Crise malienne : Les ex-rebelles à l’ONU pour mettre la pression sur le gouvernement

4
Mali – Bilal Ag Acherif : « Il faut rendre réelle l’administration du territoire de l’Azawad par les Azawadiens »
Bilal Ag Acherif, secrétaire général du MNLA, à Paris, en novembre 2012. © Vincent Fournier/J.A.

Selon RFI, une petite délégation des ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) est aux Etats-Unis. Elle est composée notamment de deux des principaux leaders de la CMA, Bilal Ag Cherif et Algabass Ag Intalla. Ils doivent rencontrer les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour faire part de leurs observations sur l’avancée du processus de paix.

Les ex-rebelles ont leur liste de doléances, qu’ils ont déjà partagées au Conseil de sécurité lorsque celui-ci s’est rendu au Mali en octobre dernier. “Pas grand-chose n’a changé depuis”, déplore Brahim Ould Sidati. C’est donc peu ou prou la même liste que les ex-rebelles vont à nouveau défendre.

Parmi les sujets prioritaires, selon eux : l’opérationnalisation des camps militaires communs (MOCs) de Kidal et Tombouctou, le retour des réfugiés ou encore le recensement des populations du Nord… Tout cela pour mettre la pression sur le gouvernement.

MD

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Ma communauté est prise en otage par des singes humanoïdes, qui empêche toute émancipation économique des communautés laborieuses, intelligentes et humanistes au Mali !
    La cohésion sociale ne sera jamais possible dans une société de loup, agneaux, caïmans, hyènes, chèvres, choux et salades !!!!!!!
    Chaque ethnie doit créer son propre Etat et utiliser sa propre langue !
    Adieu le français !
    Adieu la Françafrique !
    Vive les Etats ethniques en Afrique !
    Les indépendantistes touareg ont maintenant un allié de poids. Je veux qu’on en finisse avec cette farce grossière appelée le Mali. Chaque ethnie doit créer son propre Etat. Et on verra dans 5 ans maximum, certains vont créver de faim et de soif, tandisque d’autres deviendront un nouvel eldorado. Le vivre ensemble n’est pas possible et ne sera jamais possible!!@
    Nous allons prendre la France en contre-pied et ces fascistes vont bien regréter leurs sals jeux de diviser pour reigner. La langue française va complètement disparaître dans les nouveaux Etats ethniques, car chaque ethnie va utiliser sa propre langue comme unique langue officielle de son Etat.
    Au Mali, il existe un Apartheid qui ne dit pas son nom, mais qu’il va falloir reconnaître en fin, et faire le bilan du vivre-ensemble dans un Mali pluri-ethnique. L’hypocrisie n’a que trop duré !!!
    Maintenant, il n’y aura plus de “mussalaka”, et le chat sera démormais appélé par son nom: Miamm !!!!
    A lire certains commentaires je commence à comprendre pourquoi tous les postes stratégiques au Mali sont entre les mains des Songhoy, Peuhls, Touareg et Arabes.
    Le Mali fut détruit progressivement par le tribalisme cancérogène de ces groupes ethniques et ce, dépuis Moussa Traoré. C’est d’ailleurs Moussa Traoré qui a inicié cet apartheid au Mali, en accordant systématiquement, et de manière disproportionnée tous les postes clés à ces groupes ethniques au Mali, au mépris des autres ethnies.
    Donc, pourquoi pas diviser le Mali, si certaines ethnies se croient supérieures aux autres ???
    A partir d’aujourd’hui, je suis fervant partisant de la division du Mali en micro-Etats basés sur l’occupation ethnique. C’est la seule solution pour le Mali et le seul moyen d’éviter des génocides pires qu’au Rwanda.
    Que chaque ethnie réclame son propre Etat et s’occupe de son propre dévélloppement socio-économique. Si certaines ethnies voudront s’unir pour créer un Etat ensembles, tant mieux pour elles, mais aucune ethnie ne doit être pénalisée par ce régime d’apartheid qui ne dit pas son nom !!
    Les ethnies qui refusent de travailler et passent leur temps à parasiter sur le fruit du travail des autres seront obligés de travailler ou de partir chez les autrez ethnies vivre comme immigrants sans-papier et sans droits !
    Chacun pour soit, le travail pour tous !!!

  2. les populations du nord ne sont pas à part dans le mali pourquoi un recensement au nord seulement
    vous pouvez toujours vous allez vous retourner

  3. IL doit remercier IBK et son gouvernement , SI je suis à sa place MNLA beaucoup des entres eux ils sons plus le monde .

  4. Crise malienne : Les ex-rebelles à l’ONU pour mettre la pression sur le gouvernement@. Au nom de qoui? les en foirées la

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here