Pour la paix au Mali : Le Capdh lance un projet de plus de 35 millions de FCFA

0

Le Centre National de Documentation et d’Information sur la Femme et l’enfant(CNDIFE) contiguë au centre Aoua Keïta de Bamako a servi de cadre, le samedi 16 janvier 2016, à la cérémonie de lancement du projet « Education à la paix, au civisme et au vivre-ensemble » initié par le Centre d’Assistance et de Promotion des Droits Humains (Capdh) et ses partenaires. L’objectif dudit projet est de participer aux efforts de construction d’une paix durable au Mali, en permettant aux enfants de 5 à 13 ans de développer des attitudes et des comportements respectueux des principes du vivre-ensemble, de la culture de paix et du civisme en prenant  en compte l’enfant dans son contexte, incluant à la fois l’école, l’environnement familial et communautaire.

La cérémonie de lancement était présidée par le représentant du ministre de l’éducation national, Almoudou Touré, en présence du président du Capdh, Mamadou Camara, de l’ancien premier ministre Moussa Mara, des représentants de l’Ecole de la paix de Grenoble, Florent Blanc, de l’ONG Orfed, Mme Sangaré Jeanne d’Arc Ballo et de nombreuses autres personnalités. Dans ses mots de bienvenue, le président du Capdh a fait savoir que l’ objectif général de ce projet est de participer aux efforts de construction d’une paix durable au Mali, en permettant aux enfants de 5 à 13 ans de développer des attitudes et des comportements respectueux des principes du vivre-ensemble, de la culture de paix et du civisme en prenant  en compte l’enfant dans son contexte, incluant à la fois l’école, l’environnement familial et communautaire. Avant d’ajouter que le projet concernera 90 écoles des académies de Kati et Bamako Rive Gauche, touchera 360 enseignants, 20 250 élèves et mobilisera 450 parents d’élèves pour une période de deux ans repartis en quatre phases. « Son coût global s’élève à 35 558 250 francs CFA reparti ainsi qu’il suit : 24 223 250 FCFA à titre de subvention du Fonds Social de Développement (FSD) du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Mali Soit 68,12% du montant Global ; 7 110 000 CFA accordés par l’ONG ORFED à travers son projet GENOVICO Soit 19,99% et 4 225 000 FCFA supportés par le Capdh soit 11,88% », a-t-il précisé. A l’en croire, la volonté commune  du Capdh, de l’école de la paix et des autres partenaires est celle de contribuer au développement d’un écosystème de la culture de la paix. Selon lui, ce projet vient à point nommé car la crise politique et sécuritaire que vient de connaitre le Mali en 2012 a eu un impact durable sur les enfants du pays pour avoir perturbé leur scolarité et laissé des traces durables sur leur imaginaire collectif. Pour sa part, le représentant du ministre de l’éducation national, Almoudou Touré a souligné que la thématique est d’actualité et importante. Selon lui, l’école est le creuset pour la culture de la paix. Les autres intervenants à l’image de l’ancien PM, Moussa Mara et Florent Blanc de l’école de la paix de Grenoble ont tous souhaité bon vent au projet.

Aguibou Sogodogo

PARTAGER