Mali: à Farabougou, la situation se dégrade entre l’armée malienne et les jihadistes

30

Depuis l’entrée de l’armée malienne à Farabougou, cette localité du centre du Mali soumise à un blocus jihadiste, un calme précaire régnait. Mais ce vendredi matin, ce pacte tacite de non-agression entre militaires et jihadistes a été rompu.

Une vingtaine de villageois, peut-être 24 selon plusieurs élus de la zone, ont été enlevés alors qu’ils participaient à des récoltes, dans des champs de la commune de Dogofry, proche de Farabougou. Certaines sources évoquent également des cultures incendiées, mais il s’agirait en fait, selon un élu local, de feux de paille dont l’origine reste à déterminer.

C’est en tout cas la fin du calme précaire qui s’était instauré après l’arrivée de l’armée malienne à Farabougou, en fin de semaine dernière. La médiation initiée par des notables locaux suivait son cours jusqu’à un récent blocage.

Crainte d’un nouveau un cycle de violences

En début de semaine, les jihadistes se disaient prêts à libérer la zone, à condition que les chasseurs traditionnel dozos de Farabougou déposent les armes. Refus catégorique des chasseurs. Les jihadistes ont ensuite, selon les termes d’un médiateur, « fait monter les enchères », exigeant de récupérer les armes des dozos.

« On ne peut pas nous-mêmes armer les jihadistes ! », souligne ce médiateur, dont l’optimisme affiché ces derniers jours cède aujourd’hui la place à la crainte : celle d’un nouveau un cycle de violences.

Sollicitée par RFI, l’armée malienne, présente à Farabougou depuis plus d’une semaine et qui encourageait la poursuite des discussions, tout en promettant de nouvelles actions antiterroristes, n’a pas apporté de précisions.

SOURCE: RFI.FR

Commentaires via Facebook :

30 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Merci …Bla Ségou de votre commentaire. J’ai hésité avant de vous répondre pour crainte de votre malhonnêteté attestée par plusieurs échanges que nous avions déjà eus.

    Vous m’aviez dit que vous êtes militaire et vous tenez des propos discutables et des accusations souvent sans preuve.

    Les propos de Fabius que vous estimez être clairs indiquant que la France fait l’apologie du terrorisme djihadisme ont fait l’objet de polémiques intenses en France et en Syrie. En plus, en Syrie, il y a eu refus de dédommagement symbolique des victimes du terrorisme devant la justice.

    De la Syrie, Qui a aéroporté au Sahel les 5000 djihadistes dont vous parlez ?

    Pour le compte de qui ?

    Les propos controversés de Fabius suffisent-ils à incriminer la France ?

    Soyons précis si on veut avancer pour savoir exactement qui est derrière le djihadisme et terrorisme au Mali.

    Faisons attention aux accusations sans preuves.

    Soyez précis dans vos accusations et preuves
    Vous accusez la France mais aussi tous les partenaires, les problèmes syrien et libyen mais aussi le G5 Sahel dont vous déformez l’acronyme.

    Et si ces partenaires et acteurs exigeaient de vous des preuves ?

    Ayez des preuves irréfutables et indiscutables.

    Entre Maliens, cherchons à comprendre mieux la situation et les acteurs impliqués, en particulier à Farabougou, afin de trouver la Solution idoine.

    Les Dozos de Farabougou avaient refusé de déposer ou rendre leurs armes.

    Pourquoi les djihadistes provoquent-ils l’armée Malienne à Farabougou et dans d’autres villages de Dogofry au lieu de s’en prendre aux Dozos ?

    C’est de la provocation et de l’intimidation. L’armée Malienne doit être renforcée (par des groupements FAMAs situés à proximité à travers l’opération Maliko centre, si nécessaire par le G5 Sahel et à l’extrême par nos partenaires) pour relever le défi en chassant les djihadistes de Farabougou et des villages de Dogofry et de Segou.

    Ne pas oublier aussi ce qui se passe au pays Dogon.

    Avant de privilégier le tout militaire, Optons pour une solution globale axée sur les concertations intercommunautaires au centre.

    Que sont devenues les recommandations des rencontres intercommunautaires sous l’égide de HD (Human Dialog) qui avaient eu lieu au Centre ?

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa, expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

  2. QUEL PAYS PARMI CES ZÉLÉS “PARTENAIRES” AU “CHEVET” DU MALI N’ A PAS PARTICIPÉ Á LA DESTRUCTION BARBARE-FASCISTE DE LA LIBYE…???

    QUEL PAYS PARMI CES ZÉLÉS “PARTENAIRES” AU “CHEVET” DU MALI N’ A PAS PARTICIPÉ Á LA DESTRUCTION BARBARE-FASCISTE DE LA SYRIE, EN SOUTENANT MILITAIREMENT, FINANCIEREMENT ET “DIPLOMATIQUEMENT” JUSQU’ Á L’ ONU LES TERRORISTES ISLAMISTES…???

