Tchad : Les rebelles du FACT proposent un cessez-le-feu

14

Lors des obsèques d’Idriss Déby Itno, Emmanuel Macron a appelé le pouvoir militaire à promouvoir la « stabilité, l’inclusion, le dialogue, la transition démocratique »

CONFLIT – Lors des obsèques d’Idriss Déby Itno, Emmanuel Macron a appelé le pouvoir militaire à promouvoir la « stabilité, l’inclusion, le dialogue, la transition démocratique »

Le conflit armé entre le pouvoir et les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) va-t-il trouver une issue politique ? Le chef des rebelles, qui mènent depuis deux semaines une offensive contre le pouvoir de N’Djamena et sont accusés par l’armée d’avoir tué le chef de l’Etat Idriss Déby Itno, a assuré samedi qu’ils étaient « disponibles à observer un cessez-le-feu ».

Les armes n’ont cependant pas encore arrêté de parler. Le chef du FACT, Mahamat Mahadi Ali, a en effet affirmé que ses troupes continuaient de se faire bombarder par l’armée tchadienne. La dernière fois samedi, en début de matinée. « Ce sont des rebelles, c’est pourquoi on les bombarde (…) On fait la guerre, c’est tout », a pour sa part réagi Azem Bermandoa Agouna, le porte-parole du Conseil militaire de transition (CMT), présidé par le nouvel homme fort du pays Mahamat Idriss Déby, fils du défunt président.

Le soutien de la France

Vendredi, une douzaine de chefs d’État étaient réunis au cœur de N’Djamena pour rendre un dernier hommage au maréchal Déby. Parmi eux, Emmanuel Macron qui, comme ses homologues des pays du Sahel, a apporté son soutien à la junte militaire du CMT. « La France ne laissera jamais personne, ni aujourd’hui, ni demain, remettre en cause la stabilité et l’intégrité du Tchad », a promis le président français dans son oraison funèbre. Mais il a appelé le pouvoir à promouvoir la « stabilité, l’inclusion, le dialogue, la transition démocratique ».

« On s’en tient à ce qu’a dit Emmanuel Macron, un dialogue inclusif pour discuter de l’avenir du peuple. Nous croyons à sa capacité de faire évoluer la situation », a assuré Mahamat Mahadi Ali. « Nous sommes sur la même longueur d’onde que l’opposition et la société civile », a également affirmé le leader du groupe rebelle.

L’opposition dénonce un « coup d’état institutionnel »

Depuis la prise de pouvoir du CMT, les partis d’opposition et la société civile crient au « coup d’état institutionnel » et réclament l’instauration d’une transition dirigée par les civils à travers un dialogue inclusif. « Les forces vives entendent par dialogue inclusif l’implication et la participation de tous les acteurs qu’ils aient ou non pris les armes pour conquérir le pouvoir », ont ainsi déclaré samedi plusieurs associations de la société civile et partis politiques regroupés au sein du collectif « Wakit Tama ».

La confédération indépendante des syndicats du Tchad (CIST) regroupant les principales associations syndicales des enseignants s’est également élevée contre « un recul très grave de la démocratie » et a exigé « un retour à l’ordre constitutionnel ». L’ordre des avocats du Tchad « désapprouve » lui aussi cette transition. Enfin, la Fédération Internationale pour les Droits Humains (FIDH) exprimait vendredi ses « plus vives inquiétudes face à ce qui lui semble davantage s’apparenter à l’organisation d’une succession pour la poursuite de l’accaparement du pouvoir ».

Source: https://www.20minutes.fr/

Commentaires via Facebook :

14 COMMENTAIRES

  1. Oui nous sommes fatigué de cette JUNTEUROPÉENNE de franSS, d’ailleurs les soldats/militaires français veulent particulièrement en découdre contre nos frères

    https://www.maliweb.net/international/mediapart-une-cinquantaine-de-militaires-aux-convictions-neonazies-dans-larmee-francaise-2921195.html

    «l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles »

    Ce qui c’est passé à Rambouillet est une bonne chose, et a visé là où il faut, là où ça leur fait mal!

  2. Vive le Tchad !!!

    Chers Tchadiens ne soyez pas comme des fougaridens maliens !!!
    NE jouez pas le jeu de la franSS : TUEZ LES REBELLES !!!

    Negociez pas avec les rebelles comme le mali l’a fait, la cote d’ivoire l’a fait, le soudan l’a fait… on a vu comment ça s’est terminer !!!

    ECRASEZ-les !!!

    Les peuples Africans sont fatigués des guerres et des rebellions !!!

  3. Moussa.D, je peux deviner quel cote tu es.
    Il ya 3 semaines tu disais de supprimer l’armee Malienne et de la remplacer par les djihadistes.Te rappelles-tu?
    Autant confier l’agneau au loup.
    Mais cela ne me derange pas de discuter avec toi.

