Mise en place du CSPR : Bras de fer entre le Gouvernement et les Mouvements armés

0

Le  ministre de la Réconciliation nationale, de la Paix et de la Cohésion sociale, le colonel-major Ismaël Wagué a animé un point de presse ce vendredi, 18 mars 2022 à Gao, afin d’expliquer les points de blocage dans la finalisation du nouveau Cadre stratégique permanent pour la réconciliation (CSPR).

‘’Les divergences réelles  se sont  avérés sur le cadre, notamment  sur le  rôle de l’Etat, la position de l’Etat et les objectifs régaliens de l’Etat. Bien sûr que nous nous sommes retrouvés en Italie où nous avons fait un accord de principe qui a pris en compte nos préoccupations par rapport à cette structure’’, indique le ministre Wagué.

Pour le ministre, ‘’nous sommes partis sur un constat d’échec de la mise en place du nouveau cadre, parce qu’une question qui était déjà traitée à Rome et à travers un accord de principe ou c’était dis clairement que le nouveau cadre, une fois en place et ayant intégré toutes les parties, va être dirigé par le gouvernement. Donc il est surprenant qu’au niveau à Gao aujourd’hui on trouve qu’une partie des mouvements remette cet engagement en cause. Il demande plus de réflexions. Dans le cadre de la poursuite du processus de paix nous avons décidé de leur donner le temps de réflexion, tout en restant fermes sur cette question qui pour nous est essentielle et détermine la suite du processus avec eux dans le cadre de cet accord’’.

A ses dires, l’Etat malien est réellement engagé pour la paix, la sécurité et la réconciliation et malgré que ‘’nous quittions sur un constat de non accord par rapport à la nouvelle structure, l’état d’esprit est ouvert et nous avons promis de nous rencontrer rapidement autour du même sujet’’, a-t-il ajouté.

En attendant la finalisation de la nouvelle structure, le Gouvernement n’est lié en rien à l’actuel CSP, ne le reconnaît pas et ne le soutien pas.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here