Loin de l’idéal !

0

Le peuple malien, en partie, la communauté internationale  et la médiation pensaient que le document signé en Alger allait mettre fin à la crise qui dévaste le nord depuis et rétrécir le champ de combat des militaires au compte du Mali. Les ennemis d’hier qui étaient en face (MNLA et alliés) sont aujourd’hui côte à côte avec leurs frères du sud pour un Mali unifié.

Le Président de  la République, Ibrahim Boubacar Keïta, à la rencontre de l’UA n’a pas manqué d’exprimer de nouveau sa stupeur quant à la l’exacerbation de la situation sécuritaire au nord du Mali. Au même moment, on enregistrait d’autres meurtres à Tombouctou et Gao.  Au compte des terroristes ou djihadistes.

C’est vrai qu’aujourd’hui, l’inquiétude du monde entier, ce sont ces terroristes qui jurent de mettre en échec la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Yad l’avait déclaré au lendemain de cette signature. Et son bras droit Hamadoun Kouffa s’est aussi fait remarquer sur cette trace avec des attaques meurtrières  dans la région de Mopti.

Du coup, nous constatons qu’on est loin de l’idéal souhaité par  la signature de cet accord.

A chaque intervention du gouvernement ou du chef de l’Etat sur les tribunes africaines ou internationales, depuis plus de deux ans, les autorités maliennes n’ont jamais caché la dimension combien inquiétante de cette situation. Jusqu’à présent aucun acte encourageant n’est encore posé. Ni de la part de l’ONU encore moins de l’Union Africaine. Elles assistent comme le Mali de façon impuissante aux tragédies qui maintiennent le peuple malien dans un deuil interminable.

On croyait qu’une fois les rebelles acquis, ils allaient servir de relai pour combattre les terroristes peine perdue. Y a-t-il pas lieu aujourd’hui de penser aussi à l’hypothèse Yad ? Même s’il est sur le registre des terroristes, il est avant tout un malien mais simplement les idéologies divergent.

Boubacar Yalkoué

PARTAGER