De la soumission des Européens à Biden et aux présidents démocrates

4

Biden, si gâteux et impopulaire qu’il soit chez lui, peut exiger ce qu’il veut de ses sujets européens ; même Obama n’osait pas – n’osa pas – aller si loin ; il est vrai que cette soumission est suicidaire et risque d’être génocidaire, et par là limitée dans le temps et dans l’espace : par haine rabique de la Russie et soumission social-démocrate aux intérêts ricains en Europe, on peut benoitement demander à tout un continent de crever.

On verra. Impossible n’est pas européen, par les temps qui courent.

Il y a quelques années j’avais publié sur fr.sputniknews.com un texte de rappel repris par Médiapart : Trotsky soulignait la soumission des Européens aux yankees.

« Contrairement à ses disciples archéo-crétins ou néocons, Léon Trotsky est souvent irréprochable sur le terrain de l’analyse : voyez ce qu’il dit de Léon Blum dans son journal ! Sur l’actuelle soumission de l’Europe, on peut lire ces lignes prononcées en juillet 1924 :

« Le capital américain commande maintenant aux diplomates. Il se prépare à commander également aux banques et aux trusts européens, à toute la bourgeoisie européenne. C’est ce à quoi il tend. Il assignera aux financiers et aux industriels européens des secteurs déterminés du marché. Il réglera leur activité. En un mot, il veut réduire l’Europe capitaliste à la portion congrue… »

Trotsky confirmait une balkanisation de l’Europe voulue par les USA :

« Déjà, dans les thèses pour le 3ème congrès de l’I. C., nous écrivions que l’Europe est balkanisée. Cette balkanisation se poursuit maintenant. »

Trotsky soulignait aussi le risible « mot d’ordre d’émancipation » si caractéristique de l’invraisemblable cruauté américaine (Tocqueville ou Beaumont en parlaient déjà : pour liquider les indiens ou exploiter les noirs, faites donner les juristes !) :

« L’histoire favorise le capital américain: pour chaque brigandage, elle lui sert un mot d’ordre d’émancipation. En Europe, les États-Unis demandent l’application de la politique des « portes ouvertes »… Mais, par suite des conditions spéciales où se trouvent les États-Unis, leur politique revêt une apparence de pacifisme, parfois même de facteur d’émancipation. »

Puis j’ajoutais :

« Trotsky affirme que le meilleur allié des Étasuniens dans cette infecte inféodation des Européens n’est jamais la droite, quelque couards et stupides que puissent être ses politiciens ! Non, le meilleur allié du ploutocrate américain, c’est la gauche, c’est la social-démocratie. Et c’est le Révolutionnaire du siècle passé qui l’écrit :

« Pendant ce temps, l’Amérique édifie son plan et se prépare à mettre tout le monde à la portion congrue… La social-démocratie est chargée de préparer cette nouvelle situation, c’est-à-dire d’aider politiquement le capital américain à rationner l’Europe. Que fait en ce moment la social-démocratie allemande et française, que font les socialistes de toute l’Europe ? Ils s’éduquent et s’efforcent d’éduquer les masses ouvrières dans la religion de l’américanisme ; autrement dit, ils font de l’américanisme, du rôle du capital américain en Europe, une nouvelle religion politique. »

Il faut reconnaître que ce rappel, si juste qu’il soit, doit être nuancé : les Européens ont méprisé Bush (c’était encore autorisé) puis craché sur Trump, qui ne leur avait fait aucun mal ; et ils divinisent Biden, qui ne demandent que leur mort – ainsi il est vrai (Davos-City oblige) que la mort des USA. Biden incarne à la perfection le complexe décrit jadis par le libertarien Rothbard : welfare state et warfare state. Un État incompétent, dépensier, chaotique, méphitique, interventionniste, tentaculaire et démentiel est la marque aujourd’hui de l’Amérique démocrate comme de son atroce ersatz de colonie européenne : l’Europe n’est pas le petit cap de l’Asie de Valéry, mais bien celui de l’Amérique qui peut en faire l’usage ordurier qu’elle désire. Les partis socialistes et les droites post-souverainistes (le « centre » façon Juppé-Macron-Bayrou)  iront jusqu’au bout dans cette vilénie qui tourne à l’infamie. Aux Gamelin de Xavier Moreau  succèdent les Ganelon.

