DĂ©marrage des travaux de construction des sites de cantonnement

1

Dans le cadre de son appui à la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali et en étroite collaboration avec le Gouvernement de la République du Mali, la MINUSMA a lancé aujourd’hui les travaux de construction des sites de cantonnement à Likrakar et à Fafa, respectivement dans les régions de Tombouctou et Gao. Des travaux similaires seront entamés ultérieurement à Innegar, dans la région de Gao, dès le retrait d’éventuels déchets du site de munitions issus de combats antérieurs.

L’établissement des sites de cantonnement est un processus conjoint entre les parties signataires de l’Accord de paix, soutenues par la communauté internationale au sein de la Commission Technique de Sécurité (CTS) du Comité de Suivi de l’Accord de Paix (CSA). Tous les sites sont proposés par les parties signataires, évalués techniquement par des équipes pluridisciplinaires comprenant des représentants du Gouvernement malien, de la CMA (Coordination des Mouvements de l’Azawad), de la PLATEFORME, de la MINUSMA, d’UNOPS (Service d’exécution des projets des Nations Unies) et d’UNMAS (Service anti-mines des Nations Unies), puis sont validés avant d’être sélectionnés par la CTS.

A ce jour, sur les 24 sites de cantonnement proposés, 15 ont été techniquement évalués dont 11 ont déjà été validés par la CTS, parmi lesquels 3 ont été choisis, d’un commun accord entre la PLATEFORME et la CMA, pour être construits en priorité (Likrakar, Fafa et Innegar).  L’évaluation des 9 sites restants s’effectuera dans le courant du mois de janvier 2016, concomitamment avec la mise en œuvre des autres dispositions et mécanismes prévus dans le cadre du Cantonnement, du Désarmement, Démobilisation et Réintégration et de l’Intégration des membres des mouvements signataires.

La MINUSMA salue l’engagement de toutes les parties prenantes dans l’amorce de cette étape cruciale de la mise en œuvre de l’Accord de Paix et réitère ses chaleureux remerciements à l’ensemble des partenaires techniques et financiers qui accompagnent le Gouvernement de la République du Mali et les Nations Unies dans ce processus.

SOURCEminusma.unmissions.org
PARTAGER

1 commentaire

  1. DĂ©cidĂ©ment, on joue Ă  cache – cache avec nous; Qui a financĂ© ? Quel est le rĂ´le de l’Ă©tat? avec quel Entreprise et bureau d’Ă©tudes les construit on? Leur sĂ©curitĂ© est il pris en compte?

Comments are closed.