Sénégal: l’enquête de «Jeune Afrique» sur Karim Wade fait réagir les autorités

4
Sénégal: la Crei pense avoir débusqué la taupe du procès Wade
Le procès Karim Wade, ancien ministre et fils de l’ex-président sénégalais, Abdoulaye Wade, a canalisé l'attention du public pendant plusieurs semaines. AFP PHOTO / GEORGES GOBET
Au Sénégal, la suite de l’affaire Karim Wade après que Jeune Afrique a publié cette semaine une enquête intitulée «L’énigme Karim Wade». L’hebdomadaire revient sur la libération du fils de l’ex-président il y a cinq mois. L’article révèle que Karim Wade a bénéficié d’un passeport diplomatique pour quitter le Sénégal et que cette libération impose à l’ex-«ministre du ciel et de la terre», comme on le surnomme, de garder le silence. Des révélations qui ont obligé les autorités à réagir.

A la présidence, El Hadj Kassé s’en tient à ses déclarations dans Jeune Afrique. Le ministre conseiller du chef de l’Etat Macky Sall a parlé de « spéculations fondées sur une fiction ».

C’est Seydou Gueye, le porte-parole du gouvernement, qui s’est donc exprimé. Il n’a pas confirmé la remise du passeport diplomatique, mais a expliqué que cela fait partie des avantages que peuvent avoir les anciens ministres. Il réfute également l’existence d’un accord.

Il y a cinq mois, Karim Wade avait été libéré à la suite d’une grâce présidentielle. Dans la foulée, le fils du président Abdoulaye Wade quittait le pays pour se rendre au Qatar.

Le porte-parole du gouvernement rappelle que Karim Wade reste condamné pour enrichissement illicite, mais qu’il est libre de ses mouvements. « Karim Wade est libre de tout mouvement comme tout Sénégalais jouit de la liberté d’aller et de venir, de la liberté de s’exprimer sur les questions qui l’intéressent et d’agir sur les questions qui l’intéressent », souligne-t-il.

Du côté du camp Wade, on confirme qu’il y a eu négociations contre libération.

…..Lire la suite sur rfi.fr

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Oui jeune afrique n est plus ce journal de référence,juste une caisse de résonance, la preuve jeune afrique malgré les déviations de la CPI,il n à jamais été fait d observations critiques sur la CPI.
    Un des financiers de jeune afrique à fait enfermer son adversaire politique ec ce lieu de ré colonisation de,de pression l afrique.
    Si cette libération de karim contribue à la paix,a la cohésion sociale au senegal,elle est la meilleure forme.jeune afrique devrait au contraire féliciter le président Macky Sall pour sa grandeur et son amour pour le Senegal.jeune afrique devrait enseigner cet état d esprit aux autres chefs d état africains.

    • Il me semble que tu cautionnes le comportement de karim wade pour dilapider les fonds de l’etat voire de tous les senegalais car cet argent appartient a tous les senegalais imagines un voleur vient chez toi prends tout le patrimoine dont tu as travaille toute ta vie avec bcp de peine a gagner ! sans doute tu lui trouveras des excuses et meme le cautionne ce comportement malveillant ?? jeune afrique n’a pas dilapide les fonds des senegalais ni de jeune afrique donc n’utilises
      pas jeune afrique comme un bouc
      emissaire ??

  2. si l’on s’empressait d’antan à aller acheter JA dans les ptv privilégiés, c’est que les africains avaient un espoir et ce autan que pour Air Afrique
    Malheureusement, ce n’est plus la même chose
    la mentalité a changé, le code de la déontologie aussi

Comments are closed.