    • C”est toi qui as dit de supprimer l’armée, je n’en ai pas parlé. Par contre j’ai dit mot à mot : “il faut demander aux djihadistes (maliens)de combattre pour le Mali”. Seulement voilà c’est beaucoup plus compliqué dans la pratique pour les raisons suivantes :

      1.- L’armée ne va pas vouloir de cela mais elle n’a pas le choix

      Pour comprendre l’armée malienne , il faut comprendre l’économie malienne dans sa structure. Depuis toujours, héritage de la colonisation, le Mali a subventionné et cultivé du coton sans se rendre des effets pervers que peuvent avoir même les meilleures intentions. Au lieu d’investir dans d’autres secteurs pour les équilibres nécessaires, le pays a aveuglement continuer à investir essentiellement dans la culture du coton.

      La conséquence , c’est que tous les perdants de l’économie du coton des zones cotonnières se sont retrouvés dans l’armée pour que leurs camarades qui ont pu réussir dans le coton ne continuent pas à leur damner le pion.
      Les soldats ne sont donc à l’armée que pour gagner de l’argent et non pour la défense d’un territoire, ils n’ont d’ailleurs généralement pas la formation requise pour défendre un territoire.

      C’est un peu chez nous Kayes, là-bas le coton s’appelle immigration, il faut partir si on veut compter dans la société, le coté pervers c’est que sur place pas assez de jeunes ou même parfois pas d’hommes pour tourner à souhait l’économie locale.

      L’armée donc n’a pas vocation à être une armée pour paraphraser l’ancien ministre de la défense Dahirou Dembélé à l’assemblée nationale.
      Les soldats voyaient en l’armée , seulement un moyen de rattrapage social ont verrouillé les recrutements, la mangeoire s’est avérée bien dangereuse qu’ils ne l’ont pensé jusque là.

      2.- Les Français ne vont pas le vouloir dans un premier temps et enfin
      Les Français eux voient le problème différemment. Pour eux tout ce que les Touareg du MNLA racontent quand à leur capacité militaire et leur connaissance du terrain était réel et ils ont travaillé à ce que donc la minorité touarègue ait, dans un nouvel état crée par l’accord d’alger, et le pouvoir politique, militaire et économique sur la majorité noire, comme en Mauritanie qui est là au G5 Sahel pour aider à créer le Nouvel état.

      Seulement voilà, on n’a pas compté avec les “djihadistes maliens” qui mangeront à coups les Touareg dès que les Français partent. C’est d’ailleurs pourquoi les Français mettent de gros moyens dans la zones dites des trois frontières pour que les touareg puissent s’y installer, l’armée malienne réelle ne pouvant y revenir selon l’accord d’alger.

      Ces derniers temps la France n’a plus vraiment le cœur à la construction d’un azawad vraiment, parce que même si par miracle la France arrive éliminer physiquement les populations taxées de djihadistes, l’azawad risque de revenir à l’algerie.

      3.- les algériens ne vont pas du tout apprécier surtout avec les opportunités qu’offrent la Mort de Idriss Deby et la conquête du Niger (l’arrivée inespérée de Bazoum).

      L’Algérie, Ah l’Algérie, elle pense aussi coloniser le Sahel, à travers ses propres terroristes et les touaregs. Plus encore que la france les tournures dans le sahel ont surpris l’algerie, elle a hantise désormais qu’elle ne pourra jamais envahir le sahel à cause entre autres des “djihadistes locaux”.

      Aux dernières nouvelles l’algerie tente de soutenir l’azawad en envoyant des casques bleus à la minusma.

      L’arrivée de Bazoum à la presidence du Niger , la nouvelle colonie de l’algerie aux portes de son grand ennemi le nigeria et la Mort de Deby, qui a été certainement fétée en Algérie et en Mauritanie ne semblent sortir l’algerie de la somnolence dans laquelle le casse-tète djihahiste du sahel l’ont plongée.

      Comme quoi la guerre on sait quand la commencer mais pas comment la finir.

  4. C’est comme au Mali, on crie, on proteste, on manifeste…mais quand tu les donnes le pouvoir ils mettent le pays a terre en volant tout ce qui appartenanit a l’etat.
    Regardez comment IBK financait les partis politiques pour commencer 500,000,000 CFA a Soumi.
    Et moi qui finance ma societe qui emploie les Maliens quand meme?
    Je souhaite que no militaires soeint aussi courageux ques les Tchadiens pour mener a bien le pays.
    A la difference des soient disant democrate les miliraires eux au moins vont au charbon.

