Moussa Sinko Coulibaly parle : «Nous avons des solutions pour le Mali, si le peuple malien décidait de changer l’équipe et nous confier une partie des responsabilités de la gestion du pays»

14
Moussa Sinko Coulibaly

Le Général Moussa Sinko Coulibaly est un officier de diplômes. Il a fait la prestigieuse  Ecole Militaire de Saint Cyr en France, ensuite  l’Ecole Militaire d’Accra, le  Collège Inter-armes de défense de Yaoundé. Il fut  Instructeur à l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye, puis  éphémère directeur de cabinet du capitaine Amadou Aya Sanogo chef de la junte militaire du CNDRE avant de devenir  le  ministre de l’administration territoriale pendant la transition conduite par le Président Dioncounda Traoré. Acteur clé dans le processus de signature  « des accords de Ouagadougou » en juin 2013, entre le gouvernement du Mali et les Mouvements dans le Nord du Pays, il organisa avec succès les élections présidentielles remportées par le candidat du Rassemblement pour le Mali(RPM) Ibrahim Boubacar Kéita. Ensuite, il fut nommé Directeur de l’Ecole de maintien de la paix ‘’Alioune Blondin Bèye’’(EMP) ; une Ecole à vocation sous régionale. Récemment, à la surprise générale, il démissionne de l’armée et du poste de Directeur de l’EMP. Dans une interview qu’il nous a accordée vendredi 22 décembre 2017, il évoque les raisons de sa démission, fustige la mauvaise gouvernance actuelle et affiche les grandes ambitions qu’il nourrit pour le Mali. Lisez plutôt ! 

Le Pays : Il y a quelques semaines nous apprenions votre démission de l’armée et de votre poste de Directeur de l’école de maintien de la paix. Quelles sont les raisons d’une telle décision ?

Moussa Sinko Coulibaly : Les raisons sont simples. Il est facile pour tout le monde de faire le constat de l’état de dégradation de la situation générale du pays. Et je pense qu’il est de devoir de tout citoyen, en ce moment précis de l’histoire de notre pays, de faire tout ce qui est possible à son niveau pour essayer de contribuer positivement à l’amélioration de la situation. La condition militaire ne permettait plus de contribuer dans les différents domaines : politique, social, processus de paix, gouvernance. Donc, j’ai préféré me libérer de ce statut de militaire pour pouvoir, tout en continuant à contribuer dans les domaines de paix et sécurité, mais aussi contribuer dans les domaines politique, économique, social, culturel et le processus de paix.

Dans vos récentes sorties, et vous venez de le répéter, vous dénoncez la mauvaise gouvernance. Selon vous, quelles sont les causes ?

Je pense qu’aujourd’hui l’équipe dirigeante a renversé les priorités. Pour moi, les priorités de cette équipe c’est comment se faire plaisir et non comment prendre soin de la majorité de la population. Ils sont plutôt dans des agendas personnels, les calculs personnels et non servir la  cause nationale. Ils sont là plutôt pour se servir. C’est ce qui explique aujourd’hui toute la mauvaise gouvernance que nous constatons.

Avez-vous des réponses appropriées, applicables à proposer ?

Disons, il y a des recettes simples à proposer : comment gérer efficacement les deniers publics de l’Etat ; comment amener nos jeunes frères et enfants à l’école ; comment améliorer le système de Santé ; comment faire en sorte qu’il n’y ait plus d’insécurité. Il y a des recettes simples que nous voulons mettre en place. Nous pensons que nous avons des solutions pour le Mali. Toutes ces solutions, nous pouvons commencer à les appliquer dès le premier jour si jamais le peuple malien décidait de changer l’équipe au mois de septembre prochain et nous confier une partie des responsabilités de la gestion de ce pays.

Vos camarades sont détenus il y a plus de quatre ans dans l’affaire dite ‘’ Bérets rouges’’. Ils dénoncent leur détention ‘’ arbitraire’’ et ont informé les autorités des actions qu’ils comptent entreprendre pour leur libération. Aux dernières nouvelles, ils auraient été déportés.

Quels sont vos rapports avec eux ?

Etes-vous d’accord avec leur démarche ?

Cet état fait démontre une partie du dysfonctionnement qui existe dans ce pays. Donc notre programme aussi concerne comment faire en sorte qu’on ait une justice efficace, une justice équitable, une justice pour tous. Notre combat se situe à ce niveau. Notre combat n’est pas pour une personne particulière.