Les prochaines élections US devraient consacrer (sauf truquage informatique béni par Zuckerberg et les médias) un triomphe républicain ; les républicains sont moins populaires en Europe catho-centriste-socialo que les démocrates mais on ne sera pas sortis de l’auberge. Ce qui nous sauvera c’est une volonté de vivre pas une volonté de suivre un maître (une élite hostile au sens strict) qui extermine froidement depuis 1917 la civilisation européenne.

par Nicolas Bonnal.

… Aux Gamelin de Xavier Moreau succèdent les Ganelon.

Nicolas Bonnal

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. It is obvious article was cleverly written by person who is rich or represent interest of rich of Europe. United States is making rich of Europe richer by paying bills of Europe plus making that payment in more timely way. It is United States that is paying expense of fight in Ukraine burdening American tax payers but allowing Europeans to keep billions of US dollars in their bank accounts. That wealth is maintained primarily by rich of Europe.
    As unit Europe wealth exceed that of United States plus when dealing with serious issues Europe is able to trick United States into making major financial commitment. Europe always make minor concessions proclaiming United States”Big Daddy” in order to get United States to pay major portion of expense. Europe is financial winner. When figurative account is given of this occurrence without revealing where it might occur most citizens of United States conclude entity having role United States possess in actual condition is stupid. Their determination is Europe should have lead role plus fulfill 90 percent of expense.
    You should have second thoughts on this appearance of United States bullying it’s way into leadership role in Europe is con job where Europe benefit but United States get nothing of value in return.
    Contrast United States disposition in Europe to actual bullying by United States in Mali to extent that if your comment question Biden or Biden family actions or business dealings in world maliweb.net will not print comment. Is it essential for Mali to support United States positions to have United States allow Malian officials to launder corruptly gotten funds in United States or is this some kind of oversight in what or what not to print?
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Partout dans le monde, devant chaque ambassade americaine il y a des miliers de demandeurs de visa. par contre devant les ambassades russes il y a zero personne de demandeurs de visa.
    Tous les pauvres etudiants africains qui etudiaient en russie ont fui pour aller etudier en ukraine depuis l’avenement de la democratie dans ce pays.

    • 👤PLUS JAMAIS DE BINATIONAL PRESIDENT👤LE GÉNOCIDE SUIT TOUJOURS LE CULTUROCIDE, POUR REMPLACER LES PEUPLES PAR DES IMPOSTEURS ET LEURS MÉTISSÉS!.

      😎BEN OUI, LES SOTS FINISSENT SUR DES ENTREPOTS D ORDURES, ET FONT CE QU ILS NE FERAIENT JAMAIS EN RUSSIE! LA RUSSIE N IMPORTE PAS DE L ESCLAVAGE EN MIRROITANT LE FAUX ET L ARCHI-FAUX, VENDANT UN “RÊVE ABRAHAMIQUE”! LES RUSSES NE SONT PAS DES VENDEURS ” D ESPOIR” MAIS DES TRAVAILLEURS ASSIDUS ET DES AMOUREUX DE LEUR LIBERTÉE ET LEURS TERRES! LES RUSSES SONT RÉELLEMENT RICHES ET NON DES IMPRIMEURS DE BILLETS DE BANQUES SANS VALEURS RÉELLES QUE PSYCHOLOGIQUEMENT!😎

      👤👥DEUX MONDES DIFFERENTS, LE CHOIX OUI, LES GENS FONT DES CHOIX!👥👤

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here