Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe : Anne Brasseur : “Notre partenariat avec le Maroc est efficace, stable et constructif”

0

 Lors de ses différentes rencontres avec les autorités marocaines, la présidente de l’APCE a abordé les grands chantiers de réformes en cours au Maroc, notamment la réforme de la justice, la lutte contre la corruption, l’égalité et la parité entre les femmes et les hommes et la mise en œuvre de la régionalisation avancée. Des réformes qui s’inscrivent dans la continuité et se reposent sur la recherche d’un large consensus au sein de la société, a-t-elle souligné avant de poursuivre que d’importantes avancées ont été faites dans tous ces domaines.

 La présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), Anne Brasseur, a salué, le jeudi 10 décembre dernier, l’engagement du Maroc dans un partenariat efficace, stable et constructif avec le Conseil de l’Europe. “Notre partenariat est stable, efficace, mutuellement avantageux et enrichissant. Les valeurs et les standards des droits de l’Homme, de la démocratie et de l’État de droit sont au centre de ce partenariat”, a-t-elle souligné dans une déclaration rendue publique à Strasbourg, à l’issue d’une visite officielle de deux jours dans le Royaume. “Notre objectif est de travailler ensemble sur des sujets d’intérêt commun et de soutenir les réformes en cours au Maroc dans les domaines de la démocratie, de l’État de droit et des droits de l’Homme. Nous devons continuer notre coopération et dynamiser notre dialogue faisant pleinement usage de l’expertise et du soutien que peuvent apporter les mécanismes du Conseil de l’Europe”, a souligné Anne Brasseur.

Lors de ses rencontres à Rabat et à Fès, la présidente de l’APCE a abordé les grands chantiers de réformes en cours au Maroc, notamment la réforme de la justice, la lutte contre la corruption, l’égalité et la parité entre les femmes et les hommes et la mise en œuvre de la régionalisation avancée. “Ces réformes s’inscrivent, a-t-elle souligné, dans la continuité et se reposent sur la recherche d’un large consensus au sein de la société”, en notant que “d’importantes avancées ont été faites dans tous ces domaines”. La présidente de l’APCE a souligné que le Conseil de l’Europe peut également apporter un soutien utile dans la phase de mise en œuvre de la législation en cours d’élaboration.

“Le potentiel de notre collaboration est très grand et les priorités de coopération 2015-2017 offrent de bonnes perspectives pour lancer de nouveaux projets de coopération”, a-t-elle déclaré, en saluant l’engagement et la participation active des membres de la délégation marocaine à l’APCE aux débats et aux travaux de l’Assemblée. Mme Anne Brasseur a, d’autre, part, mis l’accent sur le rôle important du Parlement marocain dans l’adoption des lois organiques prévues par la Constitution de 2011, qui constituent un agenda législatif “complexe et chargé”, en réitérant la disponibilité de l’Assemblée à identifier des besoins concrets de coopération pour mieux soutenir ces travaux.

La présidente de l’APCE a, par ailleurs, salué l’engagement des partenaires marocains “qui partagent l’avis que le respect des droits de l’Homme, des libertés démocratiques et des principes de l’État de droit est essentiel dans la lutte contre le terrorisme”. La présidente de l’Assemblée a salué, d’autre part, le soutien ferme et unanime des autorités et de tous les acteurs politiques aux actions de lutte contre la haine et l’intolérance. “Je suis très contente que le Chef du gouvernement, les présidents des deux Chambres du Parlement, le ministre la Justice, le ministre responsable des Affaires de migration, ainsi que les ministres délégués de l’Intérieur et des Affaires étrangères, aient accepté de rejoindre notre groupe de soutien de “l’Alliance parlementaire contre la haine” et la Campagne “Non à la Haine !””, a-t-elle déclaré.

Lors de sa visite au Maroc, la présidente de l’APCE a eu des entretiens à Rabat avec le Chef du gouvernement, les présidents de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers, le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur ainsi qu’avec la ministre déléguée auprès du ministère des Affaires étrangères et de la coopération. Elle s’est également entretenue avec les membres de la délégation du Parlement du Maroc à l’APCE ainsi qu’avec les représentants du Conseil national des droits de l’Homme. À Fès, elle a rencontré le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, le président de la région de Fès-Meknès, ainsi que les représentants de l’Université euro-méditerranéenne de Fès.

 

B.Koné

PARTAGER