Sénégal : le président Macky Sall appelle à “éviter la logique de l’affrontement”

0

Le président du Sénégal a pris la parole lundi soir à la télévision pour la première fois depuis les troubles qui ont suivi l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko. Il a demandé aux Sénégalais d'”éviter la logique de l’affrontement”, les appelant au “calme et à la sérénité”.

Le président sénégalais Macky Sall a appelé dans la soirée du lundi 8 mars ses concitoyens au “calme et à la sérénité”. Il s’agissait de sa première intervention publique depuis l’arrestation le 3 mars de son principal opposant, Ousmane Sonko, et les troubles qui ont suivi.

“Tous, ensemble, taisons nos rancœurs et évitons la logique de l’affrontement qui mène au pire”, a dit Macky Sall dans une allocution retransmise à la télévision. Il a appelé à laisser la justice “suivre son cours en toute indépendance” dans le dossier de viols présumés qui vise Ousmane Sonko. Le chef de l’État a aussi annoncé un “allègement” du couvre-feu en vigueur dans deux régions, dont Dakar.

Habituellement considéré comme un phare de stabilité dans une région instable, le Sénégal a été secoué la semaine dernière par les pires troubles qu’il ait connus en une décennie. Ces troubles ont commencé mercredi dernier après l’arrestation d’Ousmane Sonko.

Ousmane Sonko appelle à la mobilisation

L’opposant sénégalais, accusé de viol, a été inculpé lundi mais libéré et placé sous contrôle judiciaire après sa comparution devant un juge, a annoncé son avocat en milieu de journée. Dans la soirée, Ousmane Sonko a demandé aux Sénégalais de renforcer leur “mobilisation”, tout en réclamant que la “révolution” selon lui en cours soit “pacifique”.

“La révolution est déjà lancée, rien ni personne ne pourra l’arrêter”, a-t-il précisé devant la presse. “Il faut garder cette mobilisation, il faut qu’elle soit beaucoup plus importante même, mais il faut surtout qu’elle soit pacifique”, a ajouté le député.

Les abords du tribunal avaient été bouclés lundi en prévision de troubles, et des véhicules blindés positionnés à proximité. D’autres blindés, de l’armée ceux-là, équipés de mitrailleuses, avaient été disposés à l’entrée d’un quartier populaire théâtre d’affrontements la semaine passée.

Source: france24.com

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here