Guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine : toutes les importations chinoises seront bientôt taxées par Washington

0

Washington impose à l’heure actuelle des taxes douanières supplémentaires de 25% sur 250 milliards de biens chinois.

Les États-Unis ont anoncé jeudi 1er août qu’ils s’apprêtaient à taxer la totalité des importations chinoises sur leur marché, à partir du 1er septembre. Le dialogue sino-américain pour mettre fin à la guerre commerciale avait pourtant repris cette semaine mais Donald Trump a estimé que Pékin ne tenait pas ses promesses d’achats de produits agricoles et d’arrêt d’exportation de fentanyl, un puissant opiacé qui fait des ravages aux États-Unis.

Pour permettre de renouer le dialogue, le président Donald Trump avait annoncé qu’il n’entendait “pas ajouter” de tarifs douaniers sur les importations venant de Chine, ni en supprimer, “au moins pour le moment”. Mais jeudi 1er août dans un tweet, alors que s’est conclu un round de négociations à Shanghaï, le président a annoncé que Washington imposerait 10% de tarifs douaniers supplémentaires sur les 300 milliards de dollars de marchandises chinoises qui ne sont pas encore taxées.

Pour l’heure, Washington impose des taxes douanières supplémentaires de 25% sur 250 milliards de biens chinois et Pékin sur 110 milliards de biens américains, fragilisant la croissance des deux pays.

Le cas Huawei, un “problème de sécurité national”

C’est sans doute le dossier le plus épineux qui illustre l’enjeu de ce conflit commercial : la domination des hautes technologies. Les États-Unis soupçonnent les systèmes fabriqués par Huawei, l’un des leaders des smartphones et équipementiers en télécoms, d’être utilisés par Pékin à des fins d’espionnage. Les entreprises américaines ont dû suspendre à la demande de l’administration Trump la vente de précieux composants.

Pour apaiser le mécontentement de ces fournisseurs américains, Donald Trump a annoncé l’assouplissement des restrictions. Ces entreprises vont pouvoir reprendre les ventes de certains équipements à Huawei, à condition que ceux-ci ne posent “pas de grand problème de sécurité nationale”. L’administration n’a pas diffusé de liste précise des composants autorisés ou interdits.

Chute des cours du pétrole

Les cours du pétrole ont lourdement chuté jeudi après l’annonce surprise de ces nouvelles sanctions commerciales à la Chine. Le baril de WTI pour livraison en septembre, référence sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), a lâché 4,63 dollars à la clôture, soit 7,9%, pour s’établir à 53,95 dollars, sa pire chute depuis février 2015.

La stratégie agressive du président américain pèse sur le marché pétrolier, déjà lésé par une demande mondiale en berne. Un regain des tensions commerciales sino-américaine fait en effet craindre une diminution de la demande d’or noir et conduit à une baisse des prix.

Les cours du pétrole étaient déjà en nette baisse avant les tweets de Donald Trump en raison notamment de la forte montée du dollar suite à une réunion de la Banque centrale américaine mercredi.

francetvinfo.fr

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here