Crise diplomatique : la France appelle l’Algérie et le Maroc au “dialogue”

2

Après des mois de tensions croissantes, l’Algérie a annoncé, mardi, la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc voisin, invoquant des “actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie”. La France a appelé, mercredi, les deux pays au “dialogue”.

La France tente de jouer l’apaisement. Paris a appelé, mercredi 25 août, l’Algérie, qui a rompu la veille ses relations diplomatiques avec le Maroc, et son grand rival voisin à revenir à une logique de “dialogue” dans l’intérêt de la “stabilité” au Maghreb.

“La France reste naturellement attachée à l’approfondissement des liens et au dialogue entre les pays de la région, pour en consolider la stabilité et la prospérité”, a déclaré le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

“L’Algérie et le Maroc sont deux pays amis et deux partenaires essentiels de la France”, a-t-il également ajouté.

Après des mois de tensions croissantes, l’Algérie a annoncé mardi la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc, invoquant des “actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie”.

Un exercice d’équilibriste

La France, ex-puissance coloniale, ménage en permanence ces deux partenaires-clés, un jeu d’équilibre compliqué dans lequel elle se retrouve régulièrement accusée de parti pris.

L’Algérie a annoncé, mardi, la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc voisin, après des mois de tensions exacerbées entre ces deux pays du Maghreb aux relations traditionnellement difficiles, notamment sur l’épineux dossier du Sahara occidental.

La normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël – en contrepartie d’une reconnaissance américaine de la “souveraineté” marocaine sur ce territoire – a avivé les tensions avec l’Algérie, soutien de la cause palestinienne.

Appels au dialogue 

L’Organisation de la coopération islamique (OCI), la Ligue arabe et l’Arabie saoudite ont également appelé, mercredi, l’Algérie et le Maroc au “dialogue” pour résoudre la crise diplomatique qui oppose les deux pays voisins. Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a, de son côté, exhorté mardi soir Alger et Rabat “à faire preuve de retenue et éviter une nouvelle escalade”.

Commentant la dégradation des relations entre les deux poids lourds du Maghreb, l’Arabie saoudite, puissance régionale, a elle aussi adopté un ton conciliant. “Le royaume (…) appelle les deux pays à prioriser le dialogue et la diplomatie pour ouvrir un nouveau chapitre dans les relations (…) afin de garantir la sécurité et la stabilité”, a dit mercredi le ministère saoudien des Affaires étrangères dans un bref communiqué.

 

Avec AFP

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Macron pour cacher qu’il est parti COMPLOTER au Qatar, dit faire un tour à Bagdad…
    Un peu comme Sarkozy était allé au Maroc en fait pour aller COMPLOTER avec l’Arabie-Saoudite!

    Le député ex-LREM Sébastien Nadot estime, lundi sur franceinfo, que dans la guerre au Yémen, « la France est manifestement du côté des bourreaux ».

    La France « arme les bourreaux » au Yémen, dénonce, lundi 15 avril 2019 sur franceinfo, le député ex-LREM de Haute-Garonne Sébastien Nadot, après les révélations de Disclose en partenariat avec la cellule investigation de Radio France. Le député a été exclu du groupe LREM en décembre 2018 après avoir déposé plainte auprès de la Commission européenne pour vente d’armes illégales et déployé une banderole « La France tue au Yémen » devant l’Assemblée nationale.

    Yémen : une frappe de l’Arabie saoudite fait plus de 100 morts

    « La France est manifestement du côté des bourreaux et ce sont les populations civiles yéménites qui en font les frais. C’est absolument terrible. Il y a un traité sur le commerce des armes. Donc la France est en faute en exportant des armes vers les pays de la coalition aujourd’hui, la France enfreint le droit international et c’est incroyable.

    Matignon ment tout simplement. Matignon a les éléments suffisants pour savoir que potentiellement la France vend des armes qui peuvent servir contre les populations civiles. 30% des frappes de la coalition vont sur des populations civiles. »

    En mai dernier
    Le cargo saoudien Bahri Tabuk, dont le site d’investigation Disclose affirme qu’il doit charger des munitions françaises à destination de l’Arabie saoudite, est arrivé mardi après-midi à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) dans l’attente de sa cargaison!

    Deja que
    Un autre cargo battant pavillon saoudien, le Bahri Yanbu, avait dû reprendre le large le 10 mai sans avoir pu charger une cargaison d’armements prévue au port du Havre (Seine-Maritime) sous la pression de plusieurs ONG dont deux d’entre elles, ACAT et ASER, avaient engagé un recours judiciaire, sans succès.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here