    DES MILLIERS, ENVIRON 5000, ONT ÉTÉ AÉROPORTÉS DEPUIS LA SYRIE VERS LE SAHEL, POUR ÉVITER QU’ ILS NE SE FASSENT FRIRE PAR LE FEU INFERNAL DE LA RUSSIE.

    DEPUIS L’ ARRIVÉE DE CE “PRÉCIEUX” ET ULTIME OUTIL GÉO-ÉCONOMICO-POLITIQUE DE LA FRANCE, AU MALI, LES RÉGIONS CENTRALES DE NOTRE PAYS ONT PRI FEU.

    LAURENT FABIUS, LA VOIX INTERNATIONALE DU SIMULACRE MACABRE “LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ” PEINT EN BLEU-BLANC-ROUGE EXOTIQUEMENT, NE DISAIT-IL PAS , JE CITE :

    – ” LE FRONT AL-NOSRA FAIT DU BON BOULOT EN SYRIE “.

    PLUS CLAIR ON NE PEUT L’ ETRE…!!!

    LE MONDE ENTIER EST TÉMOIN DE TOUS CES FAITS.
    LE MONDE ENTIER EST TÉMOIN DE TOUS CES FAITS.
    LE MONDE ENTIER EST TÉMOIN DE TOUS CES FAITS.

    ET CE JEU-5 SAHEL N’ EST AUTRE QUE L’ ÉCRAN POUR DIVERTIR ET PROTÉGER LE CRIME DANS LE SAHEL.

    LE JOUR VIENDRA, UN NURNBER 2.0 SERA INÉVITABLE.

    SANÉÉ ANI KONDOLON..!!

    • Bonjour,

      Merci …Bla Ségou de votre commentaire. J’ai hésité avant de vous répondre pour crainte de votre malhonnêteté attestée par plusieurs échanges que nous avions déjà eus.

      Vous m’aviez dit que vous êtes militaire et vous tenez des propos discutables et des accusations souvent sans preuve.

      Les propos de Fabius que vous estimez être clairs indiquant que la France fait l’apologie du terrorisme djihadisme ont fait l’objet de polémiques intenses en France et en Syrie. En plus, en Syrie, il y a eu refus de dédommagement symbolique des victimes du terrorisme devant la justice.

      De la Syrie, Qui a aéroporté les 5000 djihadistes dont vous parlez au Sahel ? Pour le compte de qui ?

      Les propos controversés de Fabius suffisent-ils à incriminer la France ?

      Soyons précis si on veut avancer pour savoir exactement qui est derrière le djihadisme et terrorisme au Mali.

      Faisons attention aux accusations sans preuves.

      Soyez précis dans vos accusations et preuves

      Vous accusez la France mais aussi tous les partenaires, les problèmes syrien et libyen mais aussi le G5 Sahel dont vous déformez l’acronyme.

      Et si ces partenaires et acteurs exigeaient de vous des preuves ?

      Ayez des preuves irréfutables et indiscutables.

      Entre Maliens, cherchons à comprendre mieux la situation et les acteurs impliqués, en particulier à Farabougou, afin de trouver la Solution idoine.

      Bien cordialement

      Dr Anasser Ag Rhissa, expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

  3. Merci Touré S de cette quête d’information et de précision.

    Les occupants de Farabougou sont : la milice Dan Nan Ambassagou auprès des Dozos de Farabougou ET les djihadistes d’Amadou Kouffa auprès des Peulhs de Farabougou.

    Les djihadistes sont autour de Farabougou.

    Entre les deux occupants, l’armée est réduite à l’humanitaire. Elle a joué intelligemment depuis son entrée à Farabougou pour ne pas provoquer des heurts avec la milice et avec les djihadistes. Bravo.

    Bien à vous.

    Dr Anasser Ag Rhissa, expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

    • Merci Touré S de cette quête information et de précision.

      Les occupants de Farabougou sont : la milice Dan Nan Ambassagou auprès des Dozos de Farabougou ET les djihadistes d’Amadou Kouffa auprès des Peulhs de Farabougou.

      Les djihadistes sont autour de Farabougou.

      Entre les deux occupants, l’armée est réduite à l’humanitaire.

      Bien à vous.

      Dr Anasser Ag Rhissa, expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

  4. Bamake
    “Est ce que, ce n’est pas à l’Armée Malienne de demander, et aux Dozos et aux rebelles de déposer les armes… ?
    Est-ce que, ce n’est pas à l’Armée Malienne, de récupérer les armes des Dozos et les armes des rebelles… ?
    Dans un ETAT de Droits, seuls les Forces de Défense et de Sécurité du pays sont habilitées à porter des armes.
    Quels légitimités ont les groupes armés en lutte contre l’ETAT Malien, de récupérer des armes qui ne leur appartiennent pas ?”

    👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏
    Mais bien évidemment !!!

    Mais je te rappelle qu’a l’époque où j’écrivais que notre PRINCIPAL PROBLÈME était l’inexistence et l’incapacité de nos armées, tu me rentrais dedans et m’accusait de “Denigrer” nos Famas !!!!😎😎😎😎

    Aujourd’hui, le cas de Farabougou est (hélas) une magistrale CONFIRMATION de cette incapacité et de cette inexistence que je deplorais a l’epoque…..

    PS: Comme tu le dis très justement : “N’EST-CE PAS À L’ARMEE DE…?”
    Et on connaît tous la réponse 😢😢😢

  5. “la situation se dégrade entre l’armée malienne et les jihadistes”

    Même si la situation est en soi dramatique, il faut hélas constater qu’elle a un côté RISIBLE, voire….HUMORISTIQUE !😎😎😎😎😎

    En effet, qui, au 21ème siècle, pourrait avoir encore la naïveté (voire la BETISE!) de “discuter”, de “dialoguer”, avec CES PSYCHOPATHES CRIMINELS COUVERTS DE SANG, QUE TOUT LE RESTE DE LA PLANÈTE COMBAT AVEC ACHARNEMENT !!!!😎😎😎😎😎

  6. Souvent les articles comme ça sont à prendre avec prudence car le titre n’a rien à avoir avec le contenu.

    Est-ce des djihadistes, des peuls, des donzos…..rien n’est moins sûr?

    Le titre de cet article est vraiment une incitation à la violence.
    Tant qu’on ne dialogue pas entre nous il nous sera difficile de régler nos différends.
    J’ai plus l’impression qu’il s’agit d’un conflit entre des communautés qui cherchent avoir un même lopin de terre. Un conflit instrumentalisé par le terrorisme.

  7. Le cas actuel de farabougou est un des signes que la refondation de l’État inscrite dans les réclamations du M5-RFP est très urgente.
    On touche du doigt la faiblesse de l’État plus qu’en 2012 quand les jihadistes ont pris les deux tiers du territoire.
    En 2012,le coup d’État a désorganisé le sommet de l’ARMEE MALIENNE favorisant nos ennemis visibles et invisibles.
    Cette année, c’est le dysfonctionnement de l’État qui se manifeste dans les agissements des jihadistes.
    Que des jeunes maliens se retrouvent enrôlés par les jihadistes marque l’absence d’un dispositif dédié à encadrer les jeunes dans tous les villages du pays.
    Et pourtant un ministère consacré à la jeunesse a toujours existé.
    En plus de l’absence du dispositif d’encadrement,le mode de recrutement dans l’ARMEE MALIENNE dominé par le népotisme ne donne aucune chance à ces jeunes des villages reculés de venir la servir.
    À farabougou et dans d’autres villages notre armée est en difficulté face à des jeunes qui devraient être dans ses rangs.
    L’HOMME EST LA PREMIÈRE RICHESSE D’UN PAYS.
    Ces jeunes jihadistes manifestent un courage lié à la nature de l’homme malien que les français ont découvert pendant les deux guerres mondiales.
    NOS GUERRIERS SE BATTENT CONTRE NOTRE ARMÉE.
    Pour le moment, on ne donne aucun signe que l’État se réorganise.
    Pauvre Mali!!!
    Vivement l’élection d’une intelligence,genre SOUMAILA CISSE, au sommet de l’État malien.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Bonjour,
      Merci Sangaré de votre contribution. Il ne s’agit pas de la refondation de l’état ni de l’armée, mais du vieux problème d’occupation des terres et de leurs (ré)amenagements idoines en fonction des activités des acteurs autochtones (Dogons/Bambaras, agriculteurs et Peulhs, éleveurs) qui y habitaient et y habitent toujours. Ce problème, qui a toujours été réglé à l’amiable est instrumentalisé à outrance, d’un côté ou de l’autre, sans parvenir à une solution définitive.

      En face une crise provoquée par un tel problème, l’armée ne peut être que bloquée au risque de pencher vers un des acteurs, ce qui risque encore d’envenimer les choses, d’où l’enlisement de l’armée à Farabougou.

      Certains de ces acteurs commettent des dérives et des crimes. D’autres sont éloignés injustement de ces terres.

      Pour moi, AUCUNE impunité ou bien INJUSTICE ne doit être acceptée.

      Par exemple, suite aux massacres d’Ogossagou, la milice Dan Nan Ambassagou pointée du doigt par les enquêtes de la Minusma, du HRW et du gouvernement, n’a toujours pas été dissoute ni sanctionnée. Certains disent qu’elle a été dissoute mais elle opère toujours, voir son communiqué (où elle menace de dissidence comme la CMA) et ses actions d’il y a peu de temps.

      Je ne défends aucun acteur ni aucune entité et je n’ai rien à voir avec tout groupe armé non terroriste ou terroriste.

