Sécurisation du Sahel : La France lâche les États de l’Afrique

4

Le message de Paris est sans appel : Jean-Yves le Drian, le ministre français de la diplomatie n’a pas tergiversé pour se livrer à une rare critique des dirigeants africains sur la sécurisation de la région du Sahel.

« Les États de l’Afrique de l’Ouest confrontés à la menace djihadiste ne devraient pas prendre pour acquis la présence militaire française dans le Sahel car Paris n’y sera pas pour toujours ».

Voici en substance résumée l’intervention de Jean-Yves Le Drian, devant la commission parlementaire des affaires étrangères, le mardi 28 mai dernier. Le chef de la diplomatie française n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer le laxisme des dirigeants du Sahel alors que la sécurité se détériore chaque jour un peu plus dans cette région. Ces dernières semaines, en effet, la région aux frontières poreuses a enregistré une flambée de violence de groupes liés à Al-Qaïda et à l‘État islamique.

La multiplication des attaques dans la région du nord du Burkina Faso, à la frontière du Mali et du Niger à laquelle s’ajoute la montée des conflits ethniques a davantage souligné la difficulté que rencontre la communauté internationale pour rétablir la stabilité régionale.

Pour Jean-Yves Le Drian, cependant, il est du devoir des chefs d’État concernés de contenir la menace. « Les autorités des pays du Sahel ne doivent pas rester dans une zone de confort où penser que Barkhane (les forces françaises) est derrière eux », a déclaré Le Drian à la commission parlementaire des affaires étrangères. Avant de marteler : « C’est une tentation, mais progressivement, il faut dire que la sécurité des Africains sera assurée par les Africains. L’objectif n’est pas que Barkhane reste là pour une éternité ».

Dès 2013, la France est intervenue au Mali pour chasser les militants islamistes qui occupaient le nord. Depuis lors, l’ancienne puissance coloniale a gardé environ 4 500 soldats dans la région dans le cadre des opérations Barkhane de lutte contre le terrorisme. Toujours sous l’impulsion de Paris, les pays du Sahel, aidés des Nations unies et des puissances occidentales ont mis sur pied la force du G5 Sahel composée de soldats maliens, nigériens, burkinabés, tchadiens et mauritaniens pour lutter contre les djihadistes.

Mais cette force censée servir de relais à Barkhane rencontre des difficultés dans sa mission en raison notamment des retards dans le paiement de l’argent promis et de la mauvaise coordination entre les cinq pays membres.

« Le G5 Sahel doit progressivement assumer ses responsabilités. Barkhane ne peut pas tout faire. Le témoin doit être repris par les pays concernés. Ça arrive, mais pas assez vite », a déclaré Le Drian.

Ses propos sont une rare critique contre les pouvoirs de la région, mais surtout, le signe d’un agacement de Paris dont les opérations sont contrariées par la flambée de l’extrémisme avec l’arrivée de nouveaux groupes radicaux. À cela, s’ajoutent les pressions des États-Unis qui militent pour un retrait de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma). Une mission budgétivore et carnivore qui reste la plus meurtrière des missions de paix de l’ONU.

Les États-Unis ont notamment déclaré en mars dernier que la Minusma n’avait pas réussi à rétablir la paix et que le Conseil de sécurité devrait envisager un retrait majeur. Une décision qui mettrait alors les soldats français et ceux des pays de la région seuls face à la menace djihadiste.

En attendant, l’abandon de la lutte contre le terrorisme au Sahel n’est qu’une question de jour pour la France.

