Mali: le MNLA répond à Nicolas Normand

10

Le MNLA, groupe touareg qui fait partie de la CMA, la Coordination des mouvements de l’Azawad signataire de l’accord de paix d’Alger de 2015, n’a pas vraiment apprécié les propos tenus, jeudi 14 mars sur notre antenne, par un ancien ambassadeur de France. Interrogé sur le rôle joué par la France au Mali, où il a été ambassadeur, Nicolas Normand pointait une « erreur » de la France, en parlant du soutien apporté par Paris aux ex-rebelles du MNLA. Le porte-parole du MNLA réagit.

Evoquant les groupes armés, Nicolas Normand soulignait, jeudi 14 mars sur notre antenne, que pour les autorités françaises, « certains étaient perçus comme politiques et d’autres étaient perçus comme terroristes. Et l’armée française est allée rechercher ce groupe – c’était le MNLA à l’époque –, ces séparatistes touaregs, d’une tribu particulière qui était minoritaire au sein même des Touaregs, les Ifoghas.»

« Ce groupe, on est allé le chercher et on lui a donné la ville de Kidal. Et ensuite, ultérieurement, il y a eu les accords d’Alger, qui mettent sur une sorte de piédestal ces séparatistes, à égalité en quelque sorte avec l’Etat. Cela, c’est une erreur importante », ajoutait Nicolas Normand.

La communauté des Ifoghas est, depuis, restée crispée sur ses privilèges. Une analyse que ne partage pas Mossa ag Attaher, porte-parole du MNLA et membre de la délégation de la CMA au Comité de suivi de l’accord d’Alger.

« L’analyse qui présente le problème du Nord en général et de la situation à Kidal comme étant liés à la volonté des Ifoghas à imposer leur diktat à une autre communauté touarègue, je pense que cette analyse est tout simplement tronquée », estime-t-il.

Dynamique de réconciliation en cours

Et qui plus est, une analyse qui tombe à un « très mauvais moment », pointe encore Mossa ag Attaher. « Au moment où nous sommes, toutes les communautés de l’Azawad, ou du Nord du Mali, selon l’appellation, dans une dynamique de réconciliation, de dialogue, et on prévoit très bientôt une rencontre qui va réunir toutes ces communautés dans la région de Gao, pour justement mettre derrière nous les conflits fratricides, les guerres intestines.
Donc cette analyse est complètement à contre-courant. C’est la réalité du moment et elle est en inadéquation totale avec les réalités du moment et les analyses mêmes du moment
 ».

