Mali: le long et difficile processus de désarmement des groupes armés

3

Après l’attaque de samedi qui a fait au moins 160 morts au Mali, le groupe d’autodéfense dogon Dan Nan Ambassagou a été dissout par les autorités. Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a rappelé dimanche que seul l’Etat avait le monopole de la protection des populations. Car aujourd’hui, cette milice n’est pas le seul groupe armé présent dans la zone. Tous étaient invités à participer au processus de désarmement initié par le gouvernement malien. Où en est-il ?

L’enregistrement des combattants a commencé officiellement en janvier. Le désarmement des groupes du centre est une initiative des autorités maliennes « ouverte à tous ceux qui veulent déposer les armes ». Ouverte donc aux chasseurs dozos, représenté dans ce programme par le groupe Dan Nan Ambassagou. Ouverte aussi aux groupes jihadistes du centre.

« Nous avons enregistré 1 100 combattants avec des fusils de chasse et quelques armes de guerre côté dozos, 400 côté anciens jihadistes », résume Zahabi Ould Sidi Mohamed, le président de la commission de désarmement. Il ajoute que le cantonnement devrait commencer la semaine prochaine.

Mais depuis le massacre de samedi, la question de la motivation à déposer les armes se pose. Après la dissolution du groupe dogon Dan Nan Ambassagou, « le gouvernement veut nous faire porter le chapeau de l’attaque sans avoir terminer les enquêtes », regrette Mamadou Goudienkilé, le président de la coordination. Il assure toutefois que son groupe est prêt à participer au désarmement.

Côté jihadiste, il faut préciser qu’au sein du village attaqué samedi se trouvait un camp de précantonnement de repentis, attendant le début du processus avec leurs armes. Plusieurs d’entre eux ont péri dans l’attaque.

Par RFI Publié le 26-03-2019

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Pur commedie que le gouvernement malien est en train de faire…et en ce qui concerne la France,est nous qui les ont sollicité pour une Mission précise et si cela ne s’améliore pas pourquoi ne demander leurs retours?

  2. Vous avez tous raison car cette violence est une tactique de la france ou celle du chaos pour diviser le Mali et l’exploiter comme elle veut de chasser la Chines dans ses disant colonies. La france organise le massacre des Fulani et dogons pour plus tard revenir dans le centre du Mali pour dire que les Fulani sont massacre qu’elle va proteger cette communaute en leur donnant un Etat car la cohabitation n’est plus possible entre les communautes dans le centre du Mali. Tout ce qui se passe au centre du Mali aujourd’hui est municieusement prepare par la france pour diviser le Mali. Je l’ai toujours dit depuis le premier jour de l’intervention masquee imperialsite francaise au Mali et l’interdiction de Kidal et le reste du Nord du Mali de l’armee Malienne et du peuple Maliens. Ce qui est grave dans tout cela est ce que j’ai toujours dit ici, c’est ce propos propagandiste que ce representant des Nations Unies Saleh est entrain de faire circuler sur les antennes que les communautes sont entrain de se livrer la guerre alors que c’est les massacres organises et sponsorises par la france et proteges par la MINUSMA elle meme. Tous les Maliens et toutes les Maliennes et reconnaissent que la MINUSMA ne fait rien au Mali et pire, personne ne connait sa mission. Je le dis encore, la mission de la MINUSMA au Mali est de legitimer l’injustice et la violence de la france au Mali pour que la france puisse aboutir a diviser le Mali et c’est en ce moment que les Maliens/Maliennes vont connaitre la vrais mission des Nations Unies MINUSMA au Mali comme force d’interposition entre des pays crees au Mali. Je demande a tous les Maliens/Maliennes de se lever contre ces forces imperialistes au Mali et leur dire de quitter le Mali. Les Maliens/Maliennes doivent savoir que ces criminels imperialistes sont pret a verser plus de sang au Mali car c’est de cela qu’ils rayonnent dans ce monde ci bas. La france dit qu’elle est au Mali pour combattre le terrorisme alors qu’elle est au Mali pour combattre les Maliens/Maliennes qui se metternt sur son chemain. Ce sont ces Maliens qui se mettent sur le chemain de la france qu’elle appelle des terroristes et les tue, alors que c’est elle qui forme, equipe et payent ces criminels Africains qui ne sont meme pas des Maliens la grande partie comme elle l’a fait en Cote d’Ivoire. La france est prete a tout pour justifier sa presence au Mali.