Nous avions appris que vous êtes en train de faire une série de rencontres dans le cadre du changement. Avez-vous l’intention de vous lancer en politique et être candidat lors des élections présidentielles à venir ?

Avec les fonctions que j’ai assumées à travers la transition et après dans le premier gouvernement du mandat en cours, je peux dire que je n’ai jamais quitté la politique. Donc c’est une suite logique. Aujourd’hui effectivement, nous avons eu des séries de concertations avec la classe politique, la société civile, avec beaucoup de corps sociaux professionnels. Nous continuons toujours d’ailleurs avec les concertations. L’idée, c’est de faire un grand rassemblement le plus large possible, ouvert à toute forme de regroupement, à toutes les couches et sensibilités du pays, de faire la promotion du changement. L’objectif clairement affiché, c’est de pouvoir mettre en place une nouvelle gouvernance au mois de septembre prochain à travers les élections qui auront lieu au mois de juillet.

La crise du nord est l’une des causes de l’état actuel du Mali. Quelles solutions préconisez-vous ?

Je pense que nous pouvons continuer à partir de l’Accord d’Alger qui est déjà un processus en cours ; même s’il est en train de s’enliser. De l’Accord d’Alger, nous pouvons bâtir un processus solide et efficace.

Votre dernier mot à l’endroit du peuple malien

Je demande au peuple malien de ne pas se décourager, de ne pas penser que la crise que nous vivons actuellement est une fatalité. On a la chance dès le mois de juillet prochain de commencer à écrire un nouveau chapitre de notre histoire. Donc j’invite tous les maliens à se donner rendez-vous pour que l’opportunité qui nous est offerte de changer le cours de notre histoire qu’on ne rate pas cette opportunité.

Boubacar Yalkoué et Agmour

 

Commentaires via Facebook :

14 COMMENTAIRES

  1. comrades Mr. Moussa Coulibaly is person whose capable of managing a feasible plan to move living conditions for all Malians to modern level. Mr. Moussa Coulibaly acknowledges that without resolving Security plus Order problems created by AZAWAD terrorists/jahadists living conditions in Mali will not be upgraded. In fact while OLD MEN with old ideas relax telling stories of past glory of living in Mali with one of lowest living conditions in modern world as if it was something fabulous. Although I disagree with Mr. Moussa Coulibaly about illegal peace agreement I do believe he will accept it should not be implemented unto Security plus Order throughout Mali exist.
    Young Malian want better living conditions plus deserve better living conditions. A feasible plan consisting of steps plus stages should have been set forth to Malian plus all citizens should be working toward that plan goals however, due to lack of Security plus Order AZAWAD terrorists/jahadists in preparation for all out attack are destroying equipment plus materials used to build infrastructure (roads, sewage systems, clean water …)needed to upgrade living conditions thus, wherever development is pursued in Mali there should be Security plus Order but IBK keep trying to enact incompetent methods of decades ago. Had methods used decades ago been as good as they needed to be living conditions in Mali would be better for all.OLD MEN with their old ideas plus old methods are benefitting no one but their families plus theuir cronies when what Mali need now is a plan enacted that continuously benefit all plus upgrade living conditions to world class modern degree. Mali have resources to deliever such conditions but it do not have competent leader leading.

    MOUSSA COULIBALY FOR PRESIDENT OF MALI 2018

    Very much sincere, Henry Author (People of Books) Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. Général de salon qui découvre soudainement qu’il a des solutions pour le Mali.
    Voilà 55 ans que nous croupissons dans la misère sous toutes ses formes. Misère alimentaire, sanitaire , économique, cultirelle, sociale..que sais je encore !!
    On ne réalise pas encore que l’homme miracle n’existe pas. Et justement, un nouveau général-farfelu se dit homme miracle de la situation.
    Monsieur Coulibaly, la solution que vous avez pour le Mali, vous pouvez vous asseoir dessus et vous l’enfoncer où vous savez.
    Vous vous êtes définitivement discrédité en s’alliant avec des individus sans foi ni loi qui ont saccagé le Mali, son économie, son armée et sa démocratie naissante. Vous avez activement participé à cette aventure désastreuse pour notre pays.
    Pire, quand vous avez eu l’occasion de redorer votre image, vous vous êtes fait complice de tripatouillage des résultats de vote pour élire au premier tour un autre personnage calamiteux qui, sans vergogne, s’est servi du Mali pour assouvir tous ses caprices de pseudo-bourgeois ridicule.
    Il arrivera un jour où les Maliens comprendrons qu’il faut un travail de fond pour installer des institutions fortes et travailler sainement.

