USA. Washington exclu quatre pays du sommet États-Unis-Afrique en préparation

18

Quatre pays africains, à savoir le Mali, le Burkina Faso, la Guinée et le Soudan, ne seront pas invités au sommet États-Unis-Afrique prévu du 13 au 15 décembre à Washington, rapporte mercredi le site sud-africain News-24, citant la conseillère du président américain et directrice principale pour l’Afrique du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, Dana Banks. Selon elle, les États-Unis.

Quatre pays africains, à savoir le Mali, le Burkina Faso, la Guinée et le Soudan, ne seront pas invités au sommet États-Unis-Afrique prévu du 13 au 15 décembre à Washington, rapporte mercredi le site sud-africain News-24, citant la conseillère du président américain et directrice principale pour l’Afrique du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, Dana Banks.

Selon elle, les États-Unis accueilleront les chefs d’État et de gouvernement de 49 pays africains, ainsi qu’un représentant de l’Union africaine. Quatre pays n’ont pas été invités au sommet de trois jours. Cependant, Mme Banks a noté que des représentants de la société civile du Mali, du Burkina Faso, de la Guinée et du Soudan participeraient au sommet.

News-24 note que l’invitation a été envoyée au Zimbabwe, mais le président du pays, Emmerson Mnangagwa, ne pourra pas se rendre à Washington à cause des sanctions de l’Occident.

SOURCE: https://www.cameroun24.net/

Commentaires via Facebook :

18 COMMENTAIRES

  1. De toute façon, il n’y a pas de sociétés civiles organisées et crédibles au Mali. Il n’y a des groupes de citoyens qui prennent la couleur qu’ils veulent selon les moments et les activistes et vidéastes a minorité colorés politiquement. Donc sociétés civiles on ne reconnaît pas !!!! Des rencontres sans intérêts véritables pour l’Afrique.

  2. Dieux merci pour le mali.cet sommet est une perte de temps pour le mali. Vous n verez même pas le represantant de la societe civile malien,le mali n’as pas besoin des esclavasiste sans coeur.l’invitation special de poutin nous suffit.

    • Un non évènement pour le pays de feu Thomas SANKARA , de même pour celui de feu Ahmed Sekou TOURE . Et voilà que naîtra le fédéralisme

  3. Ouf! Une économie de plus pour le Mali en évitant de parcourir près de 6000km pour un sommet de plus sans aucun intérêt.

    Un sommet qui ne sert qu’à valoriser l’image des USA et permettre à un vieux descendant d’esclavagistes de redorer son blason de “Maître blanc”.

    À la place de la société civile je déclinerai cette invitation. Il faut que les africains comprennent que ces pays là ( USA, UE) n’ont que faire du sort des peuples d’Afrique.

  4. Que le Mali ne soit pas invité est parfaitement normal.
    Un grand pays de démocratie ne déroule pas le tapis rouge devant des individus qui ont bafoué deux fois les fondements même de cette démocratie à savoir le stricte respect de la constitution.
    Il faut se rappeler que l’assemblée élue a été dissoute pour être remplacée par des députés nommés par l’équipe gouvernementale. Une assemblée récemment regonflée par de nouvelle nomination de nouveaux députés inutilement. On pousse le ridicule à les appeler: les honorables.
    On se demande en quoi ces gens sont ” honorables “.
    Le Mali a fait appel aux mercenaires du groupe Wagner tout en le niant.
    Il faut savoir que Wagner est sur la liste rouge des USA comme étant une entreprise criminelle.
    Ces aberrations ponctionnent les finances publiques et sont une énième source de dilapidation des maigres ressources de ce pauvre pays qui subsiste avec l’aide internationale.
    Le Mali la Guinée le Soudan et le Burkina ont à la tête de leurs Etats respectifs des gouvernements illégitimes, illégales et Criminels. Il faut accepter de nommer les choses telles qu’elles sont.
    Et comme ces pays ont le malheur d’être également pauvres, il ne faut pas s’étonner qu’ils soient marginalisés.
    Il en sera ainsi jusqu’à ce que ces pays rentrent dans les rangs du respect minimum de certains principes élémentaires.