      Je cherche juste un chemin de sortie de crise pour notre pays.

      Conformement à l’accord de paix, une enquête internationale a été lancée sur tout ce qui s’était passé de 1963 à nos jours dont on ne connait pas encore les résultats et donc, dont les auteurs n’ont pas été identifiés clairement et punis. Anormal. Quant à l’accord de paix, ceux qui empêchent son bon déroulement sont identifiés et sanctionnés à travers les sanctions du pacte pour la paix qui s’appliquent depuis 2018.

      Le 16 février 2020, en tant que débatteur sur Africable, débat du dimanche, j’avais dit que si suite à l’attaque du 14 février 2020, deuxième attaque d’Ogossagou, les sanctions ne sont pas infligées aux auteurs, il y aura d’autres types d’Ogossagou. Le cas de Farabougou est induit par l’impunité suite, ENTRES AUTRES, aux attaques d’Ogossagou.
      …….

      Comme je le disais dans ma contribution à laquelle vous avez répondu, le problème est devenu compliqué à Farabougou, il faut obligatoirement convoquer une concertation intercommunautaire en invitant tous les acteurs pour une SOLUTION IMPARTIALE à équidistance de toutes les communautés, pronée la réconciliation nationale entre f r ères et sœurs des mêmes régions, du même pays. Cette concertation nationale pourra être le prélude à la concertation nationale …

      …….

      Évitons qu’il y ait encore d’autres types de Farabougou et d’Ogossagou, en particulier dans les régions de Ségou, Mopti et dans le Nord.

      Quant à nos jeunes qui ont pris les armes, il y a un cadre dont vous ne parlez pas, c’est le DDR (Démobilisation, Désarmement et Réinsertion) intégré à l’accord de paix. Optons pour ce DDR pour démobiliser et désarmer tous les groupes et toutes les milices dans tout le Mali, incluant le centre.

      Certains éléments de Dan Nan Ambassagou avaient refusé de participer au DDR dédié au centre.

      N’Acceptons pas l’impunité et l’injustice, unissons-nous autour d’une justice impartiale (qui doit jouer son rôle pour une justice pour tous) pour résoudre nos différends.

      Merci de votre message mais prenons de la hauteur et faisons sortir la vérité pour une solution impartiale et juste (combattant la non impunité et l’injustice) pour nos communautés.

      APPELONS ces acteurs à y participer et à s’impliquer.

      Intégrons nos jeunes, construisons et avançons ensemble pour la paix, la sécurité et le développement durables dans un Mali un et indivisible sans fédération ni confédération ni partition ni autonomie ni indépendance d’aucune partie du Mali.

      Dr Anasser Ag Rhissa, expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

    • Bonjour,
      Merci Sangaré de votre contribution. Il ne s’agit pas de la refondation de l’état ni de l’armée, mais du vieux problème d’occupation des terres et de leurs (ré)amenagements idoines en fonction des activités des acteurs autochtones (Dogons/Bambaras, agriculteurs et Peulhs, éleveurs) qui y habitaient et y habitent toujours. Ce problème, qui a toujours été réglé à l’amiable est instrumentalisé à outrance, d’un côté ou de l’autre, sans parvenir à une solution définitive.

      En face une crise provoquée par un tel problème, l’armée ne peut être que bloquée au risque de pencher vers un des acteurs, ce qui risque encore d’envenimer les choses, d’où l’enlisement de l’armée à Farabougou.

      Certains de ces acteurs commettent des dérives et des crimes. D’autres sont éloignés injustement de ces terres.

      Pour moi, AUCUNE impunité ou bien INJUSTICE ne doit être acceptée.

      Par exemple, suite aux massacres d’Ogossagou, la milice Dan Nan Ambassagou pointée du doigt par les enquêtes de la Minusma, du HRW et du gouvernement, n’a toujours pas été dissoute ni sanctionnée. Certains disent qu’elle a été dissoute mais elle opère toujours, voir son communiqué (où elle menace de dissidence comme la CMA) et ses actions d’il y a peu de temps.

      Je ne défends aucun acteur ni aucune entité et je n’ai rien à voir avec tout groupe armé non terroriste ou terroriste.

      Je cherche juste un chemin de sortie de crise pour notre pays.

      Conformement à l’accord de paix, une enquête internationale a été lancée sur tout ce qui s’était passé de 1963 à nos jours dont on ne connait pas encore les résultats et donc, dont les auteurs n’ont pas été identifiés clairement et punis. Anormal. Quant à l’accord de paix, ceux qui empêchent son bon déroulement sont identifiés et sanctionnés à travers les sanctions du pacte pour la paix qui s’appliquent depuis 2018.

      Le 16 février 2020, en tant que débatteur sur Africable, débat du dimanche, j’avais dit que si suite à l’attaque du 14 février 2020, deuxième attaque d’Ogossagou, les sanctions ne sont pas infligées aux auteurs, il y aura d’autres types d’Ogossagou. Le cas de Farabougou est induit par l’impunité suite, ENTRES AUTRES, aux attaques d’Ogossagou.
      …….