Jean Pierre James

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Je me demande si les uns et les autres arrivent a comprendre ce que tout cela ceut dire de la part de la france. D’abord. c’est les imperialistes qui sont les terroristes et qui sont les violents de ce monde. La france n’est pas obligee d’aller defendre les Africains/Africaines a la place des Africains. Elle peut trainer et vendre des armes aux Africains/Africaines de se defendre et si la france echoue de faire ca, cela veut dire que la france est entrain de voler la conscience des Africains/Africaines qu’elle n’est pas la bas pour les Africains/Africaines car aucun gouvernement au monde ne fonctionne comme une organisation charitable, et surtout pas la france des gillet jaunes. La france pretend d’avoir une bonne volonte d’aider les peuples alors qu’elle est a la base de tous les problemes qui se trouvent dans ces pays et regions de l’Afrioque. La destabilisation de l’Afrique en utilisant leur excuse de terrorisme en payant les pauvres Africains d’affaiblir les pays Africains afin de faire de ces pays ce qu’ils veulent et surtout barrer le chemin aux pays emergeants comme la Chine,’l’ Inde, l’Iran etc. S’il y a terrorisme dans le monde aujourd’hui, ca ne peut etre que le terrorisme des imperialistes car il faut de gros moyen financier, technique et militaire pour entreprendre une de telle aventure et seul l’occident imperialiste a le moyen et l’interet de destabiliser les pays riches en ressources qui ont toujours servis la vache laitiere pour les violents imperialistes du monde. D’autres pays qui ont les moyens de financer les violences de telle envergure ne peuvent etre que les pays Arabes et ces pays ne peuvent pas bouger sans informer les pays imperialistes. Quel est le village au Mali ou villageois au Mali qui peut acheter une centaine de motos, des armements sophistiques, des milliers de munitions, de carburant a volonte, et de recruter des jeunes pour comettre des crimes de la sorte un peu partout au Mali. Il faut se dire que seul les imperialistes ont les moyen et l’interet de comettre des crimes de la sorte. N’est ce pas qu’ils ont fait pendant leur traite des Africains/Africaines? N’est ce pas ces memes violences qu’ils ont commis quand les Africains/Africaines etaient sur le sol Americain. N’est ce pas qu’ils ont fait quand ils ont decider d’aller s’installer en Afrique en maitre absolu en forcant les Africains/Africaines au travail force, n’est ce pas qu’ils ont continue cette meme violence a travers les fils de l”afrique quand ils ont accorde les fausses independance en Afrique? N’est ce pas les traites signes et les accords bidons signes dans la douleur par les Africains/Africaines de continuer a etre la vache laitiere des imperialistes. Sachant tout cela je me demande comment est ce que les Africains/Africaines peuvent penser que la france est en Afrique plus precisement au Mali pour de bonne cause. N’est ce pas cette meme france qui a demande aux autres pays imperialistes de ne pas vendre des armes au Mali? N’est ce pas cette meme france qui a demande aux pays limitrophe du Mali de ne pas laisser passer les armements du Mali a travers leur ports? Il faut se dire que la presence de la france au Mali est le vrai probleme pour les Africains/Africaines et surtout des Maliens/Maliennes. N’est ce pas la france qui a deplace les problemes du nord du Mali au centre du Mali en faisant de Kidal un no man land pour les Maliens/Maliennes? Est ce que c’est le Mali qui a prie la france d’installer sa base au Mali? Donc dire que le drian a dit ce ci ou cela n’est qu’une fourberie de la france d’occuper ses pays a jamais. Personne au Mali ne doit supporter la presence de l’armee imperialiste au Mali. En plus, la MINUSMA qui est arrivee aun Mali dans les bagages de la france n’est rien d’autre que l’ombre de la france et pire dans tout cela personne au Mali ne connait les vrais missions de la MINUSMA. Elle dit tant tot qu’elle est au Mali pour proteger les citoyens alors que sa presence a occasionne la mort des centaines de civils Maliens/Maliennes. Je dis au Maliens/Maliennes que la france n’a pas l’intention de quitter le Mali en tout cas pas avant d’etre sur que le Mali est sous total control et que la Chine n’a aucun control.

  2. comrades communique from Julu Mandingo to all Ubuntu. How soon before french leave I want to know when to do Happy Dance?
    With way conditions are going they probably will not leave before I get home. Damn!!!!
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  3. Si le G5 a obtenu peu de soutien financier ,c’est parce que certains leaders francais etaient convaicus que le deploiement des forces de G5 allait a l’encontre de leur plan preetabli .Pensent-ils qu’ils ont atteint leur but au Mali et dans la region.Le but veritable des djihadistes est de creer un Etat Islamique au Sahara ,aux portes de l’Europe et de destabiliser le Continent Europeen et etape suivante d’etendre leur influence a toute l’Afrique.Compte tenu de cette hypoyhese ,tres plausible,je suis d’accord que l’Afrique doit creer une force continentale et prete a nettoyer systematiquement le Continent.Elle a besoin pour cela de l’
    aide substancielle des pays Asiatiques,notamment la Chine et la Russie.Des industries d’armement doivent voir le jour dans certains pays Africains tels que L’Afrique du Sud,le Nigeria,l’Algerie ,l’Egypte,le Maroc… Les combats contre les forces djihadistes au Sahara,souilles par les intentions caches de certains pays Europeens,sont legitimes .Elles concernent autant l’Afrique que l’Europe .Et la France qui a une population importante d’Etrangers doit etre aussi vigilante que les pays au bord du Sahara.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here