    • Cher monsieur , je pense que vous n’êtes pas légitime pour enseigner la démocratie aux Africains encore moins aux maliens. Nous connaissons le socle de la démocratie. Par conséquent , les États unis que vous défendez si tant ne sont pas un pays d’exemple démocratique. Ainsi , le mali à l’heure actuelle n’a pas pour priorité les élections mais plutôt le soucis de la restauration de sa souveraineté territoriale et institutionnelle.

      • Je pense qu’il vous faut rélire le texte a moins que vous ne soyez de mauvaise foi.
        L’afrique fait 54 pays. Les 4 pays cités ne résument pas l’afrique bien que ce soit de grands pays tout aussi important. Je n’ai pas la prétention d’enseiger quoi que ce soit. Je donne simplement mon avis sur les motifs de l’isolement du Mali.
        Par ailleurs, Vous ne trouverez pas dans le texte le mot ” élection “.
        Comme beaucoup de naïf, la démocratie égale élections.
        Les élections sont une manifestation de la démocratie, exactement comme la prière est une manifestation de la foi. Avant d’être une élection, la démocratie est d’abord le partage du pouvoir, le respect de la vie humaine et de la propriété privée, l’égalité de tous devant la loi, une justice indépendante, le respect des institutions d’Etat, le respect du bien public, le droit de tous à la protection, à la santé, à l’éducation et au respect de la vie privée.
        Vous dites que la priorité actuelle du Mali est la restauration de sa souveraineté territoriale et institutionnelle. Je vous rappelle que le Mali a sa souveraineté institutionnelle depuis 1960. Cette institution est devenue ce que les maliens en ont fait c’est à dire bafoué et piétinée à chaque fois qu’une clique d’individus galonnés s’empare du pouvoir par les armes.
        C’est par l’incurie manifeste des dirigeants successif que le Mali a perdu sa souveraineté territoriale.

  5. Qu’est ce qu’on a foutre de ce sommet organisé par un pays ex esclavagiste et xénophobe ? L’Afrique n’intéresse pas les États-Unis ils organisent ce baratin pour contrer l’influence russe en Afrique
    Le Mali n’a pas à se mordre les doigts au contraire le Mali est notre espoir nous
    jeunes africains le Mali comme le tige de Bambou il se plie mais ne rompe jamais ancien empire mandingue des valeureux fils Soundjata Keita Kankan Moussa ect..

  6. Dieu merci que nous n’assisterons pas à une réunion d’un vieux moribond et des chefs d’états africains ignorants. Dieu merci le Mali et sont frere Guinee vont mettre des mécanismes en place pour vivres dans leurs choix dans la dignité… si le Burkina veut ils sont les bienvenues si non Guinee Mali est en marche et rien n’arrêtera cette fraternité.
    Vive l’éveil de conscience vivement le multipolaires.

  7. Le président Equato Guinéen est quand même invité.
    Nguema c’est plus de 40 ans au pouvoir par un coup d’Etat.L’un des plus sanglants en Afrique et dans le monde.Régulièrement élu à 99.5%, Nguema.
    Un très bel exemple de démocratie.
    Voilà les alliés de l’Amerique.
    Tant que les ricains ont leur part du pétrole Equato-Guinéen ce pays reste fréquentable.
    feu José Edouardos Santos de l’Angola été très Malin avec les ricains.
    ‘je vous laisse le pétrole contre la tête de Jonas Savimbi.’
    Les Ricains n’ont pas d’amis.
    Seuls les intérêts comptent.

    • Tu as raison Seydou, après avoir fait trop de bruits sur la mort du journaliste Khashoggi nous voyons le vieux Biden lecher le cul de Ben Salman a tout bord, que des imbeciles sans dignité, sans vertu et sans honneur ces dirigeants Américains.

  8. Que Biden aille au diable, et aux Africains de prendre leur responsabilité car des sommets idiots de ce genre ont toujours eu lieu sans résultats concrets et véritables pour les pays Africains! Les autorites Maliennes vont pas polluer le climat avec un vol d’avion et dépenser de l’argent pour rencontre un vieux idiot comme Biden!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here