      Comme je le disais dans ma contribution à laquelle vous avez répondu, le problème est devenu compliqué à Farabougou, il faut obligatoirement convoquer une concertation intercommunautaire en invitant tous les acteurs pour une SOLUTION IMPARTIALE à équidistance de toutes les communautés, pronée la réconciliation nationale entre f r ères et sœurs des mêmes régions, du même pays. Cette concertation inter-communautaire pourra être le prélude à la concertation nationale …

      …….

      Évitons qu’il y ait encore d’autres types de Farabougou et d’Ogossagou, en particulier dans les régions de Ségou, Mopti et dans le Nord.

      Quant à nos jeunes qui ont pris les armes, il y a un cadre dont vous ne parlez pas, c’est le DDR (Démobilisation, Désarmement et Réinsertion) intégré à l’accord de paix. Optons pour ce DDR pour démobiliser et désarmer tous les groupes et toutes les milices dans tout le Mali, incluant le centre.

      Certains éléments de Dan Nan Ambassagou avaient refusé de participer au DDR dédié au centre.

      N’Acceptons pas l’impunité et l’injustice, unissons-nous autour d’une justice impartiale (qui doit jouer son rôle pour une justice pour tous) pour résoudre nos différends.

      Merci de votre message mais prenons de la hauteur et faisons sortir la vérité pour une solution impartiale et juste (combattant la non impunité et l’injustice) pour nos communautés.

      APPELONS ces acteurs à y participer et à s’impliquer.

      Intégrons nos jeunes, construisons et avançons ensemble pour la paix, la sécurité et le développement durables dans un Mali un et indivisible sans fédération ni confédération ni partition ni autonomie ni indépendance d’aucune partie du Mali.

      Dr Anasser Ag Rhissa, expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

      • Il faut d’abord désarmée les bras armées des occupants du mali, (les milices des multinationales) le reste on le gérera entre nous maliens ..

        Ç est drôle de voir toutes ses armes lourdes très chères et la logistique de ses drôles de djihadistes des multinationales dans ses futur zones pétrolières du mali, dans un pays musulman depuis 13e siècle et sur un territoire où les gens mange un bon repas par jour. Ç est même rigole et honteux à la fois .

        Et surtout dans un pays où l’armée nationale malienne est sous embargo des armes et sous tutelle des nations unies et les pilleurs des richesses du mali.

        • Bonsoir,

          Merci de votre message. Soyez courageux, aller au fond de votre pensée, qui sont ces occupants occidentaux (ces multinationales) auxquels (les) vous faites allusion ?

          Vous dites guerre secrète de l’occident. Soyez précis.

          Quelles parties du Mali, ils occupent ? Avec la complicité de qui (quels Maliens) ? Quelles sont les milices des multinationales dont vous parlez ? Qui sont les djihadistes auxquels vous faites allusion ?

          L’enquête de la Minusma sur les massacres d’Ogossagou a révélé que certains assaillants avaient des armes lourdes, d’autres des fusils de chasseurs, … ET d’autres encore portaient des tenues militaires. Sont ils des vrais militaires Maliens ou des mercenaires (envoyés par qui ?) ?

          L’enquête de la Minusma, tout comme celles de HRW et du gouvernement, ont pointé du doigt la milice Dan Nan Ambassagou.

          Qui fournit ces armes lourdes à la milice Dan Nan Ambassagou ?

          La lumière doit être faite sur ce point par les trois enquêtes.

          Par la suite, la justice doit faire son travail. A l’époque des faits, le procureur de Mopti avait envoyé le dossier au procureur de Bamako, qui devait une fois les auteurs des massacres connus, prononcer les sanctions et informer à qui de droit, en particulier le Ministre de la défense, le Premier Ministre et le Président pour que les sanctions soient appliquées.

          Qui empêche donc aux sanctions d’être exécutées ?

          L’armée a-t-elle eu la consigne ?

          Pourquoi toujours l’impunité ?
          A qui la faute ?

          Quelles sont les zones pétrolières, où sevissent les djihadistes, dont vous parlez ?

          Soyez un peu clair avec des preuves pour qu’on puisse avancer.

          Merci pour tout.

          Dr Anasser Ag Rhissa,
          Expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

          • QUEL PAYS PARMI CES ZÉLÉS “PARTENAIRES” AU “CHEVET” DU MALI N’ A PAS PARTICIPÉ Á LA DESTRUCTION BARBARE-FASCISTE DE LA LIBYE…???

