique qui facilite le recrutement et la fourniture des armes.

Pour sa participation à ces deux attaques, Mimi Ould Baba aurait touché 11 millions et demi de Fcfa d’après une source policière.

Moussa Kobba

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. L ISLAM ET LES DJIHADISTES ARABO-ISLAMISTES DEPUIS DES SIECLES DE VIOLS SYSTEMATIQOES, NOUS ONT LAISSE DES DJIHADIDENW BATTARDS COMME CELUI LA QUI SONT DES NEGRES MAIS PAR CRISE D IDENTITEE SE CONSIDERENT ARABES HAHAHAHA

  2. L ENFANT INCONSCIENT DES DJIHADS DE L ISLAM, IL DEVRAIT ETRE EXECUTE IMMEDIATEMENT SANS JUGEMENT!

    LES ARABES ET AUTRES ABRAHAMIQUES ONT DURANT DES SIECLES DE RAZZIA ET DE DJIHADS CONTRE LES NOIRS FAAROHW< OU KAAFRIHW ONT FAIT DES 'DJAHADIDENW' DES ENFANTS SEMI-NOIRS-ESCLAVAGISES PAR LA SUITE EN MEME TEMPS QUE LEURS MERES. CES ENFANTS DE GENERATIONS A GENERATIONS ONT ETE ELEVES A HAIR LES NOIRS, LES TRAHIR AU NOM-D UNE RELIGION ET POUR FAIRE ANVANCER UNE RACE 'PSEUDO-BLANCHE' D UN PSEUDO-PERE-ARABE-VIOLEUR ET VIOLENTEUR QUI NE PEUT PAS VIVRE CHEZ SOI ET QUI PORTE SON DIEU A DOS DE CHAMEAUX ET AU BOUT DE SON EPEE….

  3. Il faut les envoyer tres vite et la peine de mort les attend amplement et aussi quand on arrive a capturer Agali et Kouffa et leur tueurs sans cerveau, c’est le meme sort, il faut les envoyer aux USA pour regler leur compte pour toujours!

    • Ne t’inquiète Kinguinranke si Kouffa et Iyad Ag Ghali sont toujours dans le territoire national seront capturer d’ici la fin de année .

Répondre à CRISE D IDENTITEE Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here