Kati-Sicoro: Les 600 nouveaux logements seront livrés en mars

6

La société responsable du chantier est entrain d’accélérer les travaux de finition pour pouvoir remettre les clés au gouvernement dans deux petits mois

Aujourd’hui, pour mettre la main sur le patron de la Société immobilière et foncière du Mali (SIFMA), Mamadou G. Coulibaly, il faut sans doute se rendre au chantier des 600 logements sociaux de Kati Sicoro. C’est là-bas que l’homme consacre la presque totalité de ses journées. Nous l’avons rencontré un après-midi de vendredi au moment il était en train de vérifier les travaux de voirie effectués ce jour là.

Les travaux des 600 logements sont aujourd’hui au niveau de la finition deux ans après leur lancement. Le chantier a accusé quelques de mois de retard. Mais le patron de la SIFMA tient à préciser les choses. « Tout le retard était dû à l’état du sol sur lequel nous bâtissons ces logements. C’est une zone rocailleuse. Pour creuser, on a souvent recours aux détonateurs. La roche est vraiment difficile à travailler », détaille-t-il tout en assurant que les travaux n’ont jamais été interrompus pour faute de financement. Au départ, une quinzaine d’entreprises travaillaient sur le chantier. Mais actuellement elles ne sont que cinq, dont trois entreprises de construction, une entreprise d’électricité et une entreprise d’eau.

Notre interview a été interrompue quand le patron de la SIFMA a été informé d’un cas de vol sur le chantier. Une mauvaise nouvelle que notre interlocuteur a du mal à accepter. Il ne cache d’ailleurs pas sa colère. « Je leur donne du boulot. Voilà comment certains me récompensent. Vous ne pouvez pas combien de personnes que j’ai dû virer pour vol ou incompétence. Cela en fait beaucoup. Et on continue encore à me voler. C’est vraiment dommage », commente-t-il avec amertume. Il s’engouffre dans sa grosse cylindrée pour aller alerter les policiers qui surveillent le chantier. Leur poste est installé juste à l’entrée de la Cité de 350 logements précédemment construits par l’entreprise. Quelques minutes après, le patron de  la SIFMA est revenu sur le chantier. Quand nous lui avions demandé si c’était encore un petit cas de vol comme c’est le cas très souvent, sa réponse fuse avec vivacité. « Voler 15 bidons remplis de carburant, je ne pense pas qu’on peut qualifier ça de petit cas de vol », fait-il savoir. Dans cette affaire, deux suspects ont été conduits au commissariat de police de Kati. Mais en dépit de la présence policière, la disparition de matériaux de construction est fréquente sur le chantier.

À « ROKIA VILLE ». Notre visite des lieux se poursuit jusqu’au coucher du soleil. Le patron de la SIFMA retrouve le sourire lorsque nous tombons sur des maisons entièrement terminées. « C’est un plaisir de regarder la finition de ces maisons. Au fil des années, nous essayons d’améliorer la qualité de nos constructions. Je pense que ceux qui viendront faire un tour ici ne pourront pas dire le contraire », commente-t-il.
Le PDG de la SIFMA promet de livrer ces 600 logements au gouvernement  en mars prochain. Leurs futurs bénéficiaires auront droit à trois types de logements. Le type F4 qui est composé de trois chambres, d’un salon, de deux toilettes intérieures, d’une toilette extérieure, d’une cuisine et d’une terrasse-couloir. Le type F3a comprend deux chambres, un salon, une cuisine, une terrasse, une toilette intérieure et une toilette extérieure. Le type F3b a les mêmes caractéristiques que le type F3a. Sauf que son salon est un peu moins spacieux.
Comme les autres logements sociaux à Bamako et à l’intérieur du pays, il est prévu sur les futurs 600 logements de Kati-Sicoro, des espaces publics comme le marché, les écoles, les lieux de culte. Il sera également procédé à l’installation des lampadaires publics et au bitumage de 3,5 kilomètres de voies à l’intérieur de la future cité. « Nous souhaitons baptiser les deux sites de logements sociaux de Kati Sicoro (site 350 et site 600) du nom de « Rokia Ville ». Ce sera une cité dans laquelle on programme de construire une zone commerciale comprenant des magasins et un pressing. Des emplacements seront réservés aux espaces verts », dira Mamadou G. Coulibaly.

Il faut rappeler que la convention de financement des 600 logements de Kati Sicoro a été signée le 19 décembre 2013 à l’hôtel Radisson Blu par la SIFMA, Ecobank-Mali et Shelter Afrique, pour un montant de 11,6 milliards de FCFA. Après les 600 logements, le patron de la société annonce la construction de 700 nouveaux dans la même zone et de 300 autres à Tabacoro. Selon ses estimations, les travaux vont mobiliser 24 milliards de Fcfa. Tous les financements étant bouclés, les chantiers seront bientôt lancés. Juste après la signature d’une convention de partenariat avec le gouvernement.

M. KÉITA

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Bravo Ă  la SIFMA ,mobiliser les fonds privĂ©s pour construire des logements sociaux participe au dĂ©veloppement du pays car l’Ă©tat ne peut pas tout faire de A Ă  Z.L’Afrique a besoin des entreprises comme la SIFMA qui bĂ©nĂ©ficie de la confiance des banques dans le cadre du partenariat privĂ©-public .Exemple Ă  suivre

  2. Quand commence le dépôt des dossiers pour acquérir un de ces logements sociaux?

  3. Bonjour
    Mr le journaliste la citĂ© des 350 logement ne s’appel pas Rokia Ville et ne le sera jamais va enquettĂ© au niveau cite tu verra que les gens sont contre cettte idĂ©e

    Mamadou G Coulibaly pense que la citĂ© est toujours pour lui il ferra mieux abandonner l’idĂ©e de Rokia Ville

    • Tu t appelles pas mahein tu es enseignant escroc chercheur d argent coĂ»te que coĂ»te et complice du maire malhonnĂŞte de Kambila. Mais le comble est que : tu n es pas seulement Ă©goĂŻste et malhonnĂŞte mais tu es surtout inculte alors sachez que comme concepteur , promoteur dĂ©veloppeur, la Sifma a un droit exclusif sur son oeuvre. Sachez encore que la Sifma a montĂ© ce projet immobilier dĂ©puis 2003 et toute seule, elle a mobilisĂ© et continue de mobiliser des dizaines de milliards pour rĂ©aliser son projet. Au lieu de la remercier et l’encourager tu continues de verser ton venin sur elle. La Sifma a dit devant le PrĂ©sident Att et tout le Mali le 22 dĂ©cembre 2011 que son programme s appelle Rokiaville et ce jour lĂ  tu tremblais pour prendre la clĂ© d une maison que tu ne mĂ©ritĂ©s pas car obtenue avec de faux papiers et de parjures ( fausses dĂ©claration sur l’honneur ). Au moment opportun, ils seront produits. Pour ce qui concerne la Sifma , elle te traduira toi et le Maire de Kambila devant les tribunaux bientĂ´t et tu sais pour quelle affaire. A bientĂ´t Mahein. Rira bien qui rira le dernier.

      • Mahein, ton cas est grave, qu est ce la Sifma t a fait ? Autre que te permettre d avoir . C est pas de l Ă©goĂŻsme c est du jamais. Je suis une Femme de la citĂ© je suis vraiment scandalisee par cette personne. Sifma ce que tu nous a fait hier et aujourd’hui nous les femmes nous n allons jamais l oublier. On derrière toi sifma

Comments are closed.