            QUEL PAYS PARMI CES ZÉLÉS “PARTENAIRES” AU “CHEVET” DU MALI N’ A PAS PARTICIPÉ Á LA DESTRUCTION BARBARE-FASCISTE DE LA SYRIE, EN SOUTENANT MILITAIREMENT, FINANCIEREMENT ET “DIPLOMATIQUEMENT” JUSQU’ Á L’ ONU LES TERRORISTES ISLAMISTES…???

            DES MILLIERS, ENVIRON 5000, ONT ÉTÉ AÉROPORTÉS DEPUIS LA SYRIE VERS LE SAHEL, POUR ÉVITER QU’ ILS NE SE FASSENT FRIRE PAR LE FEU INFERNAL DE LA RUSSIE.

            DEPUIS L’ ARRIVÉE DE CE “PRÉCIEUX” ET ULTIME OUTIL GÉO-ÉCONOMICO-POLITIQUE DE LA FRANCE, AU MALI, LES RÉGIONS CENTRALES DE NOTRE PAYS ONT PRI FEU.

            LAURENT FABIUS, LA VOIX INTERNATIONALE DU SIMULACRE MACABRE “LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ” PEINT EN BLEU-BLANC-ROUGE EXOTIQUEMENT, NE DISAIT-IL PAS , JE CITE :

            – ” LE FRONT AL-NOSRA FAIT DU BON BOULOT EN SYRIE “.

            PLUS CLAIR ON NE PEUT L’ ETRE…!!!

            LE MONDE ENTIER EST TÉMOIN DE TOUS CES FAITS.
            LE MONDE ENTIER EST TÉMOIN DE TOUS CES FAITS.
            LE MONDE ENTIER EST TÉMOIN DE TOUS CES FAITS.

            ET CE JEU-5 SAHEL N’ EST AUTRE QUE L’ ÉCRAN POUR DIVERTIR ET PROTÉGER LE CRIME DANS LE SAHEL.

            LE JOUR VIENDRA, UN NURNBER 2.0 SERA INÉVITABLE.

            SANÉÉ ANI KONDOLON..!!

  8. N’BALIMAW BAMANAW, je lance un appel solonnel a’ vous tous de sortir massivement dans toutes les villes et tous les villages du Mali pour denoncer ce qui se passe a’ Farabougou. Ce meme appel est lance’ a’ l’endroit de toutes les maliennes et tous les maliens de toutes les races et de toutes les ethnies du Mali de se mobiliser pour denoncer le genocide en preparation au Mali.
    Ce sont tres probablement les hommes du chef de la milice Peule Oumar Aldiana qui prennent prennent Farabougou en otage. Je crois fermement que ce sont eux qui ont brule’ et detruit Le village de Farabougou Koura.
    Taabial Pulaaku est toujours silencieux pour des raisons que je crois mais que je refuse d’accepter!
    M’BALIMAW BAMANAW, MALIENNES ET MALIENS, SOYEZ UNIS! ORGANISEZ-VOUS ET SORTEZ MASSIVEMENT POUR DENONCER CE QUI SE PASSE A FARABOUGOU.
    L’ETHNOCENTRISME ET LE RACISME NE SONT PAS ACCEPTABLES! L’EXCLUSION DE L’ETHNIE BAMANAN DE LA PRESIDENCE DE TOUTES LES GRANDES INSTITUTIONS DU MALI NE PASSERA PAS!
    L’ETHNIE PEULE NE DOIT PAS CUMULER LE POSTE DE PREMIER MINISTRE ET LE POSTE DE PRESIDENT DU CNT. LES PEULS SONT LA DEUXIEME ETHNIE DU MALI .
    DAW BA, DIAW ET GOITA, OU’ EST LA PART DE L’ETHNIE BAMANAN QUI EST LA PREMIERE ETHNIE DU MALI (36% DE LA POPULATION MALIENNE), DANS LE PARTAGE DU GATEAU. J’ESPERE QUE VOUS N’ALLEZ PAS ME DIRE QUE DANS TOUT LE MALI, IL N’ Y A PAS DE BAMANAN SAGE ET INTELLECTUEL POUR ETRE LE PRESIDENT DE L’UNE DES GRANDES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE.
    LE PARTAGE EQUITABLE DU POUVOIR CREE LA PAIX ET LA STABILITE’ DANS UN PAYS.
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!

  9. ” … En début de semaine, les jihadistes se disaient prêts à libérer la zone, à condition que les chasseurs traditionnel dozos de Farabougou déposent les armes. Refus catégorique des chasseurs. Les jihadistes ont ensuite, selon les termes d’un médiateur, « fait monter les enchères », exigeant de récupérer les armes des dozos.

