Parcourir le chemin du développement militaire de 95 ans, Avancer main dans la main vers le futur sino-malien

1
CHEN Zhihong, Ambassadeur de Chine au Mali

À l’occasion du 95e anniversaire de la fondation de l’Armée populaire de Libération de la République populaire de Chine

Le 1er août 2022 remarque le 95e anniversaire de la fondation de l’Armée populaire de Libération (APL) de la République populaire de Chine. A cette occasion, j’aimerais présenter au peuple malien l’histoire glorieuse de l’armée chinoise, le processus de sa réforme, la politique de défense nationale et la coopération militaire sino-malienne.

I L’histoire glorieuse de l’armée chinoise

Le 1er août 1927, le Soulèvement de Nanchang a marqué la création de l’Armée populaire de Libération (APL) par le parti communiste chinois et le début de sa direction indépendante dans les guerres révolutionnaires, ouvrant une nouvelle ère de la révolution chinoise. Au cours des 95 dernières années, le destin de l’APL était étroitement lié à celui du peuple chinois et de la nation chinoise. Après les épreuves guerrières, l’APL a réussi de grands exploits historiques. Pendant les luttes révolutionnaires armées, l’APL a battu les ennemis internes et externes; elle a gagné la Guerre révolutionnaire agraire, la Guerre de résistance contre l’agression japonaise, et la Guerre de libération nationale ; et elle a renversé les trois grandes montagnes de l’impérialisme, du féodalisme et du capitalisme bureaucratique, tout ce qui a fondé au coût du sang et des vies une base solide pour la Chine nouvelle. Pendant la Révolution et la Construction socialistes, en remportant la victoire de la Guerre de résistance à l’agression américaine et d’aide à la RPDC et le succès de l’Opération d’autodéfense frontalière, l’APL a consolidé la République naissante, a défendu ses frontières et ses territoires maritime et aérien, et a préservé la dignité nationale et l’intégrité territoriale.

Au cours de la Réforme et l’ouverture, en répondant avec efficacité à toutes les menaces de sécurité, en luttant vigoureusement contre les activités séparatistes sous toutes ses formes, et en s’engageant activement dans les coopérations et les échanges militaires avec les autres institutions ainsi que dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU, l’APL a donné un soutien puissant à la sauvegarde des intérêts nationaux de souveraineté, de sécurité et de développement, et au maintien de la paix régionale et mondiale.

II Les réformes de l’Armée chinoise

Entrant dans la nouvelle ère du socialisme à la chinoise, la Chine a approfondi les réformes de la défense nationale et de l’armée chinoise sur tous les plans, l’APL est passée d’une force à service unique à une force puissante à plusieurs branches, et ouvre une nouvelle page de la construction d’une armée plus puissante. Adhérant au principe général que la Commission militaire centrale (CMC) exerce la direction générale, les commandements de théâtre (TC) se chargent des opérations militaires et les services s’occupent du développement des capacités, l’APL s’efforce de renforcer la direction centralisée et unifiée de la CMC et ses fonctions de commandement stratégique et de gestion stratégique. Le système de direction et de gestion des services et des armes est beaucoup amélioré, mettant en œuvre un système de leadership et de gestion « CMC-TC-Service » et un système de supervision fondé sur la loi.

L’APL a réduit sa force active totale à 2 millions, avec une réduction considérable de la force active de l’armée de terre, et en même temps une augmentation modérée de la marine et de la force des fusées. Les troupes d’opération ont réduit les hiérarchies de commandement, et ont renforcé les nouveaux types de forces de combat, tels que les opérations spéciales, l’attaque et la défense dans toutes les dimensions, les opérations amphibies, la protection des mers lointaines et la projection stratégique.

III. Politique de défense nationale à caractère défensif

La nature d’un pays socialiste, le choix stratégique de poursuivre la voie du développement pacifique, la politique extérieure d’indépendance et de la paix, et la tradition culturelle de «primauté de la paix» font que la Chine observe inébranlablement une politique de défense nationale à caractère défensif.

-Protéger résolument la souveraineté nationale, la sûreté de l’État et ses intérêts de développement, constitue l’objectif fondamental de la défense nationale de la Chine dans la nouvelle ère. Les forces armées chinoises ont pour mission sacrée de dissuader toute forme d’agression et opposer une résistance; préserver la sécurité politique de l’État, la sécurité de la population et la stabilité sociale; s’opposer à l’« indépendance de Taiwan » et affaiblir les forces qui la soutiennent; lutter contre les séparatistes, y compris ceux en faveur de l’« indépendance du Tibet » et du «Turkestan Oriental»;  sauvegarder la souveraineté, l’unité, l’intégrité territoriale du pays; protéger les droits et intérêts maritimes de l’État; sauvegarder les intérêts sécuritaires de la Chine dans l’espace cosmique, l’espace électromagnétique et le cyberespace; protéger les intérêts de la Chine à l’étranger; et soutenir le développement durable du pays.

Ne jamais rechercher l’hégémonie, l’expansion ou la sphère d’influence, concrétise la principale caractéristique de la défense nationale de la Chine dans la nouvelle ère. Ayant été victime d’agressions et de guerres depuis l’époque moderne, le peuple chinois comprend la valeur de la paix et l’urgence du développement, ne souhaitant infliger ces souffrances à aucun autre pays. La Chine s’efforce de créer les conditions favorables à son développement en œuvrant pour la sauvegarde de la paix mondiale à travers son évolution. La Chine espère sincèrement que tous les pays choisiront la voie du développement pacifique et s’engageront conjointement à prévenir les conflits et les guerres. La Chine insiste sur le développement de la coopération amicale avec tous les pays sur la base des Cinq principes de coexistence pacifique, respecte le droit de tous les pays à choisir leur propre voie de développement de manière indépendante et préconise le règlement des différends internationaux par le biais du dialogue et de la consultation sur un pied d’égalité. La Chine s’oppose à toute ingérence dans les affaires intérieures des autres pays, à l’oppression des faibles en profitant de sa puissance, à l’imposition de sa volonté aux autres, et à tout recours arbitraire à la force ou à la menace armée.

