France : Deux surveillants de prison agressés par un détenu radicalisé

0
France : Deux surveillants de prison agressés par un détenu radicalisé

En France, le mardi 5 mars courant, deux surveillants de la prison de Condé-sur-Sarthe, dans l’Orne,  ont été agressés par un détenu avec une arme blanche. Alors que le prisonnier Michaël Chiolo était escorté au sein de l’unité de vie familiale, un petit appartement qui permet aux détenus de recevoir leurs proches dans l’intimité, ce prisonnier de 27 ans a violemment agressé les deux surveillants qui l’accompagnaient avec un couteau en céramique. Bilan : un surveillant a été grièvement blessé au thorax et l’autre a été touché au visage, à la mâchoire  et au dos.

D’après les informations obtenues du syndicat de la force ouvrière, le prisonnier aurait crié « Allah Akbar » en passant à l’acte. Suite à cet acte, le prisonnier s’était retranché pendant près de dix heures dans l’unité de vie familiale de cette prison de Condé-sur-Sarthe avec sa conjointe. Grâce au raid de l’unité d’élite de la police nationale et  des équipes régionales d’intervention et de sécurité, le prisonnier a pu être interpellé dans la soirée. Malheureusement, l’assaut lancé par les forces d’élite de la police a provoqué la mort de la femme du prisonnier agresseur après avoir été heurtée. « La femme a été décédée après avoir été blessée dans l’assaut », a indiqué une source de l’AFP. Puis d’affirmer que « son compagnon, Michaël Chiolo, est plus légèrement blessé à la joue avant d’être hospitalisé ». De sa part, le procureur de la République de Paris a annoncé que trois gardes à vue sont pour le moment en cours. Converti à l’islam, Michaël Chiolo qui est considéré comme un radicalisé est actuellement en train de purger une peine de 30 ans d’emprisonnement pour cause d’enlèvement, de séquestration suivie de mort et de vol avec arme.

Suite à cet acte, les syndicalistes de FO et de la CGT ont à leur tour  lancé ce mercredi des appels au blocage des centres pénitentiaires pour le soutien des surveillants agressés par le détenu Michael. Dans ses propos, Emmanuel Baudin, secrétaire général de FO-Pénitentiaire, disait que dès le mercredi, « on appelle à bloquer tous les établissements et on repart sur nos plateformes revendicatrices, à la fois sur la sécurité des personnels et sur une évolution statutaire ».Quant à la CGT-Pénitentiaire, celle-ci appelle à des actions partout sur le territoire ; des actions qui iront jusqu’au blocage sur pas mal d’établissements.

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here