    « On ne peut pas nous-mêmes armer les jihadistes ! », souligne ce médiateur, dont l’optimisme affiché ces derniers jours cède aujourd’hui la place à la crainte : celle d’un nouveau un cycle de violences… ” … ///…

    :
    Est ce que, ce n’est pas à l’Armée Malienne de demander, et aux Dozos et aux rebelles de déposer les armes… ?
    Est-ce que, ce n’est pas à l’Armée Malienne, de récupérer les armes des Dozos et les armes des rebelles… ?
    Dans un ETAT de Droits, seuls les Forces de Défense et de Sécurité du pays sont habilitées à porter des armes.
    Quels légitimités ont les groupes armés en lutte contre l’ETAT Malien, de récupérer des armes qui ne leur appartiennent pas ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

    • Bamake tu as raison mais nous sommes devenus une Republique Bananiere ou l’ETAT n’existe pas et les institutions comme l’ARMEE ne savent meme plus leurs responsabilites et devoirs vis-a-vis del’ ETAT.

  10. Mali : ATTENTION, ATTENTION, ENLISEMENT très prolongé de l’armée d’où sa prise en OTAGE vu son inaction devant les dérives des djihadistes à Farabougou, réduite juste à l’humanitaire), IL PEUT Y AVOIR D’AUTRES TYPES de Farabougou ou d’OGOSSAGOU, Prévenir au lieu de guérir.

    Bonjour,
    L’attaque terroriste et la séquestration de Farabougou étaient prévisibles.

    En effet, l’impunité suite principalement aux deux attaques d’Ogossagou et suite aussi à d’autres attaques au centre est la CAUSE directe de l’attaque de Farabougou et de la séquestration associée.

    Le 16 février 2020, en tant que débatteur sur Africable, débat du dimanche, j’avais dit que si suite à l’attaque du 14 février 2020, deuxième attaque d’Ogossagou, les sanctions ne sont pas infligées aux auteurs, il y aura d’autres types d’Ogossagou. Le cas de Farabougou est induit par l’impunité suite, entres autres, aux attaques d’Ogossagou.

    Qui est responsable ?

    La milice Dan Nan Ambassagou était pointée du doigt par les enquêtes, en particulier celles de la Minusma, de HRW et du gouvernement mais n’a pas été sanctionnée malgré qu’elle soit frappée d’une dissolution prononcée par le gouvernement qui n’avait jamais eu lieu.

    La milice partenaire du gouvernement de SBM/IBK n’a jamais été inquiétée. Le gouvernement Boubou Cissé a essayé de la contrecarrer sans résultat.

    Depuis le coup d’état, elle a essayé d’intimidation à intimidation de se faire parrainer par les FAMAs : elle a même stipulé et menacé qu’elle risque d’aller en dissidence comme la CMA. Comme le gouvernement ne réagit pas à Ça, qui pourrait être considéré comme des provocations, elle réveille, aidée, par des forces obscures, les vieux affrontements intercommunautaires, Peuls-Dogons (Dozos)/Bambaras comme allibi pour causer des affrontements dans certains villages ou communes OU pour occuper certains villages ou communes. C’est le cas des affrontements intercommunautaires à Farabougou où les Peulhs se sont faits aidés par les djihadistes d’Amadou Kouffa. D’où l’occupation par ces djihadistes pendant au moins 25 jours.

    En ayant agi pour libérer Farabougou, c’est comme si le gouvernement a opté pour aider les Peulhs or il avait refusé, implicitement, malgré les menaces à la dissidence, l’aide à la milice Dan Nan Ambassagou (qui est du coté des Dogons et Bambaras).

    Le problème est donc compliqué, il faut rendre possible les discussions pour mettre durablement FIN à la crise inter-communautaire comme l’avait souhaité SEM GOITA, DONC, il faut obligatoirement convoquer une concertation intercommunautaire en invitant tous les acteurs pour une SOLUTION IMPARTIALE à équidistance de toutes les communautés, pronée la réconciliation nationale entre f r ères et sours des memes régions, du meme pays. Cette concertation pourra etre le prélude à la concertation nationale pour la réconciliation entre Maliens dont un volet doit etre dédiée au dialogue avec les djihadistes.

    Agissons vite pour éviter la poursuite de la spirale de révoltes, de l’enlisement déjà très prolongé de l’armée aboutissant, vu son inaction devant les dérives des djihadistes à Farabougou, à sa prise en OTAGE car empêchée (par les contradictions, vu qu’elle doit être impartiale face aux acteurs de la crise intercommunautaire) de faire du contre-terrorisme (n’oublions pas que les djihadistes étaient venus aidés un des acteurs de cette crise, c’est pourquoi, les Dozos de Farabougou ont refusé de déposer les armes ou de les remettre aux terroristes) en la réduisant juste à l’humanitaire et pour que les forces obscures n’aient pas le temps de réagir.

    Appelons, une nouvelle fois, les acteurs de cette crise à Farabougou à s’impliquer d’avantage pour la réussite de la concertation inter-communautaire à laquelle ils doivent participer ainsi que toutes les forces vives locales et les médiateurs locaux. Ces derniers doivent reprendre courage car c’est la seule issue viable et impartiale pour tous.

    Elle libérera aussi l’armée de l’enlisement à Farabougou, qui sera définitivement libérée.