-Mettre en œuvre les principes stratégiques militaires de la nouvelle ère, relève de l’orientation stratégique de la défense nationale de la Chine dans la nouvelle ère. Les principes stratégiques militaires de la nouvelle ère observent les principes de défense, d’autodéfense et de contre-attaque, pratiquent une défense active, obéissent à la règle «nous n’attaquons pas à moins d’être attaqués», et insistent sur l’unité entre la persuasion et la guerre et sur celle entre la défensive stratégique et l’offensive tactique.

-Poursuivre la voie de renforcement de l’armée à la chinoise, indique la feuille de route de la défense nationale de la Chine dans la nouvelle ère. Mettre en place une défense nationale solide et une armée puissante, qui soient à la mesure du statut international de la Chine et capables d’assurer sa sûreté d’État et ses intérêts de développement, constitue une tâche stratégique de la modernisation socialiste chinoise, une garantie sécuritaire de la poursuite d’un développement pacifique. La Chine s’efforce de réaliser pour l’essentiel, d’ici à 2035, la modernisation de la défense nationale et de l’armée, et de faire de l’armée, d’ici à 2050, une armée au premier rang mondial.

-Servir la construction d’une communauté de destin pour l’humanité, montre la portée mondiale de la défense nationale de la Chine dans la nouvelle ère. Le rêve du peuple chinois est étroitement lié aux rêves des peuples du monde entier. L’armée chinoise participe activement à la réforme du système de gouvernance mondiale en matière de sécurité, approfondit la coopération sécuritaire bilatérale et multilatérale. L’armée chinoise s’acquitte de ses responsabilités et obligations internationales, tient haut levée la bannière de la coopération gagnant-gagnant, et offre, dans la mesure de ses moyens, davantage de produits publics en matière de sécurité à la communauté internationale. Elle participe activement aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, aux missions d’escorte et aux secours humanitaires, promeut la coopération internationale en matière de contrôle des armements et de non-prolifération, participe de façon constructive au règlement politique des problèmes majeurs, préserve, avec les autres pays, la sécurité des passages internationaux et redouble d’efforts pour  lutter contre les défis planétaires tels que le terrorisme, la cybersécurité et les graves catastrophes naturelles, contribuant activement à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.

IV La coopération militaire bilatérale entre la Chine et le Mali

La Chine est l’un des premiers pays à établir les relations diplomatiques avec le Mali. Ayant connu le même sort dans le passé, nos deux pays partagent de voisines positions sur la plupart des affaires internationales. Nous insistons sur le respect mutuel de la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale et sur le soutien mutuel des sujets touchant les intérêts fondamentaux et les préoccupations majeures. En 2019, le Mali a signé le mémorandum de coopération et a adhéré à l’Initiative “la Ceinture et la Route”. La 8e Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine qui s’est tenue l’année dernière au Sénégal lance un nouveau plan sur la coopération sino-africaine. En profitant de cette occasion, la Chine travaillera avec les pays africains y compris le Mali main dans la main pour ouvrir le nouveau chapitre de coopération, faire avancer l’esprit de consultations, de coopération et des bénéfices partagés, saisir la tendance du développement et approfondir l’intégration des intérêts. Nos deux parties lutteront ensemble pour réaliser aussi vite le grand renouveau de la nation chinoise et la prospérité du développement du continent africain.

Les échanges militaires de nos deux pays, faisant une partie importante des relations bilatérales, ont maintenu une bonne dynamique de développement depuis ces dernières années. À partir des années 1970, la partie chinoise a commencé à offrir des aides militaires en faveur du Mali. Ayant formé des centaines de commandants de talents et d’élites professionnels, la Chine a successivement envoyé plusieurs groupes d’experts militaires chinois au Mali, afin de soutenir la construction de l’armée et de la défense nationale du Mali. L’armée chinoise comprend complètement les efforts des forces de défense et de sécurité du Mali pour protéger la souveraineté d’État et rétablir la paix et la sécurité et toujours soutient fermement la construction et le développement des forces armées maliennes.

La Chine soutient fermement le processus de la paix et de la stabilité du Mali. Depuis 2013, la Chine a successivement envoyé dans le cadre de la MINUSMA, 9 contingents du maintien de la paix, soit plus de 3500 casques bleus chinois, et a fait une contribution remarquable en faveur du maintien de la paix et la stabilité du Mali par des actions concrètes.

Enfin, nous espérons que les amis de tous horizons de nos deux pays peuvent travailler main dans la main pour promouvoir le développement des relations militaires bilatérales et faire notre propre contribution au maintien de la sécurité régionale et de la paix mondiale.

 

CHEN Zhihong

Ambassadeur de Chine au Mali

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. 🗿VOILÀ DES GENS NORMAUX! ILS NE CHERCHENT PAS D HEGEMONIE, JAMAIS NE S IMPOSENT PAR LA FORCE COMME CERTAINS DÉRÉGLÉS MENTAUX! ÇÀ LÀ🗿

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here