  3. Moussa pour 2018… IBK et marionnetes a la porte.. On en veut plus… On veut du nouveau, des jeunes..Ce pays a ete dirige pendant 30 ans par les meme personnes .Sont ils les seuls bennis ou meilleurs a nous autres

  4. Go Moussa!!!!! moi aussi je voterais , c’est clair, c’est notre president en 2018

  5. Le Mali me fait pitié comment un soldat Fuyard de front Moussa Sinko , camarade et compagnon du criminel capitaine sanogo donneur du Nord Mali au MNLA et pilleur et Braqueur des civils désarme à bamako se dit candidat à la présidentielle juste pour se sauve de la justice car ces camarades EGORGEUR et TUEUR d’homme cas du Colonel Youssouf Traore et autre Militaire DESARME TUE A KATI COMME DES ANIMAUX EN 2012 au temps de gloire des bandits Arme de kati – junte du capitaine criminel sanogo-

  6. Moussani est un cadre valable, on peut l’aimer ou le détester. Ce monsieur n’a jamais trempé dans des histoires sales. Renseignez vous auprès des habitants de Sogoniko.
    Il ne me connait pas en personne mais c’est un garçon que j’ai remarqué depuis son bas âge. Il est très sérieux et courtois. Il est digne de confiance.

  7. AVEC CES DEUX ACTES IGNOBLES POSES, VOUS VOULEZ QUE LES MALIENS AIENT CONFIANCE EN VOUS POUR VOUS CONFIER UNE PARTIE DE LA GESTION DU PAYS!
    NORMALEMENT, VOUS DEVEZ REJOINDRE SANOGO DANS SA PRISON.

  8. Mr COULIBALY, VOUS AVEZ ETE LES DEUX PRINCIPALES CAUSES DE LA DESCENTE AUX ENFERS DU MALI:
    – VOUS AVEZ, AVEC LA CLIQUE DE SANOGO, ETE AUTEURS DU COUP D’ETAT LE PLUS STUPIDE QUE LE MONDE N’AIE JAMAIS CONNU.
    – VOUS ETES LE PRINCIPAL ARTISAN DE L’ARRIVEE AU POUVOIR DE IBK, QUI NE PEUT GOUVERNER LE PAYS, LA PREUVE EST LA PALPABLE, IL N’Y A PLUS DU MALI.

  9. Au Mali, les lieutenants, Capitaines sont meilleurs que les généraux!

  10. Mon générale, c’est quoi votre projet?

    -Continuer avec le statut quo: les armées oxydentales qui entretiennent ce conflit de basse intensité ou alors le mali fait sa propre guerre, comme le nigéria est en train de détruire les bodaharams?

    -Allez-vous travailler ou continuer avec les institutions de prédations oxydentales?

    -Quelle est votre position par rapport à la monnaie de singe franSSaise le franc des colonie franSSaises d’afrique?

    -Allez-vous nettoyer le pays poubelle qu’est le mali?

    -C’est quoi votre position sur les abus: corruption dans les mairies, les policiers délinquants etc

    -Que comptez-vous faire pour les écoles qui ont besoin de cantines et de toilettes?

    -Allez-vous organiser la médecine malienne plusieurs fois millénaires, où laisser les pharmacies et leurs médicaments à effets secondaires? Que dites-vous des vaccins qui provoquent de l’autisme et autres maladies…?

    Bref, le générale veut qu’on lui fasse confiance mais il ne présente aucun projet, c’est juste lamentable!

  11. La montagne a accouché d’une souris. Suis-je tenter de le dire. Moussa Sinko démissionne et fait éruption dans l’arène politique et les sans repère voyaient en lui le porteur d’une éventuelle alternance en 2018. Mais l’homme s’est rendu compte que sa place n’est pas la politique.IL s’en remet le peuple pour arriver au pouvoir. Et pourquoi le peuple ferait confiance à un général qui démissionne en temps de guerre? Allons seulement.

  12. Un general qui pense avoir les solutions et n’a pas jamais pu les apporter pendant qu’il etait aux affaires? Quel opportuniste!!!

  13. Pourquoi ne pas mettre votre compétence en jeu en tant que Général pour trouver la solution de la crise du Nord et du Centre Mali maintenant, au lieu d’attendre juillet pour avoir la solution? Je pense qu’il est temps d’abréger les souffrances des Maliens si votre action s’inscrit dans la défense du Mali et non d’une action personnelle?

  14. MOI , je voterais c’est lui qui est capable de faire changer de vissage notre grand MALI .

Comments are closed.