Le Mali est devenu la base-arrière de divers groupes djihadistes : La guerre au Sahel sera pour la France, ce que fut celle d’Afghanistan pour les Etats-Unis

5

Décidément, la France et ses alliés qui ont décidé de liquider le guide de la révolution Libyenne, Mouammar Kadhafi pour s’accaparer de ses richesses, ont oublié le service après assassinat. Car ils ont laissé la porte ouverte à une horde de Narco-djihadistes qui s’est dirigée vers le Mali pour venir  s’ajouter à d’autres qui y sévissent déjà. Ils sont près d’une dizaine  de groupes à s’y installer et à semer le trouble dans un Sahel trois fois plus vaste que l’Europe. Du GSPC à Ançardine en passant par le MUJAO, les signataires par le sang, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, Al Mourabitoune, Ansaru El islam et même Boko Haram, la liste n’est pas exhaustive. Voici ceux qui empêchent le monde entier de dormir. Déterminés et prêts à mourir, les djihadistes veulent proclamer  un califat au Sahel, après la tentative avortée en Irak. Cette guerre, qui est la conséquence immédiate de la chute du guide Libyen, sera la plus longue et la plus meurtrière pour la France, comme celle d’Afghanistan l’a été pour l’Amérique.

L’opinion la plus répandue dans les pays considérés comme l’épicentre du terrorisme est celle d’une guerre imposée par l’Occident au Sahel. La France est citée par une frange importante comme étant l’instigatrice de cette chienlit dans la zone, elle qui a décidé du sort à réserver à Mouammar Kadhafi. Nicolas Sarkozy, le Président d’alors de la France, a convaincu les Etats Unis de Barack Obama et la Grande Bretagne du Premier ministre  Tony Blair d’empêcher Kadhafi par tous les moyens  de massacrer son peuple. Prétexte fallacieux, le seul objectif était de jouir des immenses richesses pétrolières de la Libye. Pour atteindre cet objectif, ils ont armé  une rébellion pour venir à bout du guide libyen. Ils ont fini par avoir sa peau, mais  sa chute a eu comme conséquence  l’instabilité dans  toute la bande sahélo sahélienne. Comme si la chute du guide de la Révolution libyenne ne suffisait pas, Daech a été aussi vaincu en Irak et en Syrie et les rescapés se sont dirigés vers le nord du Mali, faisant de cette zone un véritable sanctuaire pour les djihadistes.

Forts de quelques milliers de combattants les terroristes sèment la désolation et le trouble dans au moins trois pays du Sahel à savoir le Mali, le Niger et le Burkina Faso,  tous des pays francophones. La France qui a planifié l’assassinat de Mouammar Kadhafi et ouvrir toutes les cargaisons d’armes de dernière génération dans lesquelles cargaisons les djihadistes se sont bien servis. Par cet acte, la France a fini par se rendre compte qu’elle a commis une grave erreur car ses amis  touareg sur lesquels elle a fondé de l’espoir pour  avoir la mainmise sur les immenses richesses, ne pèsent pas lourds devant les narco djihadistes. Donc, elle paie aujourd’hui un lourd tribut, celui de ses ambitions démesurées. La France est désormais prise dans une véritable spirale de violence au Sahel. Bien que loin du nombre de soldats américains tués en Afghanistan, elle a enregistré  déjà 44 morts en 6 ans, contre 2300 soldats  américains  tués en Afghanistan en dix ans de combat contre les talibans.

La France, à défaut d’atteindre le même  nombre de soldats tués, pourrait s’attendre à un lourd bilan car le défi sécuritaire à relever au Sahel est gigantesque et délicat. En même temps, l’ennemi en face est non seulement  coriace, mais bien équipé et est en terrain connu. La France qui fait désormais de la lutte contre le terrorisme au Sahel une question d’honneur n’est pas prête à se désengager malgré les appels d’une frange de sa classe politique, celle de la France insoumise qui supporte mal le nombre de plus en plus  croissant de militaires tués.

