Iyad ag Ghaly ou le combat médiatique d’un terroriste isolé

2
Iyad Ag Ghali
Iyad Ag Ghali

Les perspectives de paix au Mali n’ont jamais été aussi claires que depuis ces derniers jours. Qui aurait pu imaginer qu’une entente aussi cordiale puisse s’établir entre le HCUA d’Elghabass ag Intallah et le GATIA du Général Gamou. Surement pas Iyad ag Ghaly ! Grand perdant de l’effort de paix national contre lequel il lutte avec obstination. Grand perdant des batailles qu’il mène sur le terrain. C’est donc maintenant sur internet qu’il essaye d’exister en s’attribuant de pauvres victoires souvent d’ailleurs, même pas de son fait. 

Est-ce par crainte que la presse relaie, sans jamais le vérifier, des attaques dont Iyad ag Ghaly s’attribue la paternité ? A Kidal, « des groupes terroristes autres que Ansar Dine cherchent leur compte dans l’insécurité » rapporte Fahad ag Almahmoud, le secrétaire général du GATIA. Il ne s’agit pas de dire que Iyad ag Ghaly n’est pas l’auteur de ces atrocités car l’on sait que cet homme est à l’origine de nombreuses exactions dans le nord du pays mais tout cela lui ne servirait-il pas simplement à mieux atténuer les défaites auxquelles il fait face depuis des années mais surtout depuis ces derniers mois.

Défaites d’un chef par les nombreuses défections de ses hommes qui ont bien compris qu’ils n’ont rien à gagner en suivant sa route, sinon de l’argent qu’ils ne dépenseront jamais au paradis. Le site Maliweb a déjà évoqué ce sujet dans son article : Ansar Dine à l’épreuve d’une défaite inéluctable en précisant que « Certains de ses animateurs [Ansar Dine] ont enfin réalisé que l’aventure est sans lendemain, qu’elle conduira à leur perte à tous si un coup d’arrêt  n’y est pas donné ». Le site Afrique.lepoint.fr a aussi évoqué le sujet en écrivant « des dissidents du groupe djihadiste Ansar Dine, dirigé par l’islamiste malien Iyad ag Ghaly, aujourd’hui en fuite ».

Défaites politiques quand ses ex-amis lui tournent le dos pour s’entendre avec le GATIA. Fahad ag Almahmoud déclare, « nous sommes en parfaite entente avec la CMA pour la sécurisation de Kidal ». Mais aussi quand de moins en moins de maliens envisagent la réhabilitation d’un homme dont la stratégie consisterait à s’imposer par la terreur.

Défaites enfin d’un terroriste qui subit de lourdes pertes à cause de combattants inexpérimentés et maintenant étrangers. Malijet.com, le 31 mars 2016 : Quand Ansar Dine saute sur ses propres mines !  Si cela n’était pas si tragique, on retient au moins l’aspect comique. A Kidal, c’est un Mauritanien qui conduisait le camion suicide.

Défaite d’un groupe armé terroriste qui, plus souvent que la presse ne le dit, subit des combats cinglants. J’en veux pour exemple la mise en déroute d’Ansar Dine par le MNLA, le 19 décembre, après de violents affrontements au Nord-est de la ville de Kidal. Les combats ont fait 4 morts et 3 prisonniers du côté d’Ansar Dine.

Toutes ces défaites sont le signe de la fin du règne de la terreur de Iyad ag Ghaly. Si plus aucune place ne lui est dorénavant réservée dans le processus qui conduira vers la paix au Mali, le mandat d’arrêt qui plane au dessus de sa tête lui garantit au moins une belle place au chaud pour quelques années.

Ibrahim Keïta

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Ibrahim, la vérité est bien au-delà de ce que vous nous révélez présentement dans votre article. Les bilans comptables ne sont pas vraiment importants, mais de sources officieuses maliennes, de nombreuses actions récemment conduites par l’ensemble des forces de sécurité maliennes et également alliées ont eu pour effet de déstabiliser les différents groupuscules terroristes dans le nord : neutralisation de plusieurs artificiers experts en explosif, neutralisation d’un grand responsable de la propagande, de plusieurs groupes avec leur matériel, même de combattants étrangers… Des actions de bombardement de villes dans le nord ont été déjouées. Mais, les coups que nos forces reçoivent sont également bien réels. C’est pourquoi il faut maintenant compter sur tous les groupes organisés. Il y a bien la CMA, la PF dans le nord et bientôt nos soldats, mais aussi des milices communautaires qui renforcent nos gendarmes dans le centre. Tout le monde en a assez de ces attaques, et s’organise. Nous souffrons de ne pas avoir de service de propagande, mais tout n’est pas rose chez nos ennemis…Je suis confiant sachant ce que je sais… Les ansaredine, les mourabitoune qui ne se rendront, pas mourront…

Comments are closed.