  3. “Soumeylou Boubèye Maïga a rappelé dimanche que seul l’Etat avait le monopole de la protection des populations. ”

    Ah oui?
    Sans blague !

    SBM (comme Zonkeba) nous prennent vraiment POUR DES CONS !!!

    Alors que c’est LUI-MÊME (avec l’aval de Zonkeba!) qui a au tout début , a eu L’INCONCONSCIENCE DE TOLÉRER COMPLAISAMMENT (POUR NE PAS DIRE ENCOURAGER!) la naissance et la constitution de ces milices, EN PENSANT À L’EPOQUE QU’ELLES POURRAIENT ASSURER LA SÉCURITÉ…..A LA PLACE DE L’ETAT!!!
    (Du reste, le fait que ces barbares sanguinaires soient MASSIVEMENT EQUIPES DE KALACHNIKOVS laissé même à penser que l’état à même été jusqu’à les armer en partie !!!!)

    Ensuite, c’est toujours et encore LUI-MÊME ET ZONKEBA qui ont HONTEUSEMENT et SCRUPULEUSEMENT COUVERT tous les sordides massacres de villageois Peuls
    (Plus de 500 morts rien que au cours de l’année passée (CINQ CENT !!!!!!!) et comme par miracle: 0 arrestation (ZERO !!!!!!!)😎😎😎)

    ET OUI, CES DEUX DANGEREUX INCONSCIENTS / AMATEURS COMMENCAIENT ALORS À REALISER (mais bien trop tard !!!) QUE S’IL EST TOUJOURS TRES FACILE D’ALLUMER UN INCENDIE, IL EST TOUJOURS EXTRÊMEMENT DIFFICILE DE L’ETEINDRE !!
    Et de charniers en fusillades, de fosses communes en assassinats de masse (et toujours sur des civils sans armes…) L’INCENDIE ETAIT BEL ET BIEN “ALLUMÉ ” sous les yeux impuissants de ces deux dangereux crétins pyromanes…

    Le problème, mais je devrais plutôt dire LEUR problème (a Zonkeba et SBM), c’est qu’au 21ème siècle, ou que ce soit dans le monde, les GÉNOCIDES ou autres MASSACRES INTER-ETHNIQUES finissent tres vite par attirer l’attention des médias internationaux, et donc…………….DES BAILLEURS DE FONDS !!!😎😎😎😎😎😎😎😎

    Au début, l’état Malien pouvait encore se permettre de couvrir les horreurs commises par ses propres assassins barbares sans que ce soit “trop voyant”…
    5 villageois ici, 10 villageois là-bas, l’absence de toute enquête REELLE des autorités pouvaient encore, pour la communauté internationale, être mises sur le compte du chaos généralisé qui règne chez nous…

    MAIS APRES ????

    Quand les exactions se suivent, se répètent, ET SE MULTIPLIENT, la communauté internationale voit AUSSI BIEN QUE NOUS que l’étonnante “inaction” de l’état Malien commence de plus en plus à ressembler à de la…….COMPLICITÉ !

    Et là, le ton change radicalement !
    La France, les Nations unies et d’autres sur la scène internationale, n’hésitent plus à durcir le ton et à POINTER DU DOIGT L’ETAT MALIEN !😎😎😎 (Il faut bien se dire qu’ils ne sont pas plus bêtes que nous…)

    Déjà, le dernier massacre Peul avait suscité une NETTE MISE EN CAUSE DE L’INACTION SUSPECTE DE L’ETAT MALIEN DE LA PART DES INSTANCES INTERNATIONALES ;

    Avec cette HORREUR HISTORIQUE de plus, le pyromane SBM et le pyromane Zonkeba sont OBLIGÉS (et de toute urgence!!!) de faire mine d’agir.

    Et c’est ce qu’ils font: ILS FONT MINE!😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎

    PS: Je doute que cette fois, cela suffise à “convaincre ” nos bailleurs de fonds .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here