En définitive, la France est condamnée à rester au Mali et à s’engager véritablement dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, quel que  soit le prix à payer, car elle est à la base de la propension du djihadismedans la zone en participant à l’assassinat de Mouammar Kadhafi. Nous partageons la peine du peuple français après la mort de 13 soldats sur le sol malien et nous nous inclinons pieusement devant leur mémoire. Tout comme la centaine de militaires maliens qui ont laissé la vie dans une guerre qui a été imposée au  Mali.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Dans la série : GLOIRE AUX CONS😂

    Kasonkes45
    “Depuis 2013 , la France a t elle formés des pilotes maliens ? A t elle équipé l armée malienne de blindés “😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂
    1/ non, elle n’a pas formés de pilotes maliens parce depuis 7 ans de guère, la Mali n’a TOUJOURS PAS UN SEUL AVION NI UN SEUL HÉLICO !😂😂😂😂😂😂😂

    2/ avec 2000 MILLIARDS d’aides destinées à l’équipement DE l’armée Malienne, le Mali n’a TOUJOURS PAS ACHETÉ UN SEUL BLINDÉ après 7 ans de guerre!!!

    sangare
    “La motivation de la France rejoigne celle des états-unis en Irak c’est à dire profiter des ressources du sous sol ce pays.”😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂
    Avec toi, obsédé pathologique des “intérêts” de la france, ça change tous les jours😁!
    Un coup la France est là pour des intérêts géostratégiques, un coup elle est la pour les ressources du sous-sol !😂😂😂😂😂
    C’est selon ton “inspiration” du moment😆
    Concernant ton inspiration d’aujourd’hui (les ressources naturelles), si tu es étais d’un part un tout petit peu moins con, et d’autre part, un tout petit peu mieux informé😁, tu saurais qu’à part l’uranium au Niger (Areva), la France n’exploite ABSOLUMENT RIEN dans la bande Sahelo-Sahélienne !!
    Le pétrole au Tchad et le pétrole au Niger, c’est la Chine!…
    L’or chez nous, comme d’ailleurs au Burkina, 0 compagnie française!… etc😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Conclusion : GLOIRE AUX CONS SUR MALIWEB !😂😂😂😂😂