Par RFI Publié le 15-03-2019

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Lu ailleurs et pertinent comme analyse, merci à l’auteur :
    J’ai dit cela des le premier jour de l’arrivee de la force imperialiste francaise au Mali sous le faux couvert de liberer le Mali de la main des terrestoristes que la france elle meme a envoye au Mali pour le destabiliser pour envoyer ses militaires et les soldats des nations unies qui ne sont d’autre qu’un prolongement de la propagande imperialiste dans le monde. La france pour justifier d’avantage sa presence au Mali a invite les Tuaregs Ifoghas d’aller s’installer a Kidal en chassant tout le monde qui n’etait pas d’accord avec la politique imperialiste de la france au Nord du Mali. C’est pendant ce temps que les Maliens/Maliennes ont vu des camions remplis des Maliens/Maliennes a Kidal et deverses a Gao. C’est cette france qui a tue les soldats Maliens quand ils ont pris Kidal de la main des criminels a Kidal soit disant que des renforts etaient venus de Mars ou Jupiter pour aider ces quelques Tuaregs Ifoghas a reprendre Kidal de la main de l’armee Malienne. Je dis bien quelques Tuaregs Ifoghas car tous/toutes les Ifoghas ne sont pas de pions de la france ou de ces soit disant rebelles. Je suis content que les langues de delient aujourd’hui et que meme les politiques francais/francaises et la diplomatie francaise commencent a parler du double jeu de la france au Mali a travers son implication de l’instalibilite du Mali et son support de la rebillion des Ifoghas en opprimant les autres Tuaregs Maliens/Maliennes. La politique de destabilisation qui a reussi avec la france en Cote d’Ivoire, elle a essaye de produire la meme chose au Mali et croyant recolter les memes resultats en inventant la meme propagande Donso. Je suis sur que les Maliens/Maliennes ne vont pas faire ce cadeau a la france, se laisser detruire comme elle a fait un peu partout dans le monde. Cependant si la france sait resoudre les problemes de l’Afrique, pour quoi elle n’arrive pas a resoudre son propre probleme qui va de mal en pie. Ce qui est certains, c’est que la france resoud ses probleme en Afrique car c’est elle qui donne a la france tout a zero franc en commencant par son economie, ses ressources narurelles, son agriculture, et sa monnaie. A cause de la politioque monnetaire meme les Africains/Africaines de la dispora versent un pourcentage a la france en envoyant de l’argent dans leur pays. Les Maliens/Maliennes doivent comprendre que destabiliser le Mali est un moyen pour la france de rayaonner et resoudre son probleme domestique. La france,, je veux dire les violent imperialistes francaise, sont tres bizzares car malgre le fait qu’ils gagnent de milliers de ressources en Afrique, elle n’arrive pas se prendre en charge. Oui, je demande aux Maliens/Maliennes de boycotter la france sans quoi ils n’auront jamais la paix car l’oppresseur ne va jamais donner la liberte a l’oppresse tant que ce dernier n’engage une lutte pour sa liberte. C’est pourquoi certains presidents Africains doivent partir et laisser le champs aux Africains/Africaines qui veulent s’affranchir de la main mise de la france. et cela va de soi pour la paix au Mali car cette meme france est a la base de la violence au Mali.

  2. “Kinguiranke 17 Mar 2019 at 07:34
    Tout le monde sait l’agenda de Paris sous Sarko, l’imbecile, il a brule la Lybie afin de bruler tout le Sahel et semer la division au Mali Nord en tentant de creer un empire Touareg. La France qui depend de ses anciennes colonies va continuer a semer la division a l’interieur de ces pays-la afin de continuer a regner et jouir de leurs matieres premieres ainsi les garder dans leur sous-developpement.”

    King’, chacun est libre de penser ce qu’il veut. Et y compris… n’importe quoi !😎
    Ton commentaire en est la preuve :
    En a peine quelques lignes, tu totalise un nombre RECORD de stupidités et contradictions!

    Quelques exemples:

    Tu dis “Tout le monde sait l’agenda de Paris sous Sarko, l’imbecile, il a brule la Lybie afin de bruler tout le Sahel et semer la division au Mali Nord” et un peu plus loin, tu dis “afin de continuer a regner et jouir de leurs matieres premieres”😁😁😁😁😁😁

    Il faudrait savoir: soit la France a pour objectif de “brûler tout le sahel”, soit la France a pour objectif “d’exploiter les matières 1eres du Sahel”!😁😁😁😁
    Mais je vois mal un pays quel qu’il soit suffisamment idiot pour vouloir À LA FOIS installer la guerre, le chaos et l’insécurité……..dans une zone où précisément, il voudrait installer ses propres compagnies 😁 pour y exploiter les ressources!

    Qui est fou?😁

    Autre ENORME CONNERIE : “La France qui depend de ses anciennes colonies”😁😁
    Là, tu réfléchis avec une logique valable….il y a 50 ans !

    Tu devrais “mettre à jour” ton cerveau!😁
    Au cas où tu n’aurais toujours pas remarqué, ajourd’hui (et depuis déjà LONGTEMPS !) La puissance étrangère qui exploite (Très massivement !) les richesses et les ressources de l’Afrique c’est LA CHINE!
    Hormis l’uranium du Niger exploité depuis très longtemps par Areva, la France exploite QUELLE richesse dans le Sahel?
    Lesquelles, voire LAQUELLE????😎😎😎

    Le Mali (et d’autres pays dans la sous-region !) possède de grandes richesses aurifère.
    Or, il n’y a AUCUNE compagnie française (AUCUNE!) exploitant l’or dans toute la sous-region !!!😁😁😁

    L’autre richesse majeure du Sahel est le pétrole, or, le pétrole sahélien (Niger et Tchad) est ENTIÈREMENT EXPLOITÉ… PAR LES CHINOIS !😁😁😁
    Ils assurent a EUX SEULS à la fois la recherche, l’extraction, ET MÊME LE RAFFINAGE sur place !!!!

    Au Congo, au cameroun etc. Ce sont aussi les Chinois qui exploitent TOUTES les ressources (lithium, terres rares, etc) au point que les Congolais et les camerounais sont eux-memes descendus dans la rue pour dénoncer le VOL et LA MAIN-MISE des chinois sur leurs terres et sur leurs ressources !

    Alors, au 21ème siècle, il serait grand temps pour nos intellectuels de grin d’évoluer un peu, d’ouvrir les yeux, et de METTRE À JOUR leur vieux refrain appris il y a 50 ans de ça et depuis récité par coeur, celui “de la France pilleuse de nos ressources “😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁

    Houbien?

  3. Tout le monde sait l’agenda de Paris sous Sarko, l’imbecile, il a brule la Lybie afin de bruler tout le Sahel et semer la division au Mali Nord en tentant de creer un empire Touareg. La France qui depend de ses anciennes colonies va continuer a semer la division a l’interieur de ces pays-la afin de continuer a regner et jouir de leurs matieres premieres ainsi les garder dans leur sous-developpement. C’est la triste realite et aux colonises de se liberer sinon nous resterons exploites par la France et notre President va continuer a aller se faire soigner dans les hopitaux de France. Boua ka bla!

  4. L’Ambassadeur francais sait de quoi il parle. Ces propos sont fondés. Effectivement la France a offert sur un plateau d’or la ville de Kidal au MNLA. Pourquoi avoir peur ou honte de le dire et le dénoncer.

  5. Les Maliens sonts civilise,eduque et posede des visions pour leur pays.
    Laisse apolique l’accord d’alger pour montre au monde que on est pas une race sauvage. L’acord est impause par la communaute international pour nous teste. On va l applique. Eh meme temps sage que l’arme malienne doi etre au point car la guerre est inevitable.
    Essayons d etre pret avec nos sangs oour deffendre la patrie.
    CMA ou MNLA von jamais applique cet accord( le plan A).
    En cas d echec on va ver plan B, et ca l’arme malienne doi etre au point.
    Merci

  6. TOUS les maliens savent que c est un coup monter contre notre pays depuis à paris sinon tous les régions du nord sont libéraient sauf la région de KIDAL, EX ambassadeur de FRANCE a raison il connait le dossier de MNLA dans le bureau de chef MNLA à L’Elysée, Tôt au tard ces terroristes vont regretter de rester à KIDAL, je rends au hommage au président POUTINE ce n’est pas un caméléon .

  7. “INTOX ET DÉSINTOX: LES MENSONGES HORRIFIQUES DE LA CMA” par bamada.net/ info-matin du 15/03/2019.

    Manipulation perverse et narcissique sur fond de restitution parcellaire, de résultats tronqués, la CMA confère au débat sécuritaire un air de running gag. Avec une dextérité inouïe, Algabass alterne les contradictions abyssales et les mensonges horrifiques, parce que programmé pour privilégier les intérêts sur les valeurs.
    Face à l’INTOX de destruction massive, nous vous proposons la DESINTOX de construction massive. Lisez les croustillantes PEPITES de la semaine.
    Avec les nerfs à fleur de peau depuis le scandale de l’instauration d’une nouvelle règlementation spécifique à Kidal, le Président de la Coordination des Mouvements armés (CMA), Algabass Ag INTALLAH, monte une nouvelle fois au front suite aux propos du Directeur de l’Information et des relations publiques des armées (DIRPA), le colonel Diaran KONE, selon lesquels son Mouvement ne se sent pas concerné par cette déclaration pour trois raisons qu’il confie à notre confrère ‘’22 Septembre’’.

    La duplicité
    INTOX
    « La première est relative à l’absence des éléments de la CMA dans le groupe qui a réintégré, puis cantonné dans les différents centres de formation ».
    DESINTOX
    Eh oui ! Pour la détermination à faire avancer le processus de paix et de réconciliation, c’est le meilleur gage que pouvait donner la CMA. Parce qu’on ne pouvait pas attendre mieux d’elle. Après avoir chaudement soutenu l’Accord, elle tourne casaque confortant sa propension à souffler le chaud et le froid. D’une part, la CMA jure la main sur le cœur, tenir à l’application de l’Accord à la virgule près quand son instinct grégaire est exalté et sa boulimie apaisée ; d’autre part, elle se présente comme le fossoyeur du même Accord.

    L’indécence
    INTOX
    « La deuxième porte sur l’absence totale d’accord entre le gouvernement et la CMA sur la problématique des grades, des avancements des réintégrés, et leur réaffectation éventuelle ».
    DESINTOX
    Bien sûr, enfant gâté de la République rime avec privilèges exceptionnels. Ils sont soustraits à la rigueur de l’application de la Loi pour différentes infractions au règlement militaire. Ils revendiquent grades, avancements, peut-être gite et couvert.
    La preuve, pour ce qui est de l’infraction de désertion, l’article 106 du Code de justice militaire du Mali stipule : ‘’est considéré comme déserteur à l’intérieur en temps de paix :
    1 ‐Six (6) jours après celui de l’absence constatée, tout militaire qui s’absente sans autorisation de son corps ou détachement, de sa base ou formation, d’un hôpital militaire ou civil, où il était en traitement ou qui s’évade d’un établissement pénitentiaire où il était détenu.
    2 ‐Tout militaire voyageant isolément, dont la mission, le congé ou la permission est expirée et qui dans les quinze (15) jours suivant celui fixé pour son arrivée ou son retour, ne s’est pas présenté à son corps ou détachement, à sa base ou formation.
    3 ‐Tout militaire qui, sur le territoire national, se trouve absent sans permission au moment du départ pour une destination hors de ce territoire, de l’aéronef ou du navire militaire auquel il appartient ou à bord duquel il est embarqué, encore qu’il se soit présenté à l’autorité avant l’expiration des délais ci‐dessus fixés.
    Toutefois, dans les cas prévus aux alinéas 1 et 2 le militaire qui n’a pas trois mois de service ne peut être considéré comme déserteur qu’après un (1) mois d’absence.
    En temps de guerre, tous les délais impartis par le présent article sont réduits des deux tiers’’.
    Les peines pour cette infraction sont prévues par l’article 107 qui stipule : ‘’tout militaire coupable de désertion à l’intérieur en temps de paix est puni de trois (3) mois à deux (2) ans d’emprisonnement. Si le coupable est officier, la dégradation peut, en outre, être prononcée.
    Si la désertion a lieu en temps de guerre ou dès la proclamation de l’état de siège, la peine peut être portée à cinq (5) ans d’emprisonnement’’.
    Dans le cas des déserteurs de la CMA, c’est le dernier alinéa qui s’applique. Ainsi, au lieu de 5 ans d’emprisonnement, ils écopent en tout et pour tout de quelques petites semaines de remise à niveau, sans trop forcer sur le régime bien sûr. Traitement de faveur oblige.
    Mais, dans cette affaire il ne s’agit pas que de désertion à l’intérieur. Il y a eu également des cas de désertion en bande armée dont traite l’article 116 : ‘’est puni de cinq (5) à quinze (15) ans d’emprisonnement, tout militaire qui déserte en bande armée.
    Si le coupable est Officier, il est puni de dix (10) à quinze (15) ans d’emprisonnement.
    Si la désertion a été commise avec complot, les coupables sont punis de l’emprisonnement de dix (10) à vingt (20) ans.
    Les coupables sont punis de l’emprisonnement à vie s’ils ont emporté une arme ou des munitions’’.
    Dans ce cas précis, c’est une peine de 20 ans d’emprisonnement commuée en promenade de santé dans des centres d’instruction.
    Quoi de plus normal que de revendiquer grandes, avancements et probablement médailles pour haut fait d’armes.

    La surenchère
    INTOX
    « La troisième raison concerne les discussions sur « la reconstitution d’une armée réunifiée » que le gouvernement tarde à ouvrir ».
    DESINTOX
    Quelle affliction ! Tout a été dit sur l’Armée reconstituée. L’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger stipule en ce qui est du redéploiement des Forces armées et de sécurité :
    Article 21 : ‘’les forces armées et de sécurité reconstituées se redéployeront, de manière progressive à compter de la signature de l’Accord, sur l’ensemble des régions du nord.
    Ce redéploiement s’effectue sous la conduite du Mécanisme Opérationnel de coordination (MOC), avec l’appui de la MINUSMA’’.
    Article 22 : ‘’les forces redéployées devront inclure un nombre significatif de personnes originaires des régions du nord, y compris dans le commandement, de façon à conforter le retour de la confiance et faciliter la sécurisation progressive de ces régions’’.
    La réorganisation des Forces armées et de sécurité est prise en compte par les articles 23, 24, 25, 26, 27, 28 de l’Accord pour la paix et la réconciliation.
    Il y a une ‘’Stratégie nationale malienne de la RSS’’, qui a été adoptée le 6 juillet 2018 dont elle a participé à l’élaboration.
    Mieux, discussions, il y en a eu. Selon la MINUSMA, lors de la réunion du Comité de Suivi de l’Accord du 23 mars 2018, les trois parties signataires maliennes ont présenté un chronogramme pour accélérer la mise en œuvre de ces prescriptions en matière de défense et de sécurité, relatives notamment au MOC, au DDR et à l’intégration.
    Les parties ont convenu que la CMA et la Plateforme qui ont déjà chacune 200 combattants dans le MOC de Gao, qui auront 200 dans le MOC de Kidal et 200 dans le MOC de Tombouctou, soit 400 combattants venant de ces deux mouvements, plus 200 venants du gouvernement et les gens venant des mouvements dissidents. Cela nous fait un total de 1 600’’. D’où l’accord qui a été trouvé d’intégrer en priorité les combattants qui sont présents au niveau de ces unités du MOC pour que nous puissions tous avancer dans le processus global. La première phase DDR-Intégration accéléré qui s’est déroulée du 5 au 30 novembre 2018 a permis d’enrôler un total de 1 423 combattants. La suite du processus va concerner l’enrôlement de 417 éléments supplémentaires.
    Ces éléments représentent l’embryon des Forces armées et de sécurité reconstituées. La CMA le sait bien, puisqu’autant elle a signé l’Accord pour la paix et la réconciliation, autant elle était partie prenante de l’Accord sur le DDR/intégration accéléré. De quelle discussion veut-elle parler aujourd’hui si ce n’est livrer à son sport favori : la surenchère.

  8. Les objectifs sont atteints!

    Des pusillanimes placer au pouvoir donc personne en face!

    L’ambition de ces irresponsables est de ne pas les empêcher de fêter , coïter ,boire,voler!


    Nos destins passent par la lutte implacable jusqu’à la destitution de ces imposteurs politiques !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here