    Évitons qu’il y ait encore d’autres types de Farabougou et d’Ogossagou, en particulier, dans les régions de Ségou, Mopti et dans le Nord.

    Bien cordialement

    Dr Anasser Ag Rhissa, expert TIC, Gouvernance et Sécurité,
    TEL 78731461

    • LE JEU-5 DU SAHEL EST L’ ARNAQUE Á CIEL OUVERT QUI GARANTIT L’ ENLISEMENT DANS TOUT LE SAHEL.

      CECI EST EMPIRIQUE. LES FAITS , LES VÉCUS QUOTIDIENS DE DIZAINES DE MILLIONS D’ HUMAINS INNOCENTS DE LA RÉGION LE PROUVENT Á LA FACE DU MONDE ENTIER, DE TOUTE LA PLANETE TERRE.

      CE SONT TOUTES LES ARMÉES DU SAHEL QUI SONT PRISES AU PIEGE DE CETTE ARNAQUE INFANTILE, MAIS ABSORBÉE PAR DES DIRIGEANTS POLITIQUES CORROMPUS ET RÉDUITS Á DE FIGURANTS D’ UN SIMULACRE QUE MEME UN ADOLF HITLER N’ AURAIT OSÉ REVER.

      FARABOUGOU EST Á L’ IMAGE DU SAHEL….

      MAIS ATTENTION , LA CADENCE DES ÉVENEMENTS CHANGE..CAR LES PEUPLES ONT DÉJÁ TOUT COMPRIS……!

      LA KADHAFIsation MASSIVE DES TRAITRES S’ APPROCHE….ET EN FRANCE…ET DANS LE SAHEL…..VIENT Á GRANDE VITESSE…

    • Mon cher, ces voyous de colonel affamés ne vont plus se battre, ils vont négocier , souvent avec beaucoup d’argent.
      A 3 mois , de la fin de la Transition, ils vont s’auto-grader général en espérant revenir après tout en bénéficiant des conforts de nos généraux.

      Vive le djihad abas le terrorisme

    • Les élus locaux doivent dire la vérité aux maliens, c’est un conflit inter- communautaire ou de terrorisme ?. Ne pas claire du tout cette affaire .

  11. Mais on nous disait ici que Assimi Goita lui-meme est a Farabougou et que l’armee Malienne est montee en puissance selon notre grand journaliste Youssouf Sissoko, et aujourd’hui on nous raconte que malgre la presence de cette armee forte, les Jihadistes sont venus prendre des paysans dans leur champ de mil. Qu’ Allah nous aide de la propagande et des mensonges. Assimi Goita: galon te bugu djo de!

  12. …Farabougou serait une enclave malienne perdue entre les riziéres du Delta…
    …question: oú se trouve au juste le prophéte de Badalabougou et du Boulevard de l´Indépendance qui parlait tjrs au nom du peuple…???

    • L’IMAM NAIF ET SES PARTISANS HYPOCRITES SONT EN FRANCE ENTRAIN DE PROTESTER!
      LES JIHADISTES BARBARES SONT LES NOUVELLES CROISADES DU 21E SIECLE. COMME L’IMAM NAIF EST CHRETIEN COMME EUX, IL N’ Y A PAS DE PROBLEME. FARABOUGOU PEUT BRULER. NO ONE CARES! O DE’ TE’ WA????
      IL N’ Y A RIEN A’ NEGOCIER AVEC CES FILS DE CHIEN!!!!! LES FAMAS DOIVENT REMPLIR LEUR MISSION A’ FARABOUGOU!!!

        • Ladji, SABALI!!!! L’IMAM NAIF DIT QU’IL EST DE RETOUR DANS SA MOSQUEE. IL ETAIT DANS LA GRANDE MOSQUEE DE BAMAKO POUR CONDAMNER LA BARBARIE COMMISE CONTRE SON COLLEGUE ENSEIGNANT EN FRANCE!
          JE SUIS MUSULMAN ET FIER DE L’ETRE.
          TOUS LES BONS MUSULMANS SONT CONTRE LES BARBARIES COMMISES AU NOM DE NOTRE RELIGION!

  13. This highly successful attack against us appear to be result of us being complacent. Terrorists or those who take up arms as more euphemistically phrased as it appear we prefer to do in Mali aways seem to figure out our military position or lack thereof then strike where we most vulnerable. Once again ugly fact have rose that failure of military to carry out seek plus destroy missions is costly in lives, property, morale of military plus cause for citizens to have respect for military. Question rise is military giving so much of its attention to essential Malian political matters that it is unable to fulfill its duty of providing security where it should be able too or is it military not capable of doing both despite it should be? This failure make us look like bitch boys. As in men who desire to control all but do not fulfill their basic duty of providing security to nation. Selective ways of past not good enough plus invite greater trouble.This must change now.
    Work smart Mali.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here