  2. Les soldats français ne sont pas morts au Mali, mais au SAHEL.
    BARKHANE N’AGIT PAS AU MALI, MAIS AU SAHEL.
    Le SAHEL est une zone choisie par la France pour ses ressources du sous sol.
    Un soldat français qui meurt, l’est pour défendre les intérêts de son pays.
    CE SONT LES SOLDATS MALIENS QUI MEURENT AU MALI, BURKINABÈ AU BURKINA, NIGÉRIENS AU NIGER.
    Ils agissent à l’intérieur de leurs frontières, mais la France agit dans l’espace sahelo saharien,du Sénégal jusqu’à Libye à ses frontières européennes.
    Si les américains sont intervenus pour déloger les jihadistes qui ont préparé et exécuté les attentats du 11 septembre 2001 à partir d’Afghanistan, les français sont intervenus pour diviser le Mali afin d’avoir plus de possibilité de contrôler l’espace du sahel.
    Les camps de GAO et de TESSALIT servent à ça.
    Les Etats unis avaient pour motivation d’éradiquer le terrorisme à sa source.
    La motivation de la France rejoigne celle des états-unis en Irak c’est à dire profiter des ressources du sous sol ce pays.
    La situation se complique pour la France car les jihadistes du monde se sont donnés rendez-vous au sahel pour dégager le kafr français.
    Comme les états-unis en Irak, elle va devoir faire le choix de former et de réarmer les armées des pays du sahel afin d’épargner la vie de ses soldats, soit en les cantonnant laissant les interventions sur le terrain aux pays concernés, soit plier bagage.
    Quand on dit que la France doit partir car elle attire les jihadistes, c’est pour qu’elle fasse ce que les états-unis ont fait en Irak c’est à dire former et équiper les armées des pays concernés et se contenter de l’appui aérien.
    Les Etats unis ne sont plus en Irak, mais continue à les appuyer par leurs puissances aériennes et les actions sporadiques de leurs forces spéciales à côté de celles des irakiens.
    ON APPELLE ÇA AIDER UN PAYS TOUT EN SAUVEGARDANT SA SOUVERAINETÉ.
    La France a décidé d’aider les séparatistes du Mali.
    Elle est contre l’État du Mali car son intention est de le diviser.
    Elle ne veut pas équiper l’ARMEE MALIENNE tant qu’elle n’est pas reformer selon l’esprit de l’accord d’Alger c’est à dire une ARMÉE AUTONOME BIS dans l’espace réclamé par les séparatistes.
    La France a joué avec le feu en se servant des séparatistes pour dégager L’ARMÉE MALIENNE.
    D’abord IYAD AG GHALI et ses CAMARADES algériens présents au Mali depuis 2003 en janvier 201.
    Ensuite récemment les éléments des groupes rebelles touaregs présents à kidal associés aux jihadistes de la zone du macina.
    Les succès de ces éléments jihadistes les ont fait adouber par l’État islamique qui exige des preuves avant de valider l’adhésion.
    Le jeu de la France a fait du Mali l’épicentre jihadiste du sahel.
    MACRON l’a exprimé en exigeant l’aide de L’O.T.A.N.
    Là France est dépassée.
    Son DÉPART ORDONNÉ est la solution car sa présence est l’aimant qui les attire et les fixe.
    Départ ordonné veut dire arrêt de soutien aux séparatistes et équipement de l’ARMEE MALIENNE après avoir exigé sa réforme permettant de liquider tous les éléments nuisibles.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Commentaire très pertinent , tu as résumé les maux du mali . Depuis 2013 , la France a t elle formés des pilotes maliens ? A t elle équipé l armée malienne de blindés . Écouter les officiels français sur leurs médias comment il parle de l armée malienne , le français infantilise l homme noir , le croit incapable de quoi ce soit . Ça suffit . Le remède est simple créer une aviation , contrôler ses frontières avec la Mauritanie et l Algérie ( en installant des zones de passage ) en minant un partie , comme le fait le Maroc avec sa frontière avec l Algérie , la Tunisie fait de même avec la Libye . Contrôler le flux des personnes , remplacer ce bout papier de carte identité . Je comprends pas pourquoi , les véhicules militaires n ont pas de balises gps , en cas attaques et de vol des véhicules …..

    • à Sangaré

      Tu écris :La France a décidé d’aider les séparatistes du Mali

      Que fait la France pour aider les séparatistes du Mali ? Tu peux expliquer ?
      Sais tu que le président du Niger a reçu les Touaregs du Mali ?:https://www.lefigaro.fr/flash-actu/rencontre-entre-le-president-nigerien-et-des-chefs-touaregs-du-mali-20191128
      Si on veut arrêter cette guerre il faut faciliter le travail du comité de suivi de l’accord d’Alger, ensuite il faut discuter pour mettre en place le cantonnement, l’administration, les écoles etc et le processus DDR
      Les Kidalois sont maliens , toutes les autres solutions (surtout la force) sont pires car sur 85 000 habitants de Kidal combien de miliciens armés peut-être 10 000 !!!
      6 ans que cette guerre dure et qu’aucune approche n’a été faite ..Et les morts sont nombreux et la france finance ( les richesses qui pourraient selon ta thèse être convoitées par la France ne représentent pas 1/10 ème de ce que coûte cette guerre)

  3. Mr BAMBA A PARFAITEMENT DIT VRAI

    ON S’INCLINE QUANT ON AURA LE MÊME NOMBRE DE MORT.

    VIVE AU FAMA ET AU FUTUR BON DIRIGEANT MALIEN

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here