    • N’TOGOMA, aux USA nous disons : TWO WRONGS DON’T MAKE A RIGHT. J’ai beaucoup reflechi a’ propos du douloureux evenement qui a secoue’ le Tchad. Le defunt president Deby avait accepte’ d’envoyer ses soldats aider le Mali a’ combattre le terrorisme! Son fils qui l’a remplace’ a ete’ blesse’ dans les combats au Mali. La sagesse maure dit: LIBKHAKE WAHLAK. LIKARHAKE RAWHAKE. En d’autres termes, on fait tout pour satisfaire celles et ceux qui nous aiment! Nous ne nous faisons aucun soucis si celles et ceux qui nous haissent ont des problemes. La question que j’avais et a’ laquelle je tenais a’ repondre etait: QUELLE DOIT ETRE MA POSITION FACE A’ CET ASSASSINAT LACHE DU PRESIDENT DEBY QUI A EU COMME CONSEQUENCE UN COUP D’ETAT? Pour repondre a’ la question, je me suis base’ sur les facteurs suivants:
      1- UN COUP D’ETAT D’OU’ QU’IL VIENNE NE FAIT PAS AVANCER UN ETAT.
      2- LE MALI RECONNAIT LES ETATS ET NON LES GOUVERNEMENTS
      3- AL MAHOUM DEBY ET SON PAYS ONT AIDE’ LE MALI ET CONTUNUENT A’ L’AIDER. QUE FAUT IL FAIRE, DIRE OU ECRIRE QUI PEUT AIDER LA FAMILLE DEBY, SA TRIBU ET LE TCHAD A’ SURMONTER CETTE GRAVE GRISE IMPOSE’E PAR LA MORT DU PRESIDENT TCHADIEN?
      DANS NOS PAYS, IL N’EST UN SECRET POUR PERSONNE QUE C’EST BIEN LA PERSONNE QUI A LA HAUTE MAIN SUR LES FORCES ARME’ES QUI DOMINE LA SCENE. A’ MON HUMBLE OPINION LES GENERAUX PROCHES DU DEFUNT PRESIDENT ET SON FILS DOIVENT SE CONCENTRER SUR LES FORCES ARME’ES ET PERMETTRE A’ LA SUCCESSION DE SE DEROULER CONFORMEMENT A’ LA CONSTITUTION DE LEUR PAYS. C’ETAIT BIEN DANS CE SENS QUE LE PRESIDENT MACRON ET LES PRESIDENTS AFRICAINS DEVAIENT CONSEILLER L’ENTOURAGE IMMEDIAT DU DEFUNT PRESIDENT. CONNAISSANT BIEN LE FONCTIONNEMENT DE NOS PAYS, IL N’ YA AUCUN DOUTE DANS MON ESPRIT QU’APRES LA PERIODE DE LA TRANSITION, SI ON ORGANISE UNE ELECTION PRESIDENTIELLE, LE GENERAL MAHAMAT DEBY SERAIT ELU COMME PRESIDENT!
      JE SUIS CONTRE LA METHODE QUI A ETE’ UTILISE’E DANS LE CAS TCHADIEN. NOUS SOMMES ENTRAIN DE CRIER SUR TOUS LES TOITS DU MONDE QUE NOUS VOULONS LA DEMOCRATIE DANS LES PAYS AFRICAINS. LES REACTIONS OFFICIELLES DANS LE CAS TCHADIENS FONT PENSER AU CONTRAIRE!
      MES AMIS, SOYONS TRES PRUDENTS! LES AFRICAINES ET LES AFRICAINS EN GENERAL ET LES TCHADIENNES ET LES TCHADIENS EN PARTICULIER VOUS REGARDENT!
      L’AFRIQUE MERITE MIEUX!!!!

          • Oui, Deby voulait aider le Mali mais ne l’a pas fait pas. La seule chose positive en plus de son intention d’aider le Mali, c’est d’avoir montré qu’une armée africaine peut bien maitriser la sécurité en Afrique.
            Son action a été piratée. Naturellement des abroutis comme les maliens ne peuvent pas voir cela.

            Par hypocrisie Deby Idriss est devenu le héros de maliens ridicules qui rechignent à envoyer leurs enfants à la guerre pour la sécurité de leur propre pays mais qui chantent les louanges aux enfants d’autres contrées (Tchad) qui tentent de combattre pour leur liberté.

            A commencer par Bah Ndao sous lequel tous les jours les militaires sont nommés dans les administrations publiques civiles et dans les missions diplomatiques à l’étranger. et qui ne tarit plus d’éloges en l’endroit d’Idriss Deby qui a ” envoyé ses soldats mourir pour le Mali.” Quel peuple ridicule, ce peuple malien!

  5. Ceux qui désapprouvent les nouvelles autorités de la trasition savent eux-mêmes, qu’il est hors de question que la succession du Marechal du Tchad, ne peut-être confiée en ce moment précis au President de l’Assemblée nationale. Alors pourquoi ils exigent le respect de la constitution . Le grand guerrier, le Marrchal du Tchad a été tué au combat , voulez vous que son fils , un Général accepte se faire humilier ? Le Général Mahamat Idrss ITNO doit même rester au pouvoir de façon définitive jusqu’à débarrasser le pays de ces apatrides rebelles .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here