Safa Assurances – AAB : les dessous d’un deal

Le groupe b√©ninois AAB qui s'appr√™te √† d√©bourser une bagatelle d'environ 20 millions d'euros pour acqu√©rir l'assureur ivoirien Safa Assurances serait-il en op√©ration commando masqu√©e apr√®s la d√©cision brusque de la marocaine Wafa Assurances de surseoir en ao√Ľt 2013 √† l'op√©ration de rachat des 75% des parts de celle-ci. Exclusif.

0

¬†N√©buleuse autour du sinistre du si√®ge de Safa Assurances. D’apr√®s des informations en notre possession, un incendie avait gravement endommag√© les archives et l’immeuble abritant le si√®ge de Safa Assurances √† Abidjan. Ce gros sinistre couvrant la p√©riode 2001-2012 dont les contours restent encore flous refait surface √† l‚Äôoccasion des tractations en cours engag√©es entre l’assureur b√©ninois l’Africaine des Assurances et Safa Assurances C√īte d’Ivoire. Suite √† cet incendie, tous les dossiers sinistres sur la d√©cade (archives saillantes de la Safa, soit un volume de 5 393 dossiers) et une partie des dossiers corporels stock√©s dans des bo√ģtes d’archives ont √©t√© totalement d√©truits. Seuls ont √©t√© √©pargn√©s les dossiers sinistres corporels s‚Äô√©talant sur la p√©riode 1995-2001 et les dossiers risques divers couvrant la p√©riode 1997-2012, soit 897 dossiers au total pour ces deux rubriques. Selon des sources concordantes, la disparition des dossiers cons√©cutifs √† ce gros sinistre n’a pas √©teint les r√©clamations des assur√©s et victimes diverses qui sont toujours en possession de leurs polices d’assurance et des pi√®ces aff√©rentes √† leurs r√©clamations. Nous y reviendrons en d√©tails. Nos sources √©voquent m√™me que le propri√©taire de l’immeuble abritant le si√®ge de la compagnie d’assurances Safa √† Abidjan a d√©j√† obtenu une d√©cision de justice condamnant Safa Assurances et Avenir R√© √† lui verser plus de 2 milliards de f CFA. Les Afriques qui a recoup√© les informations mises √† sa disposition peut affirmer que le propri√©taire de l’immeuble o√Ļ tr√īne majestueusement le si√®ge de Safa Assurances n’est autre que l’ancien ministre guin√©en, sous l’√®re de la transition, Mansour Kaba. Reconverti en homme d’affaires, Mansour Kaba qui a beaucoup souffert de ce sinistre est tr√®s bien introduit dans les palais de Conakry et d’Abidjan.

 

R√©trop√©dalage de l’assureur marocain Wafa. Apr√®s s’√™tre rapproch√© de Safa Assurances C√īte d’Ivoire pour acqu√©rir √† hauteur de 75% des parts du capital de l’entreprise, Wafa Assurances a d√©cid√© de surseoir √† l’op√©ration de rachat, pourtant presque boucl√©e et annonc√©e en grande pompe, courant 2012. Subitement, elle jeta l’√©ponge. Sans bruits. Ao√Ľt 2013, le gros sinistre bloque le processus de rachat et l’op√©ration tourne en eau de boudin. Les Marocains ont-ils flair√© le bizutage de premier degr√© pour d√©sister au finish ?

 

Une nouvelle lune de miel se profile. Deux ans apr√®s le d√©sengagement de Wafa Assurances, l’Africaine des Assurances B√©nin largue les amarres dans les cuves de Safa Assurance C√īte d’ Ivoire. Grosse ambition de rachat de l’assureur ivoirien qui devra lui co√Ľter la bagatelle de 20 millions d’euros. Toutefois, la co√Įncidence de proximit√© entre les deux patrons de ces compagnies d’assurances est √† la limite troublante. Car le directeur g√©n√©ral de Safa Assurance, l’Ivoirien Faman Tour√©, et le patron de l’Africaine des Assurances du B√©nin n’est autre que le B√©ninois Ibrahim Cherifou. Les deux si√®gent comme administrateurs du r√©assureur panafricain Avenir R√©. Nous l‚Äôavons r√©v√©l√© dans notre √©dition √©lectronique du 18 novembre dernier, dans la guerre de tranch√©es qui fait rage dans les couloirs de Avenir R√©. Ces deux administrateurs Faman Tour√© et Ibrahim Cherifou sont pr√©sent√©s comme les ind√©cis jokers en face des deux camps qui s’affrontent pour le contr√īle du leadership de Avenir R√©. Aujourd’hui, ces tractations intriguent dans les milieux avis√©s. Le gros point de friction reste de savoir √† combien s’√©l√®vent les montants des sinistres concern√©s.

 

PAR ISMAEL AIDARA, R√ČDACTEUR EN CHEF

Les Afriques

PARTAGER