Intreview Imaginaire : ATT- Tiébilé DRAME

0

ATT : Dôgô, tu es vraiment déterminé à rompre avec moi ? Mais saches que je n’ai rien contre toi. Nous nous sommes connus depuis fort longtemps et tu dois vraiment savoir ce que je peux faire ou pas. S’agissant de tes démêlées avec la justice au sujet du dossier Afrique -France 2004, je n’en ai pour rien. C’est la CASA qui a fait ses conclusions et puis voilà.

Tiébilé DRAME : Merci bien Kôrô. Ce n’est pas une rupture comme tu le penses, mais plutôt une méfiance. Les rires jaunes, je n’en veux plus. Merci pour les cadeaux empoisonnés. Je suis d’avis avec des gens qui me font monter sur l’arbre et puis couper le tronc avec moi. Même si je ne suis pas d’accord avec toi, plutôt avec ta façon de gérer ce pays, je suis quand même un citoyen malien, un patriote qui pense à la construction de ce pays. Tôt ou tard nous nous retrouverons quelque part, ne serait-ce que pour discuter de l’avenir du pays. Mais grand frère, saches que chaque chose a une limite. Si tu penses que le pays se construira sur l’humiliation de ses semblables, je t’encourage vraiment. Ce qui es sûr et certain, le Parena, à travers ma modeste personne, ne sera plus le dindon de la farce, ne fera plus le mouton de panurge. Nous irons jusqu’au bout de notre combat, n’en déplaise à nos détracteurs.

ATT : Je ne suis contre personne. Ma philosophie est de bien garder les avoirs de l’Etat. Personne n’est au dessus de la loi. Si les spécialistes ont estimé qu’il y a eu un déficit dans ta gestion du dossier Afrique France, je n’y peux rien. Je ne peux que suivre la justice. Dôgô, soit tranquille, c’est là-bas que les choses seront tirées au clair.

Tiébilé DRAME : Je suis vraiment désolé. Combien de personnes, reconnus coupables de détournement de deniers publics, circulent tranquillement dans la ville sans être inquiétées, sous le couvert de votre fameux Mouvement citoyen ? Combien de déboires rencontre-t-on dans la ville, causés par tes protégés ? Président, il est temps que tu te ressaisisses, que tu saches que tu es là pour tous les citoyens et non pour une frange seulement. Rien n’est éternel dans ce monde ici bas, si ce n’est celui du bon Dieu. Je ne suis pas avide de pouvoir, donc pour rien au monde je tronquerai ma dignité et mon honneur contre un poste quelconque. Si les cadres du Parena doivent avoir des postes de responsabilité, ce serait dans la légalité avec l’esprit de compétence. J’ai été choisi par mes camarades pour défendre les couleurs de notre parti à la présidentielle prochaine.

ATT : Ecoutes, j’ai toujours soutenu que je suis président du Pds (Parti de la demande sociale). Et puis je n’ai jamais forcé qui que ce soit à aller avec moi. Jusqu’à preuve du contraire je n’ai pas encore déclaré ma candidature. Mais au moment opportun, les uns et les autres connaîtront mes intentions. Mais d’ici là, je laisse les uns et les autres spéculer.

Tiébilé DRAME : Personne n’est dupe. Tout le monde sait déjà l’issu de cette affaire. Maintenant, que chacun se positionne au pied de Koulouba. Le plus chanceux l’escaladera sans problème. Pourvu que les élections se fassent dans la tranquillité, la transparence totale. Je sais que ce sera difficile avec tout ce qu’on entend et voit actuellement. Mais le mensonge a beau duré, la vérité finira par triompher un beau jour. A bon entendeur salut.

Maïmouna DANIOKO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER