La MINUSMA et les Jeunes de Gao : Ensemble pour Réussir la Paix

1
Nord du Mali : Face aux attaques terroristes l’ONU équipe tous les camps de la MINUSMA en Blindés et en radars de contre batteries

C’est par un concert avec Baba Salah et Fouken-J, à la Maison des Arts et de la Culture de Gao, qu’a pris fin la campagne de sensibilisation « Jeunes et MINUSMA Unis pour la Paix au Mali » le samedi 9 avril dernier, devant près d’un millier de personnes. Organisé par le Conseil Communal des Jeunes de Gao en collaboration avec la MINUSMA, ce concert clôture une campagne qui visait à renforcer le partenariat entre la jeunesse et la Mission onusienne, mais aussi à souligner le rôle essentiel que les jeunes doivent jouer dans le processus de paix en cours au Mali.

Un florilège de sonorités 

Samedi 9 avril 15h00, à quelques encablures de la Maison des Arts et de la Culture de Gao, des vrombissements se font déjà entendre. Il ne s’agit ni de moteurs et encore moins d’armes à feu : les sons des guitares basses et autres percussions du Songhoï Star, l’orchestre de la ville de Gao, résonnent, finalisant leurs derniers réglages. Cette mythique formation accompagnera bientôt Baba Salah, l’enfant du pays, pour un spectacle exceptionnel. Cet après-midi, où le soleil a attendu que soient joués les premiers accords de musique avant de darder ses rayons, ils seront près d’une dizaine d’artistes à se succéder sur la scène de la Maison des Arts pour la clôture de l’activité ‘’Jeunes et MINUSMA Unis pour la Paix au Mali’’. Du rap à la danse traditionnelle Tamasheq en passant par le Slam et le groove d’une musique songhoï tradi-moderne, il y en a eu pour tous les goûts. Deux artistes sont également venus de Bamako pour l’occasion : le rappeur Fouken-J (alias le Fou du Kénédougou), originaire de la région de Sikasso et connu pour la puissance de ses concepts et des rimes qui le soutiennent ; et Baba Salah, ancien musicien d’Oumou Sangaré, natif de Gao et prince de la guitare évoluant aujourd’hui en solo, qui écume les scènes du monde entier pour promouvoir la musique du nord du Mali. Avec eux et pour ravir le public de la cité des Askia, quelques valeurs sûres de la région.

Le sud et le nord unis en chant et en danse pour clore plusieurs mois de travail de responsabilisation et de sensibilisation des jeunes sur l’Accord pour la Paix et la Réconciliation auprès des jeunes et des femmes du Mali. Au final, aider les cœurs et les esprits à évoluer de concert, tel était donc l’objet de ce… concert !

Baba Salah entonna les premières notes avec derrière lui, de vielles connaissances réunies sous le l’appellation ‘’Songhoï Star’’, l’orchestre ‘’martyr’’ de la ville de Gao qui a récemment bénéficié de nouveaux équipements offerts par la MINSUMA. Un phœnix dont les cendres ont été soufflées par les riffs de batteries et les solos de guitares. Une renaissance qui n’en est pas réellement une. En effet, l’histoire retiendra que même après la destruction de leurs instruments par les envahisseurs et la dislocation de leur groupe, les musiciens continuaient de se réunir en cachette pour répéter avec des instruments de fortune. Leur présence ce samedi à la Maison des Arts étaient donc plus qu’un plaisir : c’était un symbole.

Puis, hautement représentée, la pépinière de talents locaux donna elle aussi de la voix. Les rappeurs Diez-D, Nos-B et MC You, la slameuse et également Miss ORTM 2016, Foudougou François Gilbert, ou encore le chanteur SBT ont, par la puissance de leur art, tour à tour rappelé à la jeunesse de Gao qu’elle est un élément clef de la réconciliation et de la paix ! Fait notable : pour des raisons de sécurité, ce grand rendez-vous musical devait se dérouler entre 15h00 et 19h30. Un timing respecté au millimètre près, non seulement par les organisateurs et les artistes, mais aussi et surtout par le millier de spectateurs présents, qui lui aussi a brillé par son civisme. Ce qui laisse présager le meilleur sur la conscience que les jeunes ont de leur rôle pour le retour définitif de la